Vous avez rêvé d'une huitième saison de Buffy ? Et bien la voici !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Le Fast-Food] Un petit café inattendu

Aller en bas 
AuteurMessage
Cordy
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 971
Age : 29
Race : Mi-humaine/Mi-démone
Date d'inscription : 19/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 24 ans
¤Pouvoirs¤: Combat, Visions et Pouvoir de l'Amour
¤Relations¤:

MessageSujet: [Le Fast-Food] Un petit café inattendu   Lun 28 Aoû - 17:51

Cordelia n'eut pas à marcher seule bien longtemps car très vite, l'inspecteur Venturi la rattrapa et la suivit. Pour une fois, c'était elle qui menait la danse. Mais elle n'en éprouvait aucune fierté. Elle ignorait totalement où allait la mener cette petite excursion avec cet homme qu'elle pourrait détester si son coeur ne lui faisait pas un autre discours. C'était bien ça le problème! Elle ne comprenait pas pourquoi elle n'arrivait pas à le haïr alors qu'il avait pour dessein de nuire à Angel. Pourquoi fallait-il toujours qu'elle laisse parler son coeur? Elle n'arrivait pas à contrôler ses sentiments, ses pensées. Elle sentait que Venturi n'était pas aussi méchant qu'il en avait l'air, et que sous son apparente froideur se cachait une âme en peine, un homme perdu qui ne demandait qu'à ce qu'on le remette dans le droit chemin...Son intuition ne la trompait jamais. Le problème, c'est que Venturi ne semblait pas du genre à se laisser aider par quelqu'un d'autre, d'autant plus quand ce quelqu'un d'autre pouvait le mener tout droit vers sa cible...

Alors pourquoi était-il là? Pourquoi marchait-il à côté d'elle? La réponse était évidente, c'était d'abord parce que Cordelia lui avait fait cette proposition dont elle ne se remettait toujours pas. Mais il y avait autre chose, peut-être un désir de la part de l'inspecteur de rompre la solitude dans laquelle il vivait, de briser la solide carapace sous laquelle il se cachait depuis si longtemps. Cordy serait-elle à la hauteur? Son charme suffirait-il à ce que Venturi se libère enfin? Il était clair que non. Il en faudrait bien davantage pour que cet homme si ancré dans son désir de vengeance fasse un pas vers le pardon. C'était trop lui demander. Il était enfermé dans le noir depuis trop longtemps, sa seule raison de vivre était de tuer Angel, il n'avait aucune autre motivation, aucun autre but. Mais réalisait-il qu'il ne parviendrait jamais à se venger? Réalisait-il que même s'il y parvenait, il se sentirait encore plus mal? Angel mort, la vengeance de Venturi serait faite, mais il n'aurait alors plus de raison de continuer à vivre. Angel vivant, Venturi se ferait certainement tuer à force d'essayer de s'en prendre à lui. Son destin était tragique. Cordelia savait que le seul moyen de sauver cet homme, c'était de lui montrer la voie du pardon. Malheureusement, elle savait qu'elle ne le pourrait pas, qu'il ne voudrait rien entendre, qu'il ne changerait jamais d'avis. Il allait se détruire! C'était trop dur pour la jeune femme qui sentit une profonde tristesse s'emparer d'elle et la submerger. Une larme qu'elle s'empressa d'effacer coula sur sa joue. Elle était désemparée. Pour la première fois, elle était persuadée qu'elle n'aurait pas le pouvoir de sauver un innocent. Le pouvoir avait-elle dit? Etait-ce réellement une question de pouvoir? Du pouvoir, elle en avait! Mais ses dons pouvaient-ils lui être utiles dans cette situation? Elle en doutait. Cependant, une idée complètement folle lui traversa l'esprit. Une idée qui nécessiterait énormément de pouvoirs pour se concrétiser, trop de pouvoirs sans doute. Cordy n'en était pas capable, mais elle ferait tout pour l'être avant qu'il ne soit trop tard. C'était le seul moyen de sauver Venturi des flammes de l'Enfer. Même s'il y avait peu de chances pour qu'elle réussisse, elle avait un espoir.

Elle sortit alors de sa réflexion et posa son regard sur le visage de l'Inspecteur. Il regardait droit devant lui sans lui prêter la moindre attention -du moins c'est ce qu'elle croyait- mais il tourna la tête vers elle quand il sentit qu'elle l'observait. Cordelia croisa alors son regard et le détourna presque aussitôt. Elle avait vu dans ses yeux quelque chose qu'elle ne s'attendait pas à voir : de l'humanité. C'était comme s'il s'était désarmé pendant une infime seconde et qu'il avait laissé la porte entrouverte pour que Cordy s'y engouffre. Celle-ci était horrifiée. A cet instant précis, au plus profond de son être, elle avait senti quelque chose prendre vie...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/jonathanmays
Marc Venturi

avatar

Nombre de messages : 340
Race : Humain
Date d'inscription : 07/02/2006

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 27 ans
¤Pouvoirs¤: Les visions "offertes" par Cordélia.... Réussi magistralement les plats vietnamiens. Sait se servir d'un automatique beaucoup mieux que Lucky Luke !
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Le Fast-Food] Un petit café inattendu   Mar 19 Sep - 16:26

Pourquoi était-il là ? C'était bien ça la question... Il marchait tel un automate, ses jambes semblant prendre l'entier contrôle de son corps, trop contentes de pouvoir enfin se délasser. En vérité, Venturi évitait de trop penser à la situation qui lui échappait du fait qu'il ne l'avait pas du tout prévue. Un instant avant, il était encore en train d'épier les moindres mouvements derrière l'une des obscures fenêtres d'un Motel et à présent il marchait aux côtés de celle qui détenait la clef de sa quête. C'était elle, Cordélia Chase, la seule à pouvoir le délivrer de cette obsession qui le rongeait depuis toutes ces années. Comment pouvait-il encore avoir main-mise sur ses faits et gestes, entièrement consumé par sa soif inconsidérée de justice, c'était un mystère. D'ailleurs, il commençait à s'apercevoir parfois que son jugement n'était plus du tout impartial lorsqu'il s'agissait d'Angel. Justement, le problème se situait ici. Dans la tête de l'Inspecteur, le procès du Vampire avait déjà été opéré. Avant, il voulait le mettre derrière des barreaux, mais à présent qu'il savait quel genre de créature était son ennemi, ne serait-il pas tenté de le tuer de ses propres mains ?
Bien sûr que si ! Rien que d'y réfléchir et ses doigts se recroquevillaient sur eux-même. Impossible de lutter contre un tel sentiment. Il ne se sentait pas entier lorsqu'il ne se laissait pas emporter dans ce flot de haine... A part en présence de cette femme qui venait de croiser son regard à l'instant. C'était pour ça qu'il la redoutait plus qu'autre chose.

Il ferma les yeux pour laisser la réalité prendre le dessus du mirage seulement, ce qui venait de le troubler n'appartenait pas au domaine des songes.
Ce qui était en train de se tisser entre eux deux se faisait en silence. Il n'y avait rien à ajouter, ils étaient tous les deux pris dans une sorte de piège inextricable. Si l'un d'entre eux voulait s'en sortir, l'autre en subirait certainement des dommages... Si Venturi voulait reprendre l'avantage, il lui faudrait faire preuve de cruauté et ne plus laisser son âme s'ouvrir ainsi. Il s'en sentait prêt, bien entendu. Le pardon n'était pas une notion qu'il envisageait. Sa délivrance viendrait de la chute d'Angel, il en était certain.

Alors pourquoi n'osait-il même plus tourner sa tête vers sa comparse ? Il savait qu'elle avait perçu quelque chose de vulnérable en lui et il ne pouvait se permettre qu'elle s'engouffre dans cette faille.

Heureusement pour l'homme de loi, la façade du Fast-Food se dessina à l'horizon. Comme partout aux Etats-Unis, ici, on tournait 24h/24.
Il poussa la porte et le contact du verre contre sa paume lui permit de sortir de cette bulle où il se sentait flotter depuis qu'il avait entendu son rire. Son masque se fit à nouveau impénétrable. Il n'en oublia pas la galanterie et fit passer la jeune femme devant lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cordy
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 971
Age : 29
Race : Mi-humaine/Mi-démone
Date d'inscription : 19/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 24 ans
¤Pouvoirs¤: Combat, Visions et Pouvoir de l'Amour
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Le Fast-Food] Un petit café inattendu   Jeu 26 Oct - 15:52

Cordelia se prêta au jeu et sourit au geste de Venturi en passant devant lui. Elle lui adressa un "Merci" presque muet et se dirigea vers une table libre. Là, elle attendit qu'il vienne une nouvelle fois prouver sa galanterie en reculant la chaise pour qu'elle s'asseye, puis il s'assit à son tour. Ils étaient face à face et pourtant, aucun des deux n'osaient regarder l'autre. La jeune femme s'était tournée pour observer l'intérieur du café et les gens qui étaient présents tandis que Venturi fixait pensivement sa montre. Il régnait une certaine tension entre les deux convives, mais une tension qui ne demandait qu'à s'évaporer. Ce fut le cas lorsqu'un serveur vint leur demander ce qu'ils désiraient. Cordy attendit la réponse de l'Inspecteur et demanda la même chose. Elle n'était pas très exigente ce soir-là. Après la dure semaine qu'elle venait de passer et tous les cafés qu'elle avait pu boire, elle n'était plus certaine de différencier un café serré d'un capuccino.

Le serveur s'éloigna et Cordy reporta son regard sur Marc. Il semblait si cruel et en même temps si fragile...Elle ne parvenait pas à s'expliquer cette ambivalence. Qu'avait-il bien pu lui arriver pour qu'il change à ce point? Pour qu'il passe de l'innocence à la haine? L'innocence. Ce mot résonna dans la tête de la jeune femme. Quand Venturi avait-il cessé d'être innocent, quand avait-il perdu son innocence? Cela paraissait remonter à une éternité tant son visage était marqué par la haine et son coeur rongé par le désir de vengeance. Ce traumatisme remontait-il à un passé lointain? A son enfance? Cordelia trouvait impossible l'idée qu'il maudisse autant Angel simplement pour les crimes qu'il avait commis. Même si Angelus avait été l'actant principal de nombreuses abominations, il devait y avoir autre chose, sous la surface. Parmi ses victimes, Angelus était-il tombé sur un proche de Venturi? Un parent? Un frère? Un ami? Une femme? Cordy, grâce à son intuition démesurée, était persuadée d'avoir mis le doigt sur un point sensible. Cependant, elle se garda bien d'en toucher mot à l'Inspecteur.

"Vous n'êtes pas celui que vous pensez être.", se contenta-t-elle de dire.

Elle ne s'était pas trompée en utilisant le verbe penser, car Venturi lui-même n'avait pas l'air de savoir qui il était vraiment. Il était tellement aveuglé par sa haine viscérale envers Angel qu'il en oubliait sa propre existence, son propre devenir. Il n'avait plus consience de l'être qu'il était, seule sa vengeance future l'obnubilait tout entier. Et au milieu de tout ça, elle était là, elle, Cordelia Chase, à tenter de lui ouvrir les yeux, de le rediriger dans la bonne direction, de lui faire remettre un pied dans sa vie. Elle était désespérée à l'idée d'échouer, de laisser cet homme se perdre, s'enfoncer plus profond dans l'âbime où il se trouvait. Elle devait faire quelque chose, mais quoi?

Elle n'eut pas le temps de se lancer comme à son habitude dans une grande réflexion car le serveur revint vers eux et déposa leur café. Elle le remercia d'un regard avant de fixer à nouveau Venturi, intensément. Si seulement son regard pouvait lui faire comprendre tout ce à quoi elle pensait, si seulement il pouvait se rendre compte qu'il était arrivé à un point de non-retour! Cordy ne parvenait plus à détâcher ses yeux de ceux de l'Inspecteur. Elle voulait comme l'hypnotiser pour qu'il comprenne! Elle voulait que tout soit simple et qu'il ne soit pas condamné à mourir...

"Si seulement vous saviez..."

Elle baissa les yeux, son courage l'abandonnant. Elle ne se sentait plus prête à affronter cet homme, à le sauver d'une mort certaine. Elle craignait de se perdre elle-même dans ce combat, de trop s'impliquer. Elle était désemparée. Elle ne savait même plus pourquoi, pour qui elle se battait. Etait-ce pour qu'Angel soit tranquille? Ou bien pour sauver Venturi? Ou encore pour répondre à un besoin inexplicable? Elle ne savait pas, elle ne voulait pas savoir. Sans regarder l'Inspecteur, elle murmura "Excusez-moi" et se leva de table. Elle disparut vers les toilettes, son café encore fumant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/jonathanmays
Marc Venturi

avatar

Nombre de messages : 340
Race : Humain
Date d'inscription : 07/02/2006

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 27 ans
¤Pouvoirs¤: Les visions "offertes" par Cordélia.... Réussi magistralement les plats vietnamiens. Sait se servir d'un automatique beaucoup mieux que Lucky Luke !
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Le Fast-Food] Un petit café inattendu   Ven 27 Oct - 12:03

Venturi ne répondit pas à son sourire. Il ne voulait plus se laisser piéger. Il savait qu'il avait la force de résister et de la faire plier elle, et non pas le contraire. Il avait été formé pour ça, il avait étudié la psychologie criminelle... Et bien qu'à première vue, la jeune femme ne soit pas une tueuse sanguinaire, elle couvrait quelqu'un qui était bien pire que ça ! Rien que cette pensée le plongeait dans le dégoût le plus prononcé.
Bien entendu, lorsqu'il s'agissait d'être dégoûté, il s'évertuait à ne pas croiser son regard. Enfin, pas pour l'instant, pas encore. Il forgeait les armes qui lui permettraient de le faire dans quelques minutes. Il reconstruisait les murs de sa propre forteresse qu'il avait cru inébranlable.

Il s'entendit commander un triple expresso, sans vraiment réaliser qu'il détestait ça. Il s'en fichait en réalité. L'important n'était pas ce qu'il allait boire, mais ce qu'il voulait obtenir. Il fallait qu'il réussisse à retourner la situation à son avantage.
La phrase de Cordélia tomba comme un couperet. Un couperet qui n'égratigna même pas l'Inspecteur qui se contenta de demeurer impassible. Son regard put enfin se poser sur elle, et il se fit encore plus froid qu'à l'habitude. Elle n'aurait pas du essayer d'entrer dans l'analyse avec lui. Personne ne pouvait être dans sa tête. Se croyait-elle capable de l'aider ? Se croyait-elle assez forte pour savoir ce qu'il portait vraiment en lui ? Sa voix fut aussi froide que ses yeux :


- Voyez-vous ça... Je suis au regret de vous dire que je sais très bien qui je suis Mademoiselle Chase.

Il n'ajouta rien, elle ne le méritait pas. Il n'avait plus besoin de faire d'effort pour se détacher d'elle. La coupure s'était opérée. Ce n'était certainement pas une coupure définitive. Mais elle était nécessaire.
Seulement, Cordélia semblait réellement souffrir. Et quelque chose lui disait que ce n'était pas réellement de son fait. Pas directement tout du moins. Ce n'était pas cette phrase qui l'avait blessée, c'était autre chose. Une sorte de combat intérieur. Marc ne s'appitoya pas sur elle. Il n'était pas là pour la consoler bien qu'une partie de lui hurlait pour le faire. Chacun avait son combat intérieur. Mais, il suffisait qu'il fasse taire cette partie de lui trop encombrante. Il prit donc soin de l'étouffer et serra un peu plus la mâchoire.

Le serveur revint avec les triples expresso. Venturi ne jeta à la boisson chaude qu'un regard absent. Ses yeux finirent par se plonger dans ceux de Cordélia. Le combat était-il engagé ? Il n'aurait su le dire. Elle voulait lui signifier quelque chose, mais il n'était pas prêt à l'entendre. Il n'avait pas la capacité de le comprendre non plus. Surtout qu'il ne devait en ce moment que lui renvoyer un mur. Un mur glacial, de la pure indifférence. Il se surprit même à reprendre ironiquement :


- Si je savais quoi ? L'heure qu'il est ?

Elle se leva et se précipita vers les toilettes. Visiblement très peinée. Son ironie avait du en rajouter une petite couche et, bien malgré lui, il ressentit un fond de remord. Seulement, l'instinct policier reprit le dessus : Et si jamais elle essayait de s'enfuir ?
Il se leva promptement et se dirigea à grandes enjambées vers la porte qui titrait "Restroom" et la poussa. Il eut un petit mouvement de recul. Il n'allait quand même pas se diriger vers les toilettes des dames ? Mettant ses futiles appréhensions de côté, il y entra, la cherchant du regard :


- Mademoiselle Chase ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cordy
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 971
Age : 29
Race : Mi-humaine/Mi-démone
Date d'inscription : 19/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 24 ans
¤Pouvoirs¤: Combat, Visions et Pouvoir de l'Amour
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Le Fast-Food] Un petit café inattendu   Ven 27 Oct - 16:13

Cordelia s'était levée si précipitemment qu'elle n'avait pas prêté la moindre attention à la sarcastique réplique de l'Inspecteur. Elle l'avait entendue, mais elle l'avait ignorée. Valait-il vraiment la peine qu'elle souffre pour lui? Qu'elle tente tout pour le sauver d'une mort certaine? Elle n'en doutait point. Seulement, elle savait bien qu'il n'y avait pas tâche plus ardue que de secourir quelqu'un refusant d'être secouru. De plus, la ténacité et la détermination de Venturi n'arrangeaient rien. Mais elle aussi était obstinée et acharnée, elle ne lâcherait pas prise facilement, ça non! Elle devrait jouer de tous ses atouts pour parvenir à avoir une influence sur l'Inspecteur, même si pour cela elle était contrainte à se donner des airs de manipulatrice. Jusqu'où était-elle prête à aller pour sauver un innocent qui à chaque minute devenait plus coupable?

Elle préférait éviter soigneusement de se poser la question. Pour le moment, elle était là, dans ce café, avec lui. Elle ne savait même plus si son soudain besoin de quitter la table s'était manifesté comme un réel besoin ou comme une tentative de faire culpabiliser Venturi. Elle opta pour la deuxième solution, sachant pertinemment que ça n'avait certainement pas eu l'effet escompté. Au mieux, ça avait dû l'agacer et éveiller ses soupçons. En effet, Cordelia était dans les toilettes des femmes, dans lesquels se trouvait une issue de secours donnant directement sur l'extérieur. Elle pouvait s'y engouffrer et disparaître dans la nuit, en prenant le risque de perdre le peu de confiance que Venturi avait en elle, si seulement il en avait. Après tout, ils se connaissaient à peine, et pour cause, leur relation n'avait pas commencé de la plus belle façon! D'ailleurs, la jeune femme se demandait comment elle en était arrivée là, d'un interrogatoire verbalement musclé suivi d'une semaine de réclusion volontaire dans un hôtel à un café pour le moins inattendu avec celui qui avait été le déclencheur de tous ses ennuis. Son intuition, encore et toujours. Son irrépressible envie de faire le Bien et d'éloigner les autres du Mal, du moins ceux qui pouvaient l'être. Et elle avait la conviction que Venturi était de ceux-là.

Elle observa l'issue de secours une poignée de secondes et se dirigea finalement vers le mur de gauche où étaient disposés deux lavabos. Elle se passa de l'eau sur le visage et regarda son reflet dans la glace. L'espace d'un instant, elle crut apercevoir un beau brun ténébreux derrière elle, mais lorsqu'elle se retourna, c'est avec déception qu'elle ne vit que Venturi, un autre ténébreux certes, mais pas celui qu'elle aurait aimé voir à ce moment précis. Elle n'avait pas douté un seul instant que l'Inspecteur ne la laisserait pas seule bien longtemps dans les toilettes, cependant elle constatait qu'il n'avait vraiment pas tardé à la rejoindre. Au moins, il pouvait voir qu'elle ne faisait rien de mal et qu'il avait eu tort de ne pas lui faire confiance, ce qui ne l'empêcherait certainement pas de rester ici jusqu'à ce qu'elle sorte.

"Les toilettes des hommes c'est en face."

C'était sur un ton glacial que Cordelia avait prononcé ces mots. Un ton qui ne lui allait pas du tout, et qui par-là même en revêtait plus de poids. Elle aussi pouvait être sarcastique quand on la cherchait. Elle regardait Venturi droit dans les yeux, mais elle n'exprimait absolument pas les mêmes choses que précédemment. Elle voulait le ridiculiser, lui montrer ce que sa haine pouvait lui faire faire, à douter de tout, jusqu'à aller dans les toilettes des femmes pour surveiller que Cordy ne s'échapperait pas. Qu'allait-il faire maintenant? Allait-il rester là et lui montrer qu'il la surveillait? Ou bien allait-il jouer le jeu pour ne pas gâcher ses chances de gagner sa confiance à elle et de pouvoir en tirer des informations? La jeune femme était impatiente de voir la réaction de l'Inspecteur. C'était un véritable jeu du chat et de la souris qui s'installait entre eux. Et si Cordelia était la souris, elle n'en était pas moins décidée à gagner la partie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/jonathanmays
Marc Venturi

avatar

Nombre de messages : 340
Race : Humain
Date d'inscription : 07/02/2006

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 27 ans
¤Pouvoirs¤: Les visions "offertes" par Cordélia.... Réussi magistralement les plats vietnamiens. Sait se servir d'un automatique beaucoup mieux que Lucky Luke !
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Le Fast-Food] Un petit café inattendu   Sam 28 Oct - 12:00

Elle était là, à un petit mètre de lui. Elle n'avait pas l'air très contente et elle le fusillait plus ou moins du regard. Bien entendu, Venturi était loin de baisser le sien. Il savait très bien que la remarque qu'elle lui faisait avait pour but de le tester. Elle aurait pu s'enfuir, mais elle ne l'avait pas fait. Dans sa situation, il n'aurait pas hésité une seconde ! Alors, une question venait briser les défenses de l'Inspecteur une nouvelle fois : Pourquoi ?
C'était bien ça oui. Pourquoi avait-elle proposé ce café, pourquoi n'avait-elle pas saisi sa chance de se débarrasser de lui pour un temps ? Voulait-elle réellement établir un rapport de confiance entre eux ?

Marc ne la regardait plus froidement. Il demeurait stoïque et des paroles qui lui brûlaient les lèvres finirent par s'échapper malgré sa retenue :


- Je voulais voir... vérifier... enfin vous allez bien.

Mais qu'est ce qu'il racontait ? Certes, une partie de lui s'en était voulu de l'avoir fait fuir, de réaliser qu'elle était peinée. Enfin, il n'avait pas à le dire non plus.
Il coupa ses réflexions :


- Je... Vous attends dehors.

Alors qu'il se dirigeait vers la porte, l'angoisse de perdre son témoin ne l'assaillait plus. Peut-être était-ce de la confiance ou peut-être était-ce juste jouer sur la simple chance. Toujours est-il qu'il n'aurait pas voulu la pousser dans ses complets retranchements en demeurant comme un garde de prison dans les toilettes !
Il mit une main sur la porte et se retournant à moitié, il lui lança :


- Evitez de jouer avec mes nerfs Mademoiselle Chase. Nos entrevues pourraient se passer dans un endroit beaucoup moins châleureux qu'un café.

Il sortit. Comme toujours, chez Venturi, on avait à faire à deux personnalités. Mais bien souvent, le flic endurci et pas toujours commode remplaçait rapidement la gentillesse naissante de l'homme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cordy
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 971
Age : 29
Race : Mi-humaine/Mi-démone
Date d'inscription : 19/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 24 ans
¤Pouvoirs¤: Combat, Visions et Pouvoir de l'Amour
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Le Fast-Food] Un petit café inattendu   Sam 4 Nov - 14:32

Cordy ne le montra pas mais elle fut terriblement surprise par les paroles de l'Inspecteur. Finalement, elle avait réussi à lui faire éprouver une once de remords! Pour elle, cela représentait déjà un grand pas vu l'homme glacial qu'était Venturi. Les fois où il avait des réactions humaines étaient si rares qu'elles apportaient toujours une grande satisfaction à la jeune femme. Qui plus est, elle avait l'impression qu'en sa présence, les "erreurs d'inattention" de Venturi se faisaient plus fréquentes. Elle avait le doux espoir qu'un beau jour, cette part d'humanité qu'il avait en lui le submergerait et qu'il se déferait de ses pensées obscures qui le rongeaient intérieurement. Mais Cordelia aurait-t-elle assez de temps pour faire que ce jour arrive? Elle craignait de voir Venturi se consumer devant ses yeux avant qu'elle n'ait pu faire quoi que ce soit. Il fallait qu'elle accélère les choses, à tout prix...

Elle conserva son ton et son attitude froide pour rassurer l'Inspecteur sur son état :

"Je vais bien, merci. Je suis touché de constater que vous êtes venu jusqu'ici pour vous en assurer. Tant de délicatesse de votre part ne manque pas de m'étonner. N'ayez pas peur, je ne compte pas emprunter l'issue de secours que vous avez observée de long en large en entrant. Je ne vous ai pas conduit dans ce fast-food avec le but de vous fausser compagnie à la première occasion."

Etait-ce bien vrai? Maintenant, peut-être, mais au début, Cordy avait bel et bien envisagé cette option tant elle se faisait du soucis pour Angel et tant il devait s'en faire pour elle. Mais entre temps, quelque chose avait changé. Pendant qu'ils marchaient côte à côte, la jeune femme s'était laissé aller à des réflexions qui l'avait amenée à penser qu'elle devait sauver Venturi, qu'elle était emprunte de cette mission. Dès lors, elle avait complètement oublié son plan d'évasion pour retrouver Angel. Elle voulait gagner la confiance de l'Inspecteur, et pour cela elle ne devait commettre aucune erreur.

L'homme sortit des toilettes avec une dernière réplique bien sarcastique comme il avait le don de les trouver. A peine une poignée de secondes avait suffi pour qu'il reprenne le contrôle et que sa réaction humaine soit balayée par une réflexion mesquine. A dire vrai, elle n'avait jamais pensé qu'elle pourrait se retrouver au poste de police pour avoir aidé Angel à sauver des vies pendant toutes ces années. Mais Venturi était là pour le lui rappeler, pour lui signifier qu'elle était sa complice. Cordy n'osait imaginer ce qui se passerait si l'Inspecteur se servait d'elle contre Angel, s'il trouvait le moyen de la mettre en prison pour que le vampire réagisse. Après tout, elle avait tué Lilas alors qu'elle était possédée par l'entité maléfique! Si jamais Venturi parvenait à le prouver, l'explication de la possession démoniaque n'empêcherait certainement pas la jeune femme d'être condamnée. Mais Venturi pourrait-il vraiment lui faire ça? Aurait-il le cran d'aller aussi loin dans la perversion? Elle espérait que non, cependant elle n'était sûre de rien.

Ce doute qu'elle avait en elle devait s'effacer. Elle devait être sûre que l'Inspecteur ne s'en prendrait pas à elle pour toucher Angel. Elle devait être sûre qu'il lui ferait confiance et qu'elle pourrait lui venir en aide. Elle devait lancer l'offensive. A cet instant, l'idée folle qu'elle avait eu avant d'arriver au fast-food réapparut, plus forte et plus certaine qu'auparavant. Cordelia ignorait pourquoi, mais à présent elle se sentait le pouvoir de réussir. Et si elle le sentait, si elle avait confiance en elle-même, c'est qu'elle pouvait le faire. Sans hésiter, elle sortit des toilettes et s'avança lentement vers Venturi qui était appuyé sur le mur d'en face, à côté de la porte des toilettes des hommes. Elle le regarda avec des yeux qui exprimaient toute l'humanité qui était en elle et s'approcha tout près de lui, sans crainte. Elle resta quelques secondes plongée dans ses yeux puis l'embrassa enfin. Ce fut un baiser bref, pas un long baiser langoureux, mais un baiser plein de tendresse, une tendresse dont Venturi manquait cruellement. Après cela, Cordy lui tourna le dos et marcha avec assurance vers l'issue de secours des toilettes des femmes. De là où il était, Marc pouvait la voir. Elle se retourna une dernière fois pour lui adresser un regard affectueux et s'engouffra dans la rue, sans vérifier s'il la suivait ou pas. Il l'ignorait encore, mais ce baiser avait tout changé, et ce, bien plus qu'il n'aurait jamais pu l'imaginer...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/jonathanmays
Angel
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 904
Race : Vampire
Date d'inscription : 07/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 279 ans
¤Pouvoirs¤: Extrêmement séducteur :P
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Le Fast-Food] Un petit café inattendu   Lun 6 Nov - 0:57

[On clot comme convenu Cordy et je poste dès que je peux dans la rue avec Venturi Razz]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Le Fast-Food] Un petit café inattendu   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Le Fast-Food] Un petit café inattendu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» Un bon p'tit... fast food ?
» Votre fast-food préféré
» Un petit Café? [Pv Kerstin Schneider]
» Ronan mange au Fast Food [PV Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BtVS : La Huitième Saison :: ::Les Episodes:: :: Episode 6-
Sauter vers: