Vous avez rêvé d'une huitième saison de Buffy ? Et bien la voici !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Le Motel] L'enfer de Cordelia

Aller en bas 
AuteurMessage
Cordy
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 971
Age : 29
Race : Mi-humaine/Mi-démone
Date d'inscription : 19/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 24 ans
¤Pouvoirs¤: Combat, Visions et Pouvoir de l'Amour
¤Relations¤:

MessageSujet: [Le Motel] L'enfer de Cordelia   Jeu 22 Juin - 2:51

Une semaine. Une semaine passée à tourner en rond dans cette chambre exigüe, sans avoir aucun contact avec l'extérieur. Aucune sortie, aucune visite, aucun appel. Une semaine qu'elle était totalement coupée du monde, sans nouvelles de lui.

Cordy était assise sur le bord du lit, ses deux mains plaquées dans ses cheveux ébouriffés. Elle souffla un bon coup et se leva précipitemment.

"Il est temps de se ressaisir ma petite."

Cordelia avait passé cette semaine dans la peur. La peur de sortir, d'être suivie par Venturi, de le mener à Angel et d'engendrer une catastrophe. C'était quelque chose qu'elle ne pouvait pas se permettre, elle n'osait pas même prendre le risque. C'est pour cela qu'elle était restée ici si longtemps cloîtrée ici sans rien faire. Mais aujourd'hui, elle savait qu'elle ne pouvait plus continuer ainsi. Elle allait mettre un terme à cette situation qui n'avait déjà que trop duré. Elle se demandait pourquoi elle avait été aussi stupide. Le fait qu'elle soit restée recluse ici pendant plusieurs jours n'avait sans doute pas manqué d'éveiller davantage les soupçons de Venturi. Il n'allait pas la lâcher lorsqu'elle allait enfin remettre un pieds dehors. Elle réalisa alors qu'elle avait choisi la mauvaise tactique. La peur lui avait fait faire n'importe quoi. Elle aurait dû conduire Venturi sur des fausses pistes, sortir dans plusieurs endroits différents tous les jours, tenter d'échapper à sa surveillance. Maintenant, il était trop tard. Elle ignorait comment elle allait faire pour s'en débarasser...

A dire vrai, elle avait bien sa petite idée. Mais c'était une solution qui exigeait une prise de risque. Une prise de risque dans le fait que Venturi pourrait réaliser que Cordy avait des pouvoirs, mais aussi et surtout parce que la jeune femme n'était pas sûre de réussir! Elle ne maîtrisait pas du tout ce pouvoir et il ne s'était manifesté que très peu depuis qu'elle l'avait obtenu. Pire, elle n'avait pu s'en servir qu'une seule fois depuis sa sortie du coma. Peu importe, il n'y avait pas d'autre moyen. L'inspecteur ne lui laissait plus le choix, il fallait employer la manière forte. Enfin façon de parler, car en réalité, il allait beaucoup apprécier, sur le moment en tout cas. Certes, les chances de voir son plan se réaliser étaient minimes, mais Cordelia adorait particulièrement le proverbe disant que qui ne tente rien n'a rien. Et ce qui la rassurait, c'est que cette semaine, à défaut d'avoir été très facile à vivre, lui avait permis de s'entraîner à maîtriser ses pouvoirs. Cordy s'était rendue compte que depuis son retour en ville, son pouvoir n'avait cessé de grandir. A tel point qu'elle était parvenue à provoquer une vision sans qu'elle lui soit envoyée par les Puissances Supérieures! Cette évolution l'avait mise en confiance. Elle était à présent persuadée de pouvoir parvenir à acquérir un contrôle total de ses pouvoirs, avec un peu d'entraînement bien sûr. Ces sept jours de réclusion avaient donc été mis à profit pour débuter cet entraînement. Et les fruits du travail ne s'étaient pas fait attendre bien longtemps! Cordelia était arrivée à avoir une vision d'Angel! Elle l'avait vu en train de dîner avec Faith. Sur le coup, elle s'était demandé si cette vision était réelle ou pas car elle ne savait pas que Faith était de retour à Sunnydale, mais finalement elle s'était dit qu'il ne pouvait en être autrement. Même fatiguée par plusieurs heures de concentration, une vision restait une vision. Satisfaite du résultat qu'elle avait obtenu, Cordy s'était accordée du repos et avait repris là où elle en était restée le lendemain. Elle voulait savoir de quand datait sa vision. Car c'était une des choses les plus difficiles à savoir. C'était bien beau d'avoir une vision, mais elle ne servait à rien si on ignorait quand elle devait se réaliser. Alors, la jeune femme était parvenue à déclencher à nouveau la vision et à en tirer davantage parti. Comme elle l'avait fait quelques semaines auparavant avec River, elle s'était enfoncée plus profondément dans sa vision pour se matérialiser à l'intérieur. Bien entendu, elle n'était pas réellement présente, c'était seulement un moyen pour elle d'aller plus loin. Elle avait alors pu observer attentivemment Angel, Faith, le fast-food où ils se trouvaient... Elle avait même eu l'impression de sentir l'odeur d'Angel! Puis, elle s'était avancée vers le bar et sur un journal qu'un homme était en train de lire, elle avait pu prendre connaissance de la date de sa vision. Victorieuse, elle était revenue à la réalité.

Après tout cela, elle n'avait plus de raison de craindre que son plan ne fonctionne pas. Même si jusqu'à présent, elle n'avait réussi qu'à appronfondir son pouvoir de vision, rien ne disait qu'elle ne pouvait en faire autant pour son autre pouvoir. Simplement, l'occasion ne s'était pas présentée car elle ne pouvait l'utiliser que sur quelqu'un d'autre. Venturi allait être le cobaye idéal. L'enfer de Cordelia allait prendre fin.

Cordy se refit une beauté et quitta sa chambre. Elle dévala les escaliers du motel à toute vitesse et savoura le moment où elle respira l'air frais de la nuit. Quoique, l'air des quartiers malfamés n'était pas si frais que ça! Profitant tout de même du moment, Cordy jeta un coup d'oeil aux alentours et aperçut sans mal la voiture de l'inspecteur. Visiblement, il ne voulait pas se cacher. Non, au contraire, il voulait qu'elle sache qu'elle était suivie, qu'elle sache qu'il dominait le jeu. Pour l'instant. Cordelia commença à marcher vers la voiture d'un pas décidé tout en se concentrant. Arrivée à la hauteur du véhicule, elle tapa à la fenêtre de Venturi et attendit qu'il l'ouvre.

"Vous cherchez quelque chose?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/jonathanmays
Marc Venturi

avatar

Nombre de messages : 340
Race : Humain
Date d'inscription : 07/02/2006

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 27 ans
¤Pouvoirs¤: Les visions "offertes" par Cordélia.... Réussi magistralement les plats vietnamiens. Sait se servir d'un automatique beaucoup mieux que Lucky Luke !
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Le Motel] L'enfer de Cordelia   Ven 23 Juin - 1:13

Venturi commençait à en avoir sérieusement marre. Ce soir, Debret avait fini par l'abandonner, retournant chez lui, dormir confortablement dans sa chambre à coucher, tandis que son supérieur restait cloitré dans sa voiture de fonction...
Cela faisait une semaine maintenant ! Une semaine qu'elle n'avait pas mis le nez dehors ! D'un côté, cela le confortait dans ses positions : Cordélia Chase savait où Angel se trouvait. Cette attente ne serait donc pas vaine en fin de compte. Sauf si bien sûr elle décidait de moisir dans ce Motel miteux encore des semaines entières !

Soudain, alors qu'il était déjà tard, Marc la vit venir vers lui. Il n'en croyait pas ses yeux ! Etait-ce vraiment elle. Il dut se rendre à l'évidence lorsqu'elle toqua au carreau, l'arrogante ! Il émit un claquement de langue exaspéré et baissa la vitre avant de répondre, sarcastique :

- Non, je compte les lampadaires... Pourquoi ? Vous vous ennuyez ?

Il aurait préféré la secouer, même la menacer pour qu'elle lui révèle la planque de l'assassin ! Malheureusement, il savait que ce genre d'attitude était tout sauf déontologique. Il fallait absolument qu'il ne se fasse pas remarquer, sous peine de se faire retirer cette affaire : l'affaire de sa vie, la vengeance pour l'inspecteur Lockley et enfin, une lutte contre le Mal qui prenait racine dans ses entrailles... Il ne savait pas réellement pourquoi, bien qu'il se doute que ça avait à voir avec son passé... Un passé un peu trouble lorsqu'il se réveillait en sursaut la nuit. Les images qu'il voyait dans ces cauchemars ne concordaient pas exactement avec la version officielle du meurtre de ses parents...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cordy
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 971
Age : 29
Race : Mi-humaine/Mi-démone
Date d'inscription : 19/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 24 ans
¤Pouvoirs¤: Combat, Visions et Pouvoir de l'Amour
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Le Motel] L'enfer de Cordelia   Ven 30 Juin - 16:24

Cordy ressentit une sensation étrange, elle perçut dans les yeux de Venturi quelque chose d'inhabituel. Mais elle n'eut pas le temps de déterminer quoi car bien vite, l'inspecteur se ressaisit et reprit son attitude quotidienne, attitude qui fermait son visage et ne laissait rien transparaître de ses émotions. Quelque peu intriguée et destabilisée, Cordelia se reconcentra et répondit d'un ton naturel qui ne se voulait nullement agressif :

"Moi? Eh bien, je dois l'avouer, je commence à m'ennuyer effectivemment, je m'ennuie à mourir même. Mais j'ai l'impression de ne pas être plus à plaindre que vous, tant votre activité semble vous passioner."

Cordelia ne put s'empêcher de pouffer de rire. *Oops, c'est sorti tout seul.* Elle mit ça sur le compte de la joie de parler à quelqu'un après une semaine d'enfermement. Elle se rendit alors compte qu'elle avait envie de discuter, non, elle en avait besoin. Mais ce n'était pas Venturi qui allait remplir ce rôle...

"Je compte aller prendre un café, vous voulez vous joindre à moi?"

Cordy frôla l'étouffement. Comment avait-elle pu prononcer ces mots? Elle tenta de se rattraper, débitant à Venturi les excuses qui lui venaient à l'esprit :

"Ne vous imaginez pas que j'ai envie de boire un café avec vous, oh non! Simplement, je sais que vous allez me suivre, je sais que vous êtes resté cloîtré ici depuis une semaine, tout comme moi, alors je me dis que tant qu'à faire, au lieu de m'observer à travers les vitres de votre voiture, vous n'avez qu'à m'accompagner, ça vous fera une petite pause qui n'en sera pas vraiment une puisque vous m'aurez toujours à l'oeil. Ce sera comme joindre l'utile à l'agréable..."

Cordelia réalisa qu'elle était ridicule. Elle tentait de convaincre Venturi de prendre un café avec elle! Mais après tout, ce n'était peut-être pas une si mauvaise idée. Elle pourrait trouver un moyen d'échapper à l'inspecteur une fois à l'intérieur du café, en prétextant une envie pressante par exemple. Ce serait toujours mieux que d'utiliser son pouvoir sur lui, d'autant plus qu'il n'avait pas l'air prêt à se manifester pour l'instant, Cordy n'ayant discerné aucune montée d'Amour jusqu'à présent.

Evitant le regard de Venturi, elle le reporta sur le siège d'à côté, et remarqua une carafe de café posée dessus. Elle venait d'atteindre le summum du ridicule! Mais sachant pertinemment que le ridicule ne tuait pas, elle ne se dégonfla pas et enchaîna de plus belle :

"Si vous préférez continuer à boire votre café tout seul, je n'y vois aucun inconvénient. Ca ne fait pas de mal un peu de solitude parfois, nous sommes bien placés pour le savoir."

Cette fois, Cordy parvint à se retenir pour ne pas rire. Jugeant que la conversation était terminée, elle tourna le dos à Venturi et s'éloigna de la voiture. Evidemment, il allait la suivre. La question était : En voiture, ou à pieds? La réponse n'ayant pas grande importance aux yeux de la jeune femme, celle-ci accéléra le pas en direction du café le plus proche. Mais même si elle ne voulut pas se l'avouer, c'était surtout pour lui montrer qu'elle n'attendait pas après lui. Elle ne pouvait pas reconnaître qu'elle avait envie de découvrir cet homme, envie de savoir pourquoi il était comme ça, et envie, au plus profond d'elle, de le faire changer, car elle éprouvait une certaine compassion pour lui...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/jonathanmays
Marc Venturi

avatar

Nombre de messages : 340
Race : Humain
Date d'inscription : 07/02/2006

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 27 ans
¤Pouvoirs¤: Les visions "offertes" par Cordélia.... Réussi magistralement les plats vietnamiens. Sait se servir d'un automatique beaucoup mieux que Lucky Luke !
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Le Motel] L'enfer de Cordelia   Dim 2 Juil - 12:43

Et bien, ce soir, on pouvait dire que Mademoiselle Chase était plutôt "libérée". Rien à voir avec la jeune femme qu'il avait interrogée chez Eve !
Il ne répondit pas à sa première affirmation qui d'ailleurs la fit rire toute seule, car elle touchait un point sensible. Venturi s'ennuyait horriblement dans cette voiture. Il n'avait jamais aimé les planques car elles manquaient indubitablement d'action. Et lutter contre le sommeil depuis une semaine commençait à avoir des répercussions sur son humeur et sur sa santé. Il ne devait pas vraiment avoir bonne mine.

Lorsqu'elle lui proposa un café, il montra un visage aussi surpris que Cordélia. Quoi ? Avait-il bien entendu ? Peut-être son subconscient lui jouait-il des tours, projettant ses envies inconscientes comme réelles. Mais, non, bien sûr que non, il ne rêvait pas d'aller boire un café avec son interlocutrice. N'est-ce pas ?!
Il ferma les yeux un instant et préféra ne plus y penser. Pendant ce temps, la jeune femme essayait de sauver la situation : Encore une fois, elle n'avait pas tort. Se dégourdir les jambes lui ferait le plus grand bien et vu que Cordélia semblait communicative, il pourrait peut-être capter quelques informations de plus. Et puis, même si ce n'était pas le cas, il pourrait toujours mettre cette petite sortie sur le compte de la survie !

Il était donc presque convaincu lorsqu'elle réalisa qu'il avait un thermos de café. Vide... Depuis déjà longtemps. Mais ça, il se garda bien de l'avouer et osa même la regarder avec une expression légèrement railleuse. Sûrement la première expression qui s'approchait d'un sourire franc... Et c'était bien rare chez l'Inspecteur.
Dans ses pensées une fois encore, il remarqua, un peu tard, qu'elle s'éloignait. Voiture ou pas ? Oh et puis, il avait dit qu'il voulait se dégourdir les jambes ! De toute façon, même si elle tentait de s'enfuir, il arriverait à la rattraper, courant plus vite qu'elle. Tout du moins il l'espérait.

Un claquement de portière. Un clic de fermeture centralisée. Les chaussures de Marc claquèrent dans la rue à la suite de Cordélia. Il portait alors, au lieu de son éternel costume, un pantalon de lin et une chemise. Il commençait à faire chaud.
Il finit par arriver à sa hauteur et conclut seulement par :

- Vous avez raison, c'est une bonne idée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Le Motel] L'enfer de Cordelia   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Le Motel] L'enfer de Cordelia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chine: Amérique, va en enfer
» L'enfer n'est jamais la fin [PV]
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]
» L'ENFER ISLAMIQUE
» Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BtVS : La Huitième Saison :: ::Les Episodes:: :: Episode 6-
Sauter vers: