Vous avez rêvé d'une huitième saison de Buffy ? Et bien la voici !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Le Campus] CDisparition.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Le Campus] CDisparition.   Mer 26 Juil - 12:56

Lindsey repassa une enième fois ses doigts dans ses cheveux mi-longs, y retirant les noeuds calmement, s'observant dans le mirroir. Sa poitrine nue était calme, la serviette passée autour de son cou était encore humide de sa douche récente. Il se fit à lui même un sourire avant de sortir de la salle de bain des étudiants de dernière année.

Il referma la porte derrière lui, sa toilette était toujours tardive, ce qui lui permettait d'avoir la salle d'eau presque toujours pour lui seul. dans le couloir qui le ramenait à la chambre qu'il occupait depuis à présent quelques semaines avec Ewilan, il croisa deux jeunes filles d'une vingtaine d'années, dont l'une ne put s'empêcher de lui faire un clin d'oeil coquin, sans doute galvanisée par son torse musclé et sa "belle gueule". Toujours était il qu'il lui rendit son sourire et son clin d'oeil, mais assurément n'avait pas le temps de "jouer" à ça.
Il les regarda donc s'éloigner gracieusement au détour d'un couloir, secouant légèrement la tête, toujours le sourire aux lèvres.

Personne ne s'était encore douté qu'il n'était pas étudiant ici, personne n'en avait cure de ne voir jamais dans aucun des cours ... Ici c'était l'endroit parfait pour se fondre dans la masse et profiter de tous les bénéfices sans avoir à se justifier. Il allait prendre quelques provisions tous les jours dans les cuisines pour lui et Ewilan, ramenant le tout dans la chambre où ils pouvaient déjeuner ou diner, et il n'y avait aucun problême pour se laver comme il venait une nouvelle fois d'en faire l'experience. Bref tout allait pour le mieux, les longues séances d'entrainement en "les" attendant se poursuivaient, Lindsey se demandant même s'ils arriveraient un jour.

La poignée tourna et il put entrer dans la chambre. D'un coté son lit et ses quelques affaires étaient relativement bien rangées, une chemise en boule néanmoins était posée sur le lit. Il s'apprêta à la prendre lorsqu'il s'aperçut qu'Ewilan n'était pas là. La chemise à la main, il se baissa, posant la main sur le lit et regardant en dessous, là où elle aimait se cacher et même dormir la plupart du temps, mais rien.

Il avala sechement sa salive, il savait bien qu'il n'aurait pas du lui donner ce livre parlant de la dimension d'où elle avait put s'échapper. La veille il avait pensé que ça ressererait encore plus les liens entre eux mais cela devait être une mauvaise idée au final, et c'est la grande trace ronde à terre, comme si le sol avait brûlé qui finit de faire de cette journée un calvaire. Posé à coté de la "trace", le livre était grand ouvert à un passage relatant comment ouvrir un passage entre les mondes. Lindsey trembla un instant, un genou à terre.
Elle lui avait promis ... promis de rester au moins jusqu'à ce que ceux qui le poursuivait aient été vaincus ; et lui en contrepartie l'aiderait pour son entreprise de retrouver ses parents. Il avait du lui donner ce livre trop tôt, et sous l'excitation elle n'aurait plus que voulu y retourner.

Elle avait donc tout oublié ? Les jours à croiser le fer ensemble, en apprenant tous les deux sur les techniques de combat de l'autre, bien que l'ex-avocat en ai bien plus appris qu'elle qui était douée à l'origine. Il resta là de longs instants, les yeux faisant le tour du cercle noirci à terre, se remémorant les actes de sa vie passée, là où seul le pouvoir le guidait, quelles que soient les repercutions. Il déglutit une nouvelle fois difficilement, il était à nouveau seul, désemparé, après toutes ces semaines où il avait pu retrouver le sourire en compagnie de la jeune fille. Les entrainement n'avaient pas été leurs seules occupations, ils aveient appris à se connaitre, s'apprécier, jouer ensemble aux cartes, devenir simplement des amis, ce que Lindsey n'avait jamais connu dans sa jeunesse. Comment avait elle put le laisser ainsi ? Il ne lui en voulut même pas, c'était lui après tout qui lui avait mis ce livre entre les mains, il ne pouvait s'en vouloir qu'à lui même.

C'était toujours à ce moment là que les choses tournaient mal en général, que les démons que l'on avait pas vu depuis le début refaisaient surface. Il se releva donc, enfila sa chemise à la hâte, et sortit de la chambre sans mot dire, de toute manière à qui pouvait il parler ... Les yeux encore dans le vague, il regarda à droite et à gauche, croyant déjà apercevoir ceux qui devaient le tuer quoi qu'il leur en coutait, mais apparemment ils n'étaient pas là ...
Il respira un grand coup, essayant de garder son calme, et, d'un pas lent s'en alla à travers les couloirs du Campus, sans but précis, si ce n'est que de réfléchir à ce qu'il allait faire à présent qu'il était revenu à son point de départ.
Revenir en haut Aller en bas
Oz
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Jeu 7 Sep - 22:26

C'était étrange que Oz ait choisi, presque sans s'en rendre compte, le campus pour flâner. Ce lieu lui rappellait un peu l'époque où il voyait encore Willow. Il n'avait pas trouvé la force d'aller à sa rencontre et avait eu envie de marcher pour se fatiguer un peu. Il avait toujours autant de mal à trouver le sommeil depuis qu'il était harmonisé avec son côté animal, les loups chassent la nuit, pensait-il avant de quitter sa chambre d'hotel. Mais il ne se sentait pas vraiment l'envie de courir après des lapins, cette promenade tardive lui suffisait largement. Et soudain, au détour d'un couloir, il sentit l'odeur de la peur. Il pensa tout de suite à l'inconnu de la veille mais l'odeur était légèrement différente. Il s'arrêta et attendit de voir la personne pour prendre une décision.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Sam 9 Sep - 14:51

Une bonne heure avait dû s'écouler depuis que Lindsey était sorti de la chambre qu'il occupait jusque là avec Ewilan. Parcourir les couloirs du Campus ne lui avait pas fait plus de bien que cela. De toute manière il avait bien réussit à s'en sortir sans elle jusque là, il en serait de même à présent. Certes il avait faillit y rester au Texas mais à présent il savait ce qui l'attendait et les "forces" qui étaient après lui.

Il reprit un peu de sa constance en passant devant ce qui était la grande bibliothèque du Campus. Les livres ici ne lui seraient d'aucune utilité mais il savait où en trouver d'autres avec bien plus de valeur et de renseignements. A l'époque il avait pu parcourir les dossiers concernant Angel et son passage ici à Sunnydale. Buffy, Willow ... et surtout un certain Giles qui faisait parti du Conseil des observateurs. Celui ci ne le connaissait pas du tout et il serait facile de pénétrer chez lui, par quelque moyen que se soit pour feuiletter quelques uns de ses manuscrits. Il aurait été bien plus facile d'aller se renseigner auprès d'une personne plus renseignée et fournie en livres anciens mais on l'attendait au tournant, il fallait surtout qu'il reste discret.

Discret ... Et d'ailleurs qui était ce rouquin qui l'observait du coin de l'oeil depuis son arrêt aux portes de la bibliothèque. La méfiance avait aiguisé ses instincts, il réussissait à présent à repérer tout comportement plus étrange que les autres. En plus ce visage ne lui était pas totalement inconnu, il lui semblait l'avoir déjà vu. Mais ou ? Un ancien client de Wolfram et Hart ? Le partenaire de l'un des associés principaux ? Un tueur quelconque qu'il avait vu sur un dossier ? Ou alors un simple client d'un bar de Los Angeles ? Peut etre tout betement un élève croisé dans un couloir ... Tout se mélangeait à présent.

Il devait se tenir sur ses gardes malgré tout. Il était désarmé et si il s'agissait d'un ennemi celui ci tenterait de le tuer dans un endroit plus discret. Le brouhaha ambiant et le passage entre ce jeune homme et lui permettait de le protéger un peu. Après quelques secondes d'hésitation, Lindsey s'adossa au mur à coté de lui, fixant cet inconnu, ses yeux vagabondant tout de même de part et d'autre, à la recherche d'éventuels complices. Sur ses gardes, les bras croisés, il se tenait prêt à esquiver, que se soit un couteau ou une boule de feu.
Revenir en haut Aller en bas
Oz
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Dim 10 Sep - 19:10

[whaou, beau rp, je me sens un peu léger à côté]

Oz put suivre sa proie un certain temps et confirmer sa première impression. Il ne connaissait pas cette personne et elle avait peur. Une fois qu'il eut la certitude de ne pas connaitre le jeune homme et que ce dernier n'en avait pas après lui, il allait s'en aller.

Et pourtant il décelait chez ce type un comportement étrange, ce n'était surement pas un étudiant, il suivit encore sa piste quelques secondes, sans se rendre compte que la cloche sonnait et que les couloirs se remplissaient d'étudiants.

Lorsqu'il leva le nez de sa piste il rencontra le regard de sa proie. Il se dit que c'était bien la première fois qu'un lapin le regardait comme ça. Comme s'il acceptait l'éventualité d'un combat plutôt que d'être paralysé par la peur. Mais après tout, ce n'était pas vraiment un lapin. Et puis il n'allaient quand même pas se battre au milieu d'un couloir plein d'adolescents innocents.

Il s'arrêta, chercha du regard d'éventuels complices ou un piège de quelques ordre, nota que son adversaire n'avait pas l'air armé et s'avança vers lui avec un air neutre en écartant légèrement les bras.


Décidément vous êtes pas du genre discret vous autre. Vous me voulez quoi? Vous allez quand même pas m'abattre dans un lieu publique?
Revenir en haut Aller en bas
Tarya Ke
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Ven 15 Sep - 22:33

Tarya avait parcouru le chemin entre le parc et le campus s'en même s'en rendre compte. Tout le monde se retournait sur son passage, comme si elle avait été une bête sauvage, perdue, et hors de son monde. Sauvage, elle l'était.
Elle sentit une odeur de nourriture et cela lui ouvrit l'appetit. Elle poussa avec force les portes du Campus et y penetra. Les couloirs étaient éclairés par de vives lumières et l'odeur de nourriture se faisait de plus en plus présente. Elle croisa une jeune femme qui s'écarta sur son passage, probablement effrayé par le regard de prédateur qu'affichait Tarya. Celle-ci regardait à gauche, à droite, cherchant la porte qui la conduirait à ce qu'elle désirait le plus en ce moment. Elle finit pas la trouver et entra dans le self-service. Là, elle fut surprise de voir deux jeunes hommes. Elle vu tout de suite qu'un n'était pas ce qu'il prétendait et que l'autre cachait une partie de lui-même. L'un suivait l'autre. La jeune femme attrapa un morceau de pain et se décida à suivre les deux hommes, le prédateur poursuivant ses proies, mais elle n'était pas une prédatrice, juste une femme curieuse perdue dans un monde qu'elle ne connaissait pas du tout.
Les deux hommes commencèrent à parler ensemble. Cela lui sembla plus qu'étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Sam 16 Sep - 15:41

Vous autres ... L'abattre ...
Qu'est ce que c'était encore que ce traquenard ... C'était vraiment le monde à l'envers là. Leurs tactiques de destabilisation étaient de plus en plus retordes mais celle ci n'allait pas du tout le toucher.
Après un instant d'hesitation, le fixant droit dans les yeux, Lindsey se décolla de son mur, frolant sur son passage les étudiants pressés de quitter la bibliothèque, s'arrêtant en plein milieu du flux de personnes passant là, a à peine un mètre de son "assaillant".


- Ca n'est pas le bon endroit pour rêgler ça vous ne trouvez pas ?

Il pouvait à présent le regarder dans le blanc des yeux, ne se souvenant toujours pas où il avait pu l'apercevoir avant cet instant. les démons qui le poursuivait étaient deux ... Pourquoi avoir engagé un troisième ? Tout cela était des plus étranges et lui demander serait peut être la façon la plus simple de savoir.

- D'ailleurs ...

L'ex-avocat ne put poursuivre plus longuement que déjà des cris résonnaient de l'un des couloirs. Il plissa les sourcils, ouvrant imperceptiblement la bouche. Au loin il vit Ewilan ... Tout du moins il le cru durant une fraction de secondes, avant de se rendre compte que la femme en question était certes plus agée, mais relativeemnt semblable dans les vêtements qu'elle portait lorsqu'il l'avait rencontré. Autour d'elle comme une barrière invisible, personne n'osant approcher à moins de deux mètres d'elle. Elle tenait une hache à la main encore rouge de sang ...
Il ne pouvait plus s'agir d'une coincidence à présent. "Ils" avaient envoyé d'autres de leurs sbires à sa poursuite, pourtant deux suffisaient déjà amplement ... Mais Wolfram et Hart n'allait reculer devant rien pour le faire taire, quitte à employer toutes les ressources dont ils disposaient.

Il n'avait plus que la fuite une nouvelle fois pour s'en sortir ... Quitter cette ville au plus tôt ...

Il se retourna brusquement vers son adverssaire direct, ses doigts serrés en un poing rageur, plaçant une droite au niveau de sa machoire, esperant gagner quelques secondes dans sa fuite.
N'ayant même pas regarder si son attaque avait fait, ne serait ce que vaciller "le démon" à sa poursuite, que déjà il poussait les étudiant pour se faire un passage , bougeant le plus possible de droite et de gauche pour éviter un projectile, et surtout la hache vengeresse de la seconde protagoniste.

Son objectif ? La chambre qu'il occupait jusque là avec Ewilan. Au moins y récupérer son épée pour se défendre et les ouvrages certes inutiles mais qui pourraient toujours lui être utile.
Cela allait être serré cette fois encore pour se sortir de cette situation calamiteuse. Il en avait repéré deux déjà ... Mais qui sait si ils n'étaient pas plus nombreux encore et quelle apparence ils pourraient bien avoir ...
Revenir en haut Aller en bas
Tarya Ke
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Sam 16 Sep - 16:02

Tarya surveillait ce qu'il se passait devant elle. Le couloir continuait de se remplir d'étudiant... il y avait bien trop de monde à son goût, bien trop d'adolescents excités d'aller en cours ou de sécher ceux-ci. Soudain, un des hommes qu'elle avait reperer quelques minutes auparavant la repera à son tour. Il sembla effrayer et sans crier garde envoya un coup de poing dans le visage du garçon qui l'accompagnait avant de se mettre à courire. Cette vision rappela de nombreux souvenirs à la jeune femme, sa captivité, les coups, les maltraitances, et son côté complètement perdu et paranoaque. Sans vraiment comprendre ce qui l'a poussa à faire ça, elle se mit à courir après l'agresseur, zigzagant tout comme lui entre les etudiants effrayés par cette poursuite improvisée. Elle n'eut même pas l'idée de lancer sa hache, certe, elle voulait le rattraper, mais cet homme lui faisait un peu penser à elle-même. En un seul regard échangé, elle avait réussi à lire cette peur d'être poursuivi, et c'est bel et bien ce qu'elle vivait en ce moment. Tout en courrant, elle se demanda si les démons de la secte avaient commencé à la recherché, à la traqué. Probablement car ils avaient besoin d'elle, vivante certe, heureusement pour elle, mais sans elle, ils ne pouvaient plus modifier la mémoire de leurs fidèles
En passant à côté du loup-garou (bien qu'elle ignorait ce détail) elle lui jeta un coup d'oeil, s'assurant que celui-ci aille bien. Il n'avait pas l'air en trop mauvais état, elle se décida donc à continuer de courir. Elle fatiguait très vite, le manque de nourriture et de sommeil ne jouant pas en sa faveur, ce qui fit qu'elle laissait de plus en plus d'espace entre elle et l'homme.
Celui ci était à l'autre bout du couloir à présent. Elle le vit s'engouffrer dans une pièce. Elle s'en approcha en marchant et, aussi surprenant que cela puisse paraitre, frappa a cette porte...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Dim 17 Sep - 15:44

Lindsey claqua la porte derrière lui, s'y adossant pour s'y reposer une seconde et la maintenir également si on essayait de la forcer. De toute manière il ne ferait pas long feu si leur forces étaient celles de démons ; il reprit donc son souffle une demi-seconde avant de faire volte face à la porte, tourner la clé dans la serrure et sauter de l'autre coté du lit tel un animal voulant à tout prix sauver sa peau.

Le jeune homme respirait rapidement, n'arrivant pas à se calmer. La tête baissée sous le lit, la main y passant également à la recherche du manche de son épée, il émergea de sous le lit comme un diable sort de sa boite lorsqu'il entendit frapper à la porte.
L'ex-avocat resta sans réaction un instant ... Des envoyés de Wolfram et Hart toquant nonchalemment à la porte, qu'était ce là encore comme foruberie de leur part. Au moins auparavant ils enfonçaient la porte à grand coup de pied, tout était rêglé plus vite et ne manquait pas d'une certaine classe ...

Son épée à la main, essayant de l'autre de lever la fenêtre, il ne pouvait s'empêcher de tourner la tête toutes les secondes pour voir si personne n'était apparu derrière lui. Il ironisa lui même de la situation, affirmant d'une voix calme et posée alors que la fenêtre était enfin grande ouverte derrière lui :


- Entrez donc je vous en prie ...

Lindsey se baissa un instant, prenant le seul livre à ses pieds, ne voulant quitter la fenêtre pour approcher de la sorte de bibliothèque où étaient callés les autres. Son coeur battait la chamade, de plus ils éteient au 1er étage, certes la chute serait douloureuse mais pas mortelle. Glissant le livre dans l'arrière de son pantalon d'une main tremblante, sa main gauche tremblait toujours plus que sa main droite c'est vrai, après tout celle ci était la sienne, pas comme l'autre ...
La main droite donc serrée sur le manche de l'épée, il prit son chapeau sur le couvre lit, l'enfonça bien sur sa tête, avant de fouiller dans sa poche pour en tirer un briquet. Sa main ne tremblait plus à présent que la flamme était apparue. Il attendait simplement ... Fixé sur le feu apparu là comme par magie, du coin de l'oeil il attendait cependant que la porte s'ouvre, un sourire étrange était apparu sur son visage, il était confiant à présent ...
Revenir en haut Aller en bas
Tarya Ke
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Dim 17 Sep - 21:26

Tarya, après avoir attendu la réponse du jeune homme, resta un instant devant la porte, ne sachant en fait pas du tout ce qu'elle faisait là, ni ce qui l'avait pousser à suivre cette personne qu'elle ne connaissait pas. Son coeur battait rapidement et elle reprenait avec difficulté son souffle. Elle resta là, avant de poser sa main sur la poignée. Elle se demandait bien ce qu'elle trouverait derrière cette porte, et qui pouvait bien être cet homme si violent et si effrayé à la fois. Elle se rappella que les personnes traquées réagissaient souvent commes des animaux chassés : souvent innofensif, ceux-ci se transformaient en véritable furies lorsque le danger se faisait iminent.
La main de la jeune femme s'abaissa, et comme prévenue par sa dernière reflexion, elle ouvrit la porte mais en resta sur le pas. L'homme y faisait face, fixe devant elle, une épée à la main, un sourire au coin des lèvres.

- Oh merde

Elle ne put retenir cette exclamation, ayant l'impression de se retrouver devant un mirroire refléchissant ce qu'elle était elle-même. A présent elle comprenait ce qui l'avait poussé jusqu'ici... Le regard confiant de l'homme, la bête traquée devenait le prédateur, et probablement que lui même la prenait pour une prédatrice. Ils étaient là, face à face, l'un tenant une épée, l'autre une hache. Le même regard, la même position. L'atmosphère était lourde, etrange, pesante.
Prenant un très grand risque, Tarya déposa sa hache sur le sol, ne sachant pas vraiment quoi faire d'autre. Après tout, valait mieux cela que de se lancer dans un combat du quel personne ne sortirait vainqueur. Elle souria du mieux qu'elle le pouvait. Ses yeux changèrent d'expression et une lueur de tristesse y font son apparition. Elle se demanda qu'elle genre de monstre elle pouvait être pour effrayer à ce point un homme. De longues secondes s'écoulèrent avant qu'elle n'ait le courage de se mettre à parler. Sa voie, etrangement, se mit à trembler légèrement, et pour ce, elle était désarmée face à cet homme au regard presque fou

- Je suis si effrayante que ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Oz
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Lun 18 Sep - 20:18

Lorsque son adversaire s'approcha de lui, le loup-garou se prépara à parer une attaque en traitre, il imaginait facilement le couteau en argent ou le deringer planqué dans la mance de celui qu'il croyait être un tueur lancé à ses trousses pour revendre ses organes de lycanthrope ou d'autres raisons obscures. Par contre, il ne se serait pas attendu à un coup de poing. Il avait saisi l'ccasion fournie par la distraction de Lindsey pour lui sauter dessus et avait ainsi baissé sa garde. Du coup, il avait été déséquilibré par le poing de l'homme de droit. En se relevant, il croisa e regard de celle qui avait fait fuir son ennemi. Il s'imagina sans difficulté qu'elle était comme lui, un loup dans le corps d'un homme et supposa qu'elle avait décidé de se débarasser du chasseur définitivement, un peu comme il l'avait lui-même envisagé quelques secondes plus tôt. Il partit donc à leur suite, et, arrivant en vue de la chambre, ralentit pour se placer discrètement derrière Tarya, pour couvrir ses arrières. Lorsqu'elle lacha son arme, il ne comprit pas sa réaction et resta coit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Jeu 21 Sep - 14:28

La porte s'ouvrit enfin. Lindsey, l'air toujorus aussi grave et sûr de lui, vit donc le battant dévoiler la même jeune femme qu'il avait pu apercevoir dans le grand hall du Campus.
La première phrase que celle-ci prononça, ou plutôt sa première interaction les yeux dans les yeux ne révélait pas vraiement une envie de tuer imminente, tout du moins il s'agissait là d'une bonne diversion.


*Approche ... Approche ...*

Le front du jeune avocat se fit un peu moins plissé lorsque celle ci déposa sa hache par terre. A quoi donc jouait elle encore ? Elle voulait gagner du temps ? Non quelque chose se lisait dans ses yeux brillants. Elle ne consentait plus à attaquer, c'était une évidence. Il regarda un instant ses tatouages tribals, ne sachant que penser réellement. Il baissa ostensiblement son épée, relachant la pression sur le briquet également, ce qui fit disparaitre la flamme.

- Effr ... Pourquoi dites vous ça ? Et d'abord qui êtes vous ?

Lindsey voulait croire en son honneteté, tout d'abord parsqu'elle semblait encore plus terrorisée par un éventuel affrontement que lui, et surtout parsqu'il en avait assez de fuir, il souhaitait plus que tout que cela s'arrête, ne plus avoir à regarder par dessus son épaule à chaque instant. Il avança d'un pas à sa rencontre.
Elle semblait à la fois guerrière et si douce, une attirance particulière se dégageait d'elle, si bien qu'il ne pouvait plus la lacher des yeux, parcourir ses muscles visibles du regard. Un charme certain en effet, charme qui ne lui fit qu'apercevoir bien tardivement qu'elle n'était pas seule. Du nouvel angle qu'il avait en avançant il le vit derrière elle.
Sa bouche s'ouvrit sur la surprise, avant que ses deux machoires ne se contractent en découvrant la traitrise.
Ils étaient bien ensemble ces deux là ... Et lui qui avait voulu ne croire qu'à une coincidence ... Croire qu'elle ne voulait pas de mal.
Toute la rage qu'il eut à ce moment là se fit présente dans ses paroles.


- Bien tenté ... J'ai faillit y croire une seconde !!

Il claqua une seconde fois son briquet, et cette fois ça serait la dernière. Il le jeta dans la poubelle remplie de papiers à coté de lui. Elle s'enflamma bien plus rapidement que si il s'agissait là seulement du papier. Une trainée de flammes s'en dégageait déjà, courant le long du mur, vers plusieurs boites qu'il avait entreposé là ... Et sous les boites assez d'essences et de matières inflammables et explosives pour faire disparaitre tout ce qui aurait pu être présent dans la pièce.

Lindsey s'était déjà retourné et d'un bond avait plongé par la fenêtre, tête en avant, ne sacahnt dans quel état il allait se réceptionner quelques 3 mètres plus bas. de toute manière il aurait toujours plus de chance que ceux restés dans la chambre ou à proximité.

La trainée d'essence elle approchait dangereusement des cartons en tout genre, commençant déjà à les lécher ...
Revenir en haut Aller en bas
Tarya Ke
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Jeu 21 Sep - 17:05

- Qui je suis ? Je suis perdue je crois... je me suis enfuie

Ses paroles n'étaient pas très clair mais c'est tout ce qu'elle avait réussi à dire avant que le visage de l'homme qui lui faisait face change d'expression. Tarya ne comprit pas se soudain changement de situation et avant qu'elle n'ait eu le mointre temps de réaction, elle le vit lancer son briquet et sauter par la fenètre. Son reflexe ne fut pas de sortir de la pièce, au contraire et alla jusqu'à la fenêtre et regarda dehors. Elle ne le vit pas en bas mais se rendit vite compte qu'il avait du se faire bien mal en chuttant d'une telle hauteur. Elle se retourna et vit, face à elle, l'homme qui avait été frappé. Elle le regarda un instant avant de laisser courire ses yeux sur le mur qui s'enflamait. Tout cela se passa en une fraction de seconde, l'adrénaline aidant beaucoup. Elle remarqua les cartons et se précipita hors de la pièce, embarquant avec elle l'homme qui avait été cogner. Sans lui dire un mot, elle l'attrapa par le bras et l'entraina dans sa course. A peine était elle arrivé a quelques metre de là qu'une explosion se fit entendre. Elle fut assez violente pour projeter les deux jeunes gens au sol.
Elle réouvrit les yeux. Il y avait de la poussière partout. Elle ne voyait pas grand chose mais entendait, derrière un fort bourdonnement, des étudiants qui hurlaient et qui avaient probablement donné l'alèrte. déjà donné l'alèrte. A ce moment là, elle prit peur, elle voulu se cacher de tout ces gens qu'elle ne connaissait pas et qui auraient pu bosser pour la secte; Elle commençait à ressembler à une panthère faisant les 100 pas dans sa cage, cherchant le moyen de s'enfuire parmis cette fumée epaisse. Elle se releva, ses yeux étaient identique au regard de la bête prete à bondir à la moindre occasion... Elle tenait toujours le bras du jeune homme à la main et commença à courire hors du batiment. Dehors, la sirène des pompiers se faisait déjà entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Oz
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Sam 23 Sep - 15:00

Oz comprit que le jeune homme en question n'était pas dangeruex mais au contraire traqué et effrayé, tout comme lui. Il se mordit la lèvre en pensant à l'énorme quiproquo dont ils avaient tous les trois été victimes...Et qui provoquait un incendie, pensa-t-il en remarquant trop tard les flammes. Il allait se précipité dans la pièce pour éteindre le feu naissant quand la belle amazone le saisit et l'entrainna loin autant grâce à l'effet de surprise que sa force. C'est vrai qu'elle était très athlétique.

Une fois qu'ils furent loin des flammes, il la vit perdue et hésitante, elle essaya même de s'enfuir en passant par le campus. Il lui attrapa le poignet et la retint
:

Non, par là.

Dit-il en indiquant une sortie latérale qui leur permettrait d'être vite dehors sans croiser trop de monde.

Et il partit en espérant qu'elle allait le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Tarya Ke
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Sam 23 Sep - 15:32

Tarya était completement perdue, comme si elle venait de débarquer dans un monde qu'elle ne connaissait pas, et bien que cette image soit un peu trop généralisée, le principe en était toutefois le même... Cela ne faisait que quelques jours qu'elle avait quittée pour la première fois, du moins dans ses souvenirs, la secte et ses atroces bâtiments. Bien evidemment, il lui arrivait de sortir dans le jardin, de voir un oiseau, un arbre, une fleur, un peu d'herbe, mais cela était sa seule vision du monde extérieure. Le reste, elle le voyait à travers les souvenirs des fidèles qu'elles étaient obligées de voler. Bien evidemment, ceux qui lui étaient restés gravés etaient ceux qui l'avaient le plus effrayés. Elle n'avait de dehors vu que les guerres, le sang, la violence, la peur.

Elle était donc là, repensant à ces scènes horribles, prêtes à bondir sur la première personne qui lui faisait face, se retrouvant comme dos au mur, bloquée d'un côté par les flammes qui s'échappait de la chambre et de l'autre par les étudiants currieux qui venaient observer ce qui se passait.

Tout à coup, comme sortie de nulle part, une main l'attrappa. La fumée était telle qu'elle ne voyait même plus la personne à qui elle appartenait. Elle s'approcha de cette personne et le reconnu immédiatement. Son regard trahissait quelque chose de différent, comme si une force animale était cachée au fond de lui. Comme si sous ses allures d'anges se cachait un monstre. Malgré cela, Tarya n'en fut pas effrayée. Elle l'entendit lui dire "Non, par là" et n'écoutant que son instinct, elle se mit à courire derrière lui, empruntant une sortie latérale. Ici là fumée n'avait fait qu'une très légère apparition et elle le voyait bien mieux courire devant lui. Il y eu d'abord un court couloire avant de déboucher sur une autre porte donnant sur des escaliers. Les marches étaient étroites et la rampe assez mal éclairée, mais la jeune fille courrait, effrayée par ce qui pouvait l'attendre à l'étage supérieure.
Après une courte course, ils arrivèrent à une porte qui donnait enfin sur l'extérieur. L'air y était bien plus agréable. Tarya leva les yeux et remarqua les flammes qu s'échappaient du bâtiment un peu plus sur sa droite. Elle resta ainsi, tête en l'air, fascinée par le feu qui dessinaient d'étranges dessins sur le mur. Puis son regard se dirigea en dessous de la fenêtre, puis dans ses alentours. Il n'y avait pas de trace de l'homme qui venait de sauter de là.

Elle alla ensuite un peu plus loin, s'assoire derrière un arbre. Affamée et fatiguée par ces deux courses, il lui fallait bien quelques minutes de répis afin de récupérer un peu et de réspirer au grand air. Elle toussa encore quelque fois et releva les yeux. Elle regarda le jeune homme qui lui avait tendu la main et qui se trouvait non loin d'elle. Elle se releva et s'en approcha.


- Je...


Elle ne savait pas vraiment quoi lui dire... devait elle lui expliquer qui elle était ? Lui expliquer pourquoi elle se trouvait là ? Ou alors lui demander qui lui était réelement ?
Finalement , elle reprit la parole


- Merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Sam 23 Sep - 17:23

La chute avait été redoutable, mais pas aussi redoutable que ce qu'il aurait vécu en restant en haut. A peine avait il repris ses esprits après avoir roulé tant bien que mal sur le gazon fraichement coupé du Campus, que Lindsey était déjà adossé à un petit buisson qui empêchait tout au moins ses assaillants à la fenêtre certainement de le voir.
L'explosion tardait, pourtant elle aurait dur être quasi imminente. Trop de temps pour ces "démons" de se mettre à l'abri.

Il baissa la tête sous l'effet du choc de l'explosion, ne la relevant que doucement, moyennement soulagé. Il avait bien faillit s'empaler sur sa propre épée en touchant le sol, s'était presque démis l'épaule et tout ça pour que ses poursuivants s'en soit sans doute sorti.

Massant son épaule douloureuse tout en se relevant, il fixa les volutes de fumée noire s'échappant par la fenêtre à présent totalement démolie.


- Ca leur apprendra au moins que ça ne sera pas aussi facile que ça de m'avoir ...

Foulant l'herbe, il ramassa son chapeau, esquissant une grimace du fait de son bras gauche qui avait amorti toute sa chute. Au moins le droit n'avait rien, il pourrait toujours manier son épée.
Sa camionette, il fallait qu'il rejoigne son véhicule à présent. Quitter Sunnydale au plus vite, c'était ça la suite des opérations pour lui. Il avait bien trouvé Ewilan, mais combien de temps seulement s'était il cru à l'abri à ses cotés, trop peu ...
Maintenant son bras contre lui, il s'en alla sur les chemins extereieurs du Campus, voulant déjà quitter les lieux bientôt bondé de monde, à l'entente des sirenes de pompiers et rejoindre le parking à l'arrière de l'établissement.

Il baissa la tête en croisant de jeunes étudiants courant sur le chemin graveleux, ne levant que les yeux de temps à autre pour voir s'il empruntait le bon itinéraire. Il fallait oublier d'aller chercher des informations chez cet Observateur à présent, il fallait rester en vie et quitter sans doute l'Etat.

Il plonga derrière un arbre, s'y adossant, les ents serrées, lorsqu'il la vit au loin ... Non, ça n'était pas possible, pas encore elle ... La guerière aus tatouages ... Et pas une égratignure en plus ... Des démons de haut niveau, il ne pouvait s'agir que de cela ... Déjà que les deux autres étaient "imposants", ceux là les valaient ...
L'avocat avala sa salive, les yeux vaquant de droite à gauche, cherchant une solution, presque quasi désespérée.
A quelques 10 mètres de lui une bouche d'égout, tout de moins ce qui y ressemblait. Sous terre ils ne le retrouveraient pas, et surtout ils passeraient à leur nez et à leur barbe.

Un rapide coup d'oeil pour voir qu'ils ne regardaient pas dans sa direction et le voilà qui fonce vers la plaque, se servant de son épée pour la soulever, forçant sur son bras endolori pour la retirer totalement. Lindsey se retourne une dernière fois, mais au loin elle l'a déjà vu, son regard croise celui de la jeune femme ...
Il est trop tard à présent pour faire demi tour, le jeune homme lache son épée en bas avant de plonger dans le trou, descendant les barreaux crasseux jusqu'à marcher dans la moisissure et l'eau croupie. Ramassant son arme, essayant de se repérer et trouver la direction adéquate, il se baisse un peu pour emprunter le premier conduit face à lui, peu importe où il peut bien conduire.
Revenir en haut Aller en bas
Tarya Ke
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Sam 23 Sep - 20:02

Elle venait à peine de remercier le jeune homme qui l'avait sortit du campus qu'elle apperçut non loin de là l'homme qui avait sauté de la fenêtre

* Coriace, un saut pareil et il a l'air toujours entier *

Elle adressa à Oz, bien qu'elle ignorait encore son prénom, un dernier mot avant de partir en courrant

- Il a voulu nous tuer... il le paiera

Toute la haine qui traversa son esprit provoqua en elle une adrénaline lui permettant de courire encore plus vite qu'elle ne se l'était imaginée possible. Tout à coup, la fatigue ressentie présédamment faisait place à une énergie insoupçonné. L'homme venait à peine de s'engouffrer dans la bouche d'égout que Tarya était derrière lui, sautant également dans ce tunnel humide, malodorant et sombre. Il était là, à quelques mètres d'elle, lui faisant face. La distance qui les séparait à présent ne leur laissait que la place de tendre chacun leur arme, face à face, yeux dans les yeux

Bien que ce n'était ni le lieu, ni le moment propice pour ce genre de constation, la jeune femme eut l'occasion de remaquer que l'homme qui lui faisait face n'était pas aussi jeune qu'elle ne l'avait penser dans la chambre, peut être quelques années de plus qu'elle, tout au plus. De plus, bien qu'elle l'imaginait comme un monstre, celui-là ne ressemblait pas du tout à ceux qu'elle avait connu avant.


Mais le temps n'était pas à ça, elle était là pour se battre

- Tu n'aurais jamais du t'attaquer à moi... plus personne ne s'attaquera à moi... je ne laisserai plus jamais personne .

Toute la haine qu'elle avait emmagasinée durant les dernières années se dessinaient à présent dans son regard L'homme qui y faisait face allait payer pour tout les autres. Elle allait s'apprêter à attaquer de son meilleur coup de hache lorsque des bruits se firent entendre tout autour d'eux. Elle pensa d'abord que l'homme n'était pas seul

- Regardez moi cet homme si courageux.. tu veux me tuer d'abord en faisant exploser la chambre, ensuite tu m'attire ici, un veritable get appens, et d'ici quelques minutes tes amis viendront te porter mains fortes... woaw, quel preuve de courage !
Revenir en haut Aller en bas
Oz
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Dim 24 Sep - 19:17

Oz reprennait son souffle et allait répondre à la belle quand elle tourna la tête. Il jeta un oeil dans la même direction qu'elle et aperçut l'incendiaire qui avait apparement sauté parsa fenêtre avant de faire exploser sa chambre. Il n'eut pas le temps de lui faire comprendre qu'il n'était pas plus dangereux qu'eux, elle était déjà à sa poursuite. Il hésita quand il vit qu'elle le poursuivait dans les égouts. Ils allaient devoir le pister et l'idée d'utiliser son flair dans cet endroit le rebutait un peu. D'un autre côté, il y avait quelque chose chez ces eux de familier. Il sentait que tous les trois avaient beaucoup en commun. Il sauta donc dans les sombres tunnels et remonta rapidement la piste de Lindsey et Tarya. Avant même d'être à leur hauteur, il sentit qu'ils n'étaient pas seul. Il se fit plus silencieux et s'approcha derrière un des agresseurs. Il ouvrit la main lentement pour faire place à ses griffes. En quelques secondes, il était devenu un monstre prêt à décapiter l'ennemi s'il présentait la moindre menace pour ses deux alliés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Dim 1 Oct - 2:44

Ses pas clinquaient sur le sol poisseux des conduits ravagés par les eaux croupies des sous-sols du Campus. La respiration déjà haletante, trainant son épée comme il le pouvait, Lindsey poursuivait son implacable effortt pour sa survie.
Derrière lui il entendait déjà que l'on foulait le sol, ses propres clapotis se fondant avec d'autres plus nombreux.


*Ils me lacheront jamais ...*

Apercevant une sorte d'ombre devant lui, il stoppa son avancée. Il était cerné. Résigné, il fit volte face, à présent les yeux dans les yeux avec la guerrière tatouée. Ils allaient au moins être aussi désavantagés l'un que l'autre à se battre dans un endroit si réduit, à condition qu'elle n'utilise que sa hache et qu'ils ne foncent pas su lui à plusieurs, sinon son espérance de vie en serait réduite encore de quelques minutes.
La voilà déjà qui blablatait devant lui sur le fait que personne ne l'attaquerait plus jamais, pourtant c'était bien elle qui l'avait poursuivi jusque là, ne lui laissant ausun répis.
Lindsey laissa aller son bras droit, faisant tournoyer son épée, donnant libre cours à cette main qui ne lui appartenait pas vraiement et ne se prêtait à lui que lorsque il lui intimait avec force de le faire. Pour l'heure il allait lui donner tout crédit pour venir à bout de son adverssaire qui apparemment préférait parler que de l'attaquer.
L'ex-avocat stoppa son mouvement lorsque ses paroles indiquèrent qu'ils n'étaient pas seuls ici. Certes cela il le savait, mais pourquoi alors toujours jouer ce jeu selon lequel elle n'avait rien à voir avec tous ceux qui les entouraient. Jouer franc jeu aurait été bien plus facile pour tout le monde, que les protagonistes soient ainsi fixé sur les intentions de chacun.


- Arrête cette comédie ... Et si ils ne sont pas avec toi, ils ne sont également pas avec moiiii ...

L'un des démon avait profité que Lindsey prenne la parole pour lui sauter dessus, essayant de le prendre par surprise, l'attaquant en traitre dans son dos. Le sang verdatre coulait à présent à terre, perlant de la lame qui lui avait transpercé l'estomac. L'épée n'avait pas perdu un instant pour se retourner dans sa main, la tendant derrière lui, là où il avait exactement senti le mouvement.
Lindsey regarda un instant la jeune femme dans les yeux, une gerbe de flamme dans les siens, avant de faire un quart de tour supplémentaire de sa lame dans la chair visqueuse du démon embroché derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Tarya Ke
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Dim 1 Oct - 15:07

Lorsque le jeune homme enleva la lame du démon qui l'avait attaqué en traitre, un liquide vert s'écoula au sol, suivi ensuite d'un corps. A la vue de cet être, Tarya palit. Malgré l'obscurité de ce lieu fort peu accueillant, la jeune femme reconnu imédiatement cet assaillant. Cette chose, sans bouche, avec ses yeux rouges, ses grandes oreilles et ses mains palmés, sans parlés de sa peau, presque gluantes... c'etait bien un des sbires de la secte.

Elle releva alors les yeux vers le jeune homme et calmement lui annonça.


- Ils ne sont jamais seuls... tu as encore probablement le temps de te tirer, ces démons là, se sont les miens, ce n'est pas ton combat.

Elle bouscula le jeune homme, passa à côté de lui dans l'étroit conduit et se plaça devant lui. Le bruit des pas des assaillants se faisaient crescendo. A en juger le brouaba que cela provoquait déjà, ils devaient être assez nombreux, probablement une bonne quinzaine, peut être moins, peut être plus.

Tarya ressera sa hanche entre ses mains et s'apprett à se défendre. L'attente commençait à lui paraitre long et son souffle s'accélerait sous l'effet de la peur.

Bientôt ils seraient là

Elle n'avait pas vraiment fait attention au jeune homme durant ces quelques instants d'attente qui lui avaient paru une éternité. Déjà elle voyait à quelques mètre d'elle un des sbires. Elle laissa s'échapper de sa gorge un cri de haine, qui aurait glacé le sang de tout humain qui lui aurait fait face. Elle commença à courire en direction des démons et laissa virvolter sa hache à gauche et à droite. Elle tournait sur elle même, evitant les mains et les coups des sbires, avec une légerté qui lui était propre. Heureusement pour elle, elle connaissait déjà ses assaillants et surtout savait l'endroit exact où elle devait frapper. Pensant être seule, elle leur parlait tout en se battant et à chaque démon tué elle faisait un commentaire, dédiant se mort à un de ses souvenirs


- Vous ne m'aurez pas vivante, c'est certain........ Jamais plus ils ne m'utiliseront...... Tient, ça c'est pour les coups de fouets..... et ça c'est pour les coups de poings.... ça c'est pour m'avoir garder enfermer..... ça c'est pour m'avoir interdit de voir la lumière extérieur..... toi tu meurs parce que j'en ai marre de vous...... ça c'est pour avoir exploité mon pouvoir..... ça c'est pour m'avoir obligé à faire du mal...;

Les corps commençaient à s'entasser. 4 démons étaient déjà étallés à même le sol. 4 encore lui faisait face lorsqu 'elle entendit un bruit suspect venant de derrière elle, elle se recula des deux démons et se retourna dans un bond


Dernière édition par le Lun 2 Oct - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Dim 1 Oct - 18:15

Le corps de son adverssaire s'affala à terre dans un clapottement d'eau, lorsqu'il eut retiré d'un mouvement sec la lame de ses entrailles.
D'après le visage décomposé de la guerrière, celle ci semblait reconnaitre cette bête traitresse. Tout à coup elle n'en avait plus cure de lui, seul importait pour elle de venir à bout de ses propres démons, et qui n'étaient pour le coup, pas intérieurs.

Lindsey la laissa passer à ses cotés, la suivant néanmoins du regard. déjà elle s'était engagé dans un passage beacoup plus large où elle pouvait faire tourner sa hache en l'air à loisir, tranchant dans le vif la première tête d'un des démon, psalmodiant à chaque attaque. Après tout pourquoi ne pas la laisser faire oui, au moins elle dégagerait le chemin ... Oh et après tout pourquoi attendre qu'elle finisse ? Autant remonter immédiatemment et quitter la ville au plus vite. il ne semblait pas s'agir là de l'un des démons à sa poursuite, autant ne pas prendre de risque en attendant les "vrais". En plus elle se débrouillait assez bien et n'avait besoin d'aucune aide ... D'ailleurs pourquoi lui en donner ...

L'ex-avocat eut un petit sourire, baissant légèrement son chapeau de sa main gauche en guise de salut plutôt ironique, lui faisant esquisser un rictus de douleur.

Se retournnt de là où il venait, il se figea, le sourire disparaissant immédiatemment de son visage, les yeux dans les yeux, à une quinzaine de centimètres près de ceux orangés de l'une de ces créatures démoniaque. Sa main droite pourvue de sson épée de leva à peine que déjà la "bête" lui tapa sur l'avant bras, lui faisant lacher prise. Totalement désarmé, à présent l'autre poignet douloureux, il essaya comme il put de tenter un coup de genou dans le haut de la cuisse de son adverssaire, mais déjà celui-ci lui avait intimé un coup horizontal de tout son poids. Lindsey n'avait pas résisté et gisait à terre, totalement à la mercie du démon au dessus de lui. Patogeant sa main dans l'eau croupie à la recherche du manche de son épée, il ne réussit qu'à perdre un peu plus de temps alors que le démon d'un mouvement lent mais des plus brutaux, à en croire les rides sur son "visages", abattait son immonde main palmée vers son torse.
Revenir en haut Aller en bas
Tarya Ke
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Dim 1 Oct - 18:35

Tarya avait bel et bien entendu un bruit derrière elle, c'était celui du jeune homme tombant sur le sol. Sans même savoir pourquoi elle faisait cela, elle courru et fit à nouveau virvoleter sa hache dans les aires avant de la faire terminer sa course à travers la gorge du démon. La tête de celui-ci alla tomber quelques mètres plus loin, les yeux encore ouvert. Quant à son corps, il retomba en arrière dans un vacarme qui resonna à travers tout l'égout. La jeune femme se baissa et ramassa l'épée du jeune homme qui était toujours couché à terre et lui tendit

- Tranche leur la tête...

Il était en fait bien trop tard à présent pour lui de s'enfuire. Il restait encore 7 démons qui les entouraient. Quatre du côté de Tarya et 3 de l'autre. Celle-ci serra sa hache entre ses mains et fixa un des démon droit devant elle. Elle calcula rapidement la distance et fit valser sa hache jusqu'à l'oeil d'un des 3 sbires. Le bruit de l'arme fendant l'air était emplifier par l'effet d'éccho que provoquait les égouts.

- Ou alors vise les yeux, se sont leurs deux points faibles.

Il ne restait à présent que 6 sbires qui les entouraient. Elle supposa que le jeune homme se débrouillerait avec sa propre épée et l'arme de la jeune femme qui était toujours plantée à travers le visage d'un démon gisant à ses pieds.

Tarya se pencha alors et sortit deux couteaux qui se trouvaient de chaque côté le long de ses jambes. Elle se releva et les lança avec precision. L'un d'eux fit mouche. Toutefois, l'autre démons esquiva avec adresse la lame qui termina sa course plus loin, dans l'eau. Elle se retrouvait à présent face à trois démons, désarmée

- Et merde.....

Le premier sbire commença a courire. Il n'était plus qu'à deux metres d'elle... La peur se dessina sur son visage. Elle ne voulait pas se faire attraper, surtout pas vivante
Revenir en haut Aller en bas
Oz
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Mar 3 Oct - 18:47

Le loup-garou passa à l'action dès qu'il vit les démons charger. Il planta ses griffes dans le dos de son adversaire et le fit pivoter violemment pour le placer face à lui. Profitant de l'effet de surprise, il colla un revers à quatre lames de kératine dans le visage de la bête mais n'arriva qu'à casser une de ses griffes.

Ma parole, t'es un dur à cuir, toi.

Eut-il le temps de déclarer avant d'esquiver la riposte en se baissant. Puis il profita de sa position pour saisir le monstre au niveua des chevilles et le soulever. Il le projeta contre le mur plusieurs fois jusqu'à entendre le son caractéristique d'un os qui se brise.

Il entendit le conseil de Tarya alors qu'il s'avançait vers le centre de l'action. Fallait le dire plus tôt pensa-t-il alors qu'il s'approchait par derrière d'un des démons qui fesaient face à la guérrière. Il se glissa silencieusement tout près de lui, passa lentement sa main sous son cou et sectionna les muscles du cou d'un mouvement du poignet, laissant le crâne rattaché par la seule colonne vertèbrale au corps du démon. Colonne qui se rompit lorsqu'il s'appuya dessus pour sauter et planter les griffes de ses pattes arrières dans le visage d'un deuxième démon. Lorsqu'il se releva, le troisième et dernier fonçait sur la belle désarmée. Oz profita de la longueur de plafond supérieure pour sauter sur l'agressuer et l'immobiliser au sol. Il n'était pas difficile dès lors de lui arracher la tête.

Finalement, il se releva et sourit aux deux humains en oubliant que son sourire était celui d'un prédateur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Mer 4 Oct - 17:37

Lindsey ne put que suivre des yeux la tête qui déjà roulait près de lui. totalement incapable de bouger un muscle, c'est presque par pur reflexe qu'il saisit l'épée que la jeune femme lui tendait, se contentant de la serrer dans sa main sans aucune réflexion à celle qui venait de lui sauver la vie.
Déjà elle avait lancé sa hache et deux de ses couteaux, se retrouvant désarmée. Certes elle était habile mais pas réellement futée. face aux démons qui approchaient d'un pas lent, l'ex-avocat s'était enfin remis de ses émotions, un genou à terre, se maintenant dans cette position grace à son épée qu'il utilisait presque comme une canne. Les deux bras douloureux dont l'un encore plus que l'autre, il allait vraiment avoir du mal à faire le moindre mouvemeent efficace dans cet état.

Serrant les dents pour contrer la douleur lancinante, il s'apprêtait néanmoins à couper le démon dans sa course, lorque, sorti de nulle part, "la" bête fondit sur eux, ou plutôt tout d'abord sur les démons "muets". Mettant en charpie le dernier juste devant eux, une patte sur la carcasse de celui-ci, il les observait, prêt à fondre sur eux. Il ne souhaitait sans doute pas que les démons aient "sa part" de chair fraiche pour la journée.


*Si j'avais su qu'il y avait tant de choses sous terre je serai resté à la surface ... Au moins en mourrant j'aurais pu voir le soleil une dernière fois ...*

Il ne fallait surtout pas lui montrer qu'ils pouvaient avoir peur. Regarder fixement ce loup garou, voilà ce qu'il fallait faire ... Oui il s'agissait là d'un loup garou, ces crocs saillants, ce museau allongé, ces poils emmelés, tous les signes caractéristiques de ...
Lindsey s'en souvint alors, le rapprochement était réalisé ... Le rouquin de tout à l'heure ... C'était lui, ou alors par une pure coincidence un de ses semblables ... Un ami d'Angel, le dossier en question lui revenait en mémoire, tout au moins les grandes lignes ...
C'était donc là où il avait pu voir son visage ... Donc pas là un des envoyé de Wolfram et Hart c'était certain ... Et par extension la jeune femme non plus ne devait pas être de ceux là ... Le simple fait qu'elle lui ai déjà sauvé la vie lui en avait fait prendre conscience.

Lindsey le fixait toujours, ne bougeant pas d'un millimètre, toujours maintenu par sa canne de fortune, ne voulant pas gaspiller une seule force avant que le loup garou n'agisse. Il était rapide ... Il s'agirait donc de ne pas baisser sa garde à présent qu'il était transformé et incontrolable. Son épaule gauche le faisait abominablement souffrir mais il fallait ne pas le montrer, un geste inconsidéré ou une faiblesse montrée au grand jour et c'était la fin pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Tarya Ke
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Mer 4 Oct - 20:40

Les démons avaient été terrassés par la bête et Tarya la regardait à présent droit dans les yeux. Jamais elle n'avait vu cela. Elle avait terrasé quelque démon et malgré son allure barbare, ses poiles, ses crocs et ses griffes, elle avait dans le regard une lueur qui n'avait rien de bestial.
Un peu comme si la jeune femme avait eu face à elle un chat appeuré, elle s'approcha, tendant instinctivement la main devant elle.


- Du calme, je ne te ferai rien de mal

Le coeur de Tarya battait la chamade. Elle était façe a cet hybride, sans arme. Tout pouvait arriver. Elle posa la main sur son pellage qu'elle caressa doucement et lui souria. Ses yeux ne pouvaient pas mentir...
Elle se retourna ensuite et alla rejoindre le jeune homme qui s'appuyait sur sa canne de fortune et récupéra sa hache en chemin. Elle profita de la faiblesse du jeune homme pour lui positioner sa lame tranchante en dessous de la gorge


- Tu n'as pas l'air de bosser pour la secte, mais tu as voulu me tuer... qui es-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   Jeu 5 Oct - 16:12

Lindsey leva le cou alors que la lame courait le long de son cou, ne demandant qu'un appui de la part de la guerrière pour mettre fin à sa vie. Elle avait réussit à dompter la "bête", mais la plus terrible n'était sans doute pas celle qu'elle croyait.
La défiant toujours malgré son état de soumission, il ne put la lacher du regard, un regard des plus noirs.


- Personne pour toi il faut croire ... Un simple concours de circonstances nous a mis en face l'un de l'autre ...
Je pensais que vous étiez d'autres personnes ... Comme toi à mon encontre apparemment ...

Le jeune homme degagea encore un peu plus son cou, levant doucement le menton, laissant toute prise sur elle à la jeune femme.

- Tu peux décider de moi à présent !

Lindsey serra nerveusement le pommeau de son épée, il allait falloir compter sur sa chance cette fois, et surtout sur le tempéramment de la jeune femme des plus volatile.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Le Campus] CDisparition.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Le Campus] CDisparition.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Campus universitaire : Comment obtenir une chambre ?
» Hetalia Campus Revival
» CHERUB Campus RPG : RPG Contemporain/Espionnage
» La routine a Mahora ? Jamais d'la vie !
» Voila l'homme qui merite d' etre Ministre de l'education en haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BtVS : La Huitième Saison :: ::Les Episodes:: :: Episode 6-
Sauter vers: