Vous avez rêvé d'une huitième saison de Buffy ? Et bien la voici !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Sunnydale City Hall] A la croisée des chemins ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Van Haacken

avatar

Nombre de messages : 44
Age : 52
Race : Monstre à visage humain
Camp : Le mien ^^
Date d'inscription : 05/12/2007

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 41 ans
¤Pouvoirs¤: L'argent, avant tout ...
¤Relations¤:

MessageSujet: [Sunnydale City Hall] A la croisée des chemins ...   Ven 14 Déc - 23:02

Quartiers résidentiels de la ville, 00h34 ...

Une voiture anthracite aux vitres fumées s'extrait tout phares allumées de la cour d'une luxueuse villa et rejoint bien vite l'artère principale de Sunnydale ...

A son bord, le maire de la ville, Van Haacken, accompagné de son premier adjoint, Harold Cummings ...
Près du chauffeur, un garde du corps scrute les ténèbres, guettant le moindre signes suspects ...

Ce soir, le maire a la mine des mauvais jours : il vient d'avoir une violente dispute avec sa femme ( Patricia ) et celle ci a encore menacée d'aller vivre "quelque temps" à L.A, avec leurs fils, Charles ...
Ceci durant toute la période de turbulence qui semble sur le point d'éclater et ... d'emporter l'empire Van Haacken .

Nicholas attendait en effet la confirmation, ce soir même, de sa possible inculpation pour corruption, malversations et détournement de fonds ...
Comme un signe annonciateur, l'orage commençait à se lever et n'allait pas tarder à se déchaîner ...

Le maire écoutait distraitement son conseiller lui énumérer ses rendez vous et obligations du lendemain, tout en scrutant sa ville : les lumières et décorations de Noël éclairaient une cité en pleine reconstruction ...
Beaucoup avait été fait, ou plutôt refait, mais Sunnydale était encore une ville en chantier ...

Son oeuvre, se plaisait il a dire et, surtout, le fruit du labeur de toute une population : le symbole même du refus de la fatalité de toute une cité, une cité debout ...
Voilà qui ferait une excellente introduction, pour le discours des voeux aux habitants ...

Ce serait, d'ailleurs, peut être la dernière fois qu'il se livrerait à cet exercice ( de communication ) ...
Van Haacken frissonna en apercevant l'arbre ( monumentale ) de Noël, dressé en face de l'hôtel de ville, dans quelques jours celui ci serait illuminé ...

La voiture s'immobilisa et la portière s'ouvrit une minute après : le gorille faisait bien les choses ...
Le maire réajusta son cache col ( en pure cachemire Razz ) et sortit du cocon que constituait sa confortable voiture de fonction pour affronter l'âpre climat ambiant ...

Il considéra une seconde l'imposant bâtiment, scruta les deux drapeaux accrochés au fronton et qui claquaient au vent, puis s'avança, résolument, en direction de l'entrée ...
Encadré par Cummings et le garde du corps, alors que la voiture rejoignait le parking sous terrain de la mairie ...

Van Haacken prit la peine de saluer les deux policiers faisant le pied de grue devant le bâtiment et s'engouffra dans son antre ...
Il rejoignit bien vite l'anti chambre de son bureau et se tourna enfin vers son adjoint, le bodyguard ayant réintégré le pc sécurité en chemin :

Je vais me retirer un instant dans mon bureau ...
Nous nous voyons tout à l'heure !


Les deux hommes échangèrent un sourire complice, puis le maire se dirigea vers la porte de son bureau : sa secrétaire,encore présente, l'interpella :

Monsieur le maire ! ...
J'ai ... le regret de vous annoncez que ... Jenkins vous a remis sa démission en fin de soirée ! ...


Van Haacken grimaça et jeta un terrifiant regard à son employée ...
Aussitôt, un mince rictus étira ses lèvres, puis il acquiesça en silence : le premier de ses collaborateurs à quitter le "navire" ...
Sans doute le premier d'une longue liste .

Sitôt dans son bureau, le maire alluma son écran géant et mit sur Bloomberg tv, tout en coupant le son ...
En guise de fond sonore, il préféra opter pour un cd de Beethoven ...

Assis à son bureau, il mit en marche son pc et se servit un verre de scotch ...
Tout en sirotant sa boisson favorite, Van Haacken aussi fébrile que résigné, découvrait le mail fatidique l'informant de sa prochaine mise en examen : les rumeurs se confirmaient .

Il rugit :

Les enf ....
Enf .... de libéraux !!
C'est eux qui sont à la manoeuvre !! ...
Ils se vengent !!


Puis tapa violemment du poings sur la table ...

Ils veulent m'abattre !
Ils n'ont trouvés que ce moyen !!
Les lâches !
Les p ... de lâches !! ...


Une gorgée d'alcool et ... :

C'est une vengeance politique !
Rien de plus !!
Ils n'ont jamais acceptés mes choix ou ... les politiques que j'ai soutenus et ... qui ont été acceptés par les électeurs !

Et justement, que diront ils aux électeurs, à leurs électeurs, toutes ces "bonnes âmes", lorsque ceux ci ne pourront plus se chauffer et ... mettre de l'essence dans leurs voitures ? ...
Sans payer un prix exorbitant !


Nouveau coup de poings sur la table ...

Ce pays a BESOIN de pétrole !!
"Ils" ne pourront jamais occulter cette vérité ...


Soudain "calmé", Van Haacken prit conscience ... qu'il tenait un discours sans auditeurs et ... se tut .
Il quitta l'écran du pc des yeux et reporta son attention sur les différentes photos encadrées ce trouvant juste derrière son bureau ...

Tout ses proches et "amis" se "tenaient" là : sa défunte mère, Ophélia, sa femme et son fils, son "héritier" ...
La vue de ces portraits arracha un sourire mélancolique au maire ...
Il regarda ensuite le cliché ou il se trouvait avec le gouverneur de l'état ( tout deux affairés à soulever de la fonte Razz ) et la photo le "représentant" en compagnie du Président, sur un théâtre d'opération de l'armée US, en plein désert ...

Van Haacken émit un long et lugubre soupir : ses deux "amis", qui lui avaient promis à plusieurs reprises, SON siège de sénateur ... n'étaient plus joignable depuis déjà une semaine ...

Être un fin connaisseur de la sphère politique n'empêchait pas Nicholas d'être amère et plus que dépité ...

Puis, le maire fit tourner son fauteuil et fixa le portrait qui trônait au dessus de la cheminée en marbre du bureau : son ancêtre, Van Haack d'Orange Nassau ...
Tandis que "la sonate au clair de lune" retentissait dans la pièce et que l'écran de tv révélait l'état des actions Van Haacken : la courbe commençait a effectuer une chute qui promettait d'être vertigineuse ...

Si un procès avait lieux, le maire serait condamné ...
A n'en pas douter ...
Et si celui ci était condamné, Haacken corp volerait en éclat, la carrière et l'avenir politique de l'intéressé seraient compromis, son couple ne tiendrait jamais le choc et tout ce que Van Haacken avait patiemment construit s'effondrerait en un instant ...
Tout ce que les Van Haacken avaient édifiés durant près de deux siècles s'écroulerait tel un château de carte et surtout, surtout : l'honneur de cette famille aussi respectée que controversée serait irrémédiablement ternis et ce à jamais ...

Par la faute de leur dernier représentant et de cela il ne serait être question : jamais !

Van Haacken détourna honteusement le regard de son illustre aïeul et ... sortit une petite boite de l'un de ses tiroirs de bureau ...
Après l'avoir fixé un moment, il l'ouvrit et se saisit de l'arme qu'elle contenait : il grimaça ...
Puis vérifia que le chargeur était plein ...
Alors que les ultimes notes du morceau joué s'égrenaient, le maire vida son verre ...

Il considéra ensuite son propre reflet dans le miroir qui lui faisait face et ... s'apprêtait à déposer le canon de son magnum sur la tempe ... lorsque ...

Bip bip ...

Van Haacken écarquilla les yeux, incrédule, comme s'il émergeait d'un mauvais rêve : la sonnerie de son téléphone venait de retentir ...


Bip bip


Le voyant lumineux rouge l'aveuglait presque ...
Le maire déglutit et se décida a décrocher, avant de presser un bouton :

Oui ? ...

Annona t-il, un peu hagard ...
La voix de sa secrétaire lui répondit :

Pardonnez moi monsieur le maire ...
Quelqu'un souhaite vous parlez ... c'est urgent à l'entendre !


Van Haacken hocha de la tête :

Je ne prends ... aucunes communications ce soir, Vanessa ! ...


Monsieur ...
C'est monsieur Talbot !
Il dit que cela ne peux attendre ...


Le visage du maire, encore éteint une seconde plus tôt, s'illumina ( comme un arbre de noël Razz ) et il afficha un sourire carnassier ...

Oui ...
Oui, passez le moi !
Allez y ! ...


Il déposa son arme et s'adossa à son siège de bureau : celui ci était fort impatient d'entendre l'un de ses hommes de main ...
La voix de Talbot résonna dans le combiné :

Monsieur le maire ? ...
J'ai une excellente nouvelle à vous apprendre !


Oui ...
Jonathan, je vous écoute ...


J'ai put mettre la main sur un contact sûr et ... qui m'a promit d'approcher ... "l'homme" que vous recherchez !
Je vous le répète : c'est une piste fiable, et nous finirons par aboutir !
Croyez moi !! ...


Je l'espère, Jonathan, je l'espère ! ...

coupa Van Haacken ...

Soyez demain matin dans mon bureau et ... ne parlez de ceci à personne !

Oui monsieur !
A demain ...


Le maire, tout sourire, se resservit un verre et tandis que l'hymne à la joie retentissait, la canaille trinqua en croisant son propre regard dans le luxueux miroir :

Tu n'es pas encore finit mon vieux !
Pas encore, loin de là !! ...


En un mot : il était soulagé et ... revivait .
Ses pensées funestes étaient déjà oubliées, envolées ...

Van Haacken était décidé à se battre ... jusqu'au bout !



Mairie de Sunnydale, 1h40, quelques jours avant Noël ...


Dernière édition par le Lun 17 Déc - 3:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Sunnydale City Hall] A la croisée des chemins ...   Sam 15 Déc - 2:30

A l'extérieur, dans la rue sur laquelle donnaient les fenêtres du bureau de ce cher Monsieur le Maire, des bruits se firent entendre. Des bruits de combat, sans aucun doute. Des cris étouffés et des poubelles volants contre les murs, ça ne pouvait pas être l'oeuvre de gros chats... Si Van Haacken ouvrait la fenêtre et regardait dehors, voilà ce qu'il pourrait voir - et entendre...

"Du calme, du calme... J'veux pas t'tuer... Hey ! Mes fringues à deux cent dollars !"

Un bruit de course, puis un grand "BOUM !" : une jeune femme s'était faite charger par une créature défigurée aux dents longues, sans nul doute un vampire. Et à en juger par la férocité dont il faisait preuve, il était encore tout jeune. La bête venait de déchirer d'un coup de griffes la robe gothique de la demoiselle, rendant cette dernière semblait-il assez furieuse. Elle chargea le vampire et lui asséna un double coup de pied (comprendre : elle lui a sauté sur le plexus à pieds joints) avant de tomber à terre, déséquilibrée par sa propre manoeuvre.

Le vampire avait reculé, mais il était à peine groggy, tandis qu'elle-même avait du mal à se lever. Elle s'était semblait-il foulé la cheville dans l'action. Alors que le vampire chargeait de nouveau, elle avisa un pied de chaise brisé non loin - sans doute était-il dans la poubelle qui avait volé - l'attrappa et eut à peine le temps de le lever avant que le vampire s'empale dessus.

Sous les yeux toujours étonnés de la jeune femme, il vola en poussière. Décidément, jamais elle ne s'y habituerait.
Elle se releva péniblement et boitilla un peu avant de s'appuyer contre le mur, pas bien loin de la fenêtre du bureau du maire. Elle soupira et se passa une main dans les cheveux. Un peu de poussière s'en échappa. Voilà, une fois de plus elle venait malgré elle de tuer l'un de ces êtres si parfaits. Elle se maudit. Décidément, elle ne pouvait donc jamais tomber sur des vampires civilisés ?
Revenir en haut Aller en bas
Van Haacken

avatar

Nombre de messages : 44
Age : 52
Race : Monstre à visage humain
Camp : Le mien ^^
Date d'inscription : 05/12/2007

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 41 ans
¤Pouvoirs¤: L'argent, avant tout ...
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Sunnydale City Hall] A la croisée des chemins ...   Lun 17 Déc - 5:20

Les deux policiers patrouillant dans ce secteur se regardèrent incrédules : ils avaient tout deux entendus les bruits de lutte ...

Paterson ...
T'as entendu ça ? ...
Ont fait quoi ?


J'appelle le pc et ... ont va voir !

L'officier porta la main au talkie accroché à son épaule et commença :

Central ? ...
Ont a détectés du tapage dans la ruelle ... ouest !
Ont va jeter un coup d'oeil : à vous ...


Son appareil crépita aussitôt :

Bien reçu ! ...
Faites nous un rapport dès que possible ...


Paterson adressa un dernier signe de tête à son collègue et tout deux se munirent sans tarder de leurs armes de service et de leurs lampes torches ...
C'est ainsi qu'ils s'avancèrent prudemment, à pas de loup, dans la peu engageante ruelle d'où provenait le boucan ...

Après avoir balayés en vain les ténèbres avec les faisceaux de leurs lampes, les policiers finirent par détecter une présence : ceux ci braquèrent leurs armes et leurs torches dans la direction de l'ombre qui s'apprêtait a s'éclipser dans la nuit ...

Ne bougez pas !
Retournez vous !
Mains contre le mur et plus un geste !


Tandis que l'officier aveuglait Alice avec sa lampe, l'autre flic rengainait son arme et se chargea de faire obtempérer la jeune fille : il la prit par un bras et la plaqua sans trop de rudesse contre le mur ...

On peut savoir ce que vous fabriquez ici ? ...
Et vous êtes seule ?


Les policiers veillant sur les alentours de la mairie étaient plutôt nerveux : ordre leurs avaient été donnés de faire preuve de la plus grande des fermetés, et des prudences, avec toute personne s'avisant de roder par ici, à la nuit tombée ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Sunnydale City Hall] A la croisée des chemins ...   Lun 17 Déc - 18:06

La jeune femme s'apprêtait à partir lorsque des voix la firent sursauter. Deux hommes, des policiers, semblait-il, venaient de pénétrer dans la ruelle. Sans doute avaient-ils entendu les bruits de lutte. Mince, comment expliquer ça ?
Avant même qu'elle ait pu réagir - ou du moins ce fut ce qu'elle leur laissa croire - le premier l'aveuglait avec sa lampe-torche tandis que le second la plaquait contre le mur après lui avoir saisi le bras.


"Aoutch !"

Ils n'y allaient pas de main morte ! Ah, la police américaine... Alice songea à cet instant que si les flics français avaient été à moitié aussi zélés que leurs confrères américains, la criminalité française aurait été bien plus faible... Celui qui la bloquait face contre le mur lui demanda ce qu'elle faisait là et si elle était seule. Elle se débattit un peu, pour la forme donc pas trop fort, et lui répondit d'une voix qui se voulait effrayée par les deux hommes en uniforme :


"Je... Je ne suis pas d'ici. Je comptais rentrer au motel, mais je me suis perdue... En repartant je me suis cognée contre la poubelle et je l'ai faite tomber..."

Elle désigna de sa main libre la poubelle un peu plus loin, bel et bien renversée. En espérant que les policiers la croient. Après tout, elle n'avait rien d'américain, tant dans son allure que dans sa manière deparler trop académique ou son accent typiquement français.
Revenir en haut Aller en bas
Van Haacken

avatar

Nombre de messages : 44
Age : 52
Race : Monstre à visage humain
Camp : Le mien ^^
Date d'inscription : 05/12/2007

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 41 ans
¤Pouvoirs¤: L'argent, avant tout ...
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Sunnydale City Hall] A la croisée des chemins ...   Ven 21 Déc - 22:16

Tandis que le policier ( O'Brian ) qui avait plaqué Alice contre le mur, fouillait les poches du blouson de la jeune noctambule, l'officier ( qui avait rengainé son arme ) s'empressa d'appeler le pc ...

Ici le sergent Paterson, rien de grave à signaler, à vous !

*crépitement*

Bien reçu !
Continuez a patrouiller !


Suite à cet échange, Paterson considéra la jeune femme, perplexe, alors que son collègue lui fichait la paix ...
L'officier lui lança :

Veuillez nous excuser ...
Mais nous avons entendu des bruits de lutte et ... je constate que votre robe est abimée ...
Vous êtes sûre que tout va bien ?
Vous n'avez rien d'autre à nous dire ? ...


Tout cela était bien étrange, cette fille ne s'était pourtant pas faite agressée par une meute de chats hystériques ...
Que c'était il donc passé ici ? ...

Et c'est là que le gros malin d'O'Brian crut bon de déclarer :

Bon en tout cas, on n'a rien à vous reprochez !
A part si monsieur le Maire a été dérangé par tout ce boucan : il pourrait vous faire poursuivre pour ... tapage !


Dit il en ricanant bêtement ...
O'Brian n'était pas vraiment une lumière ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Sunnydale City Hall] A la croisée des chemins ...   Sam 22 Déc - 1:25

Ah, enfin la grosse brute la lâchait ! Pas trop tôt... Alice s'épousseta la robe et se massa les poignets. Elle n'avait pas eu mal, mais il fallait bien continuer de faire semblant, au cas où... L'officier qui avait contacté le central un peu plus tôt rappela ses collègues pour leur signaler que c'était une fausse alerte, que tout allait bien. Ouf, elle allait pouvoir rentrer tranquillement au motel pour une bonne nuit de sommeil. Quoi que... Dormir correctement en sachant qu'elle venait - encore - de tuer un vampire, ça n'allait pas être de la tarte aux prunes...

L'agent - Patterson, ou quelque chose dans le genre - la considéra un moment sans rien dire, et elle commençait à se sentir mal à l'aise lorsqu'il lança tout à coup :


Veuillez nous excuser ...
Mais nous avons entendu des bruits de lutte et ... je constate que votre robe est abimée ...
Vous êtes sûre que tout va bien ?
Vous n'avez rien d'autre à nous dire ? ...

Un sourire un peu forcé de la part de la jeune fille, qui lui répondit en tout semblant d'honnêteté :

"Non, je vous jure que ça va... Je me suis écorchée la robe avec un truc coupant en renversant la poubelle, rien de grave... Le bruit que vous avez entendu, c'est certainement lorsque je suis tombée par terre..."

Elle était en train de se dire que les policiers américains étaient vraiment des rascasses arriérées (oui, une expression de chez elle...) lorsque l'autre lui dit qu'ils n'avaient rien à lui reprocher (elle comprit par là qu'ils n'avaient aucun motif d'arrestation), à part si le maire avait été dérangé par le bruit. Elle tendit l'oreille à ce mot. Le maire ? Il vivait par ici ?

"Et bien, si j'ai dérangé Monsieur le maire, je m'en excuserai auprès de lui... Je suis vraiment désolée pour le dérangement, messieurs les policiers."

Elle leur lança son plus beau sourire, en espérant qu'ils la laissent tranquille par la suite. D'un autre côté... Elle était bien tentée de rencontrer le maire...
Revenir en haut Aller en bas
Van Haacken

avatar

Nombre de messages : 44
Age : 52
Race : Monstre à visage humain
Camp : Le mien ^^
Date d'inscription : 05/12/2007

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 41 ans
¤Pouvoirs¤: L'argent, avant tout ...
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Sunnydale City Hall] A la croisée des chemins ...   Jeu 27 Déc - 22:22

Patterson acquiesça d'un air entendu à l'écoute des explications ( bancales ) de la jeune femme ...
Après tout peu emporte, elle n'était pas blessée, n'avait rien d'illégal sur elle et semblait réellement perdue ...
Une étudiante étrangère apparemment .

L'officier lui offrit son plus beau sourire ...

Je vois !
Pas trop de bobo j'espère ...

Alors tout est ok !
Mais si vous voulez mon collègue peut se dévouer pour vous raccompagnez à votre motel ...


L'autre esquissa un sourire jusqu'aux oreilles ...
Et s'empressa de déclarer :

Ce serait avec joie !

Et pour le maire, pas d'inquiétude, à mon avis ses fenêtres de bureau ont un double vitrage !


Dit il en désignant la seule fenêtre éclairée de cette aile du bâtiment ...
Puis ajouta, sur le ton de la confidence :


D'ailleurs Van Haacken recrute des secrétaires en ce moment ...
Si vous êtes intéressée, n'hésitez pas !

Et si vous souhaitez une escorte : je suis là !


Brutal mais courtois l'agent O'Brian ( selon les circonstances ), de plus l'accent très français d'Alice commençait a produire son effet ...
Une ballade à pieds ou dans une des voitures banalisées de la mairie serait sans doute une agréable manière de clore cette longue journée ...
En tout bien tout honneur s'entend ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Sunnydale City Hall] A la croisée des chemins ...   Sam 29 Déc - 18:14

Finalement, les deux hommes étaient plutôt sympathiques, pour des andouilles finies... Elle sourit aimablement aux policiers qui venaient de si bien faire leur travail, et son sourire se figea lorsque le premier proposa que le second la raccompagne. Elle se reprit aussitôt et lança :

"C'est vraiment trop gentil de votre part..."

Elle s'approcha de celui qui allait - peut-être - la raccompagner, et lui chuchota :

"Je pense que je pourrai rentrer seule, je suis une grande fille, monsieur l'officier..."

Puis le flic lui parla du fait que le maire recrutait une secrétaire, en ce moment. Tiens, voilà qui pourrait lui faire un travail en attendant de trouver ce qu'elle allait bien pouvoir faire de ses journées ici...

"Monsieur le maire recrute ? Vous pensez que mon niveau d'anglais est assez correct pour espérer être prise en tant que secrétaire, si je voulais tenter ma chance ?"

Elle posait la question parce qu'elle avait peur d'avoir encore quelques lacunes en anglais, pourtant la réponse était évidente. Elle parlait superbement l'anglais, pour une française de cet âge, et son accent, loin de déranger, rendait sa personne tout à fait attirante... Preuve en était ce lourdaux de policier...
Revenir en haut Aller en bas
Van Haacken

avatar

Nombre de messages : 44
Age : 52
Race : Monstre à visage humain
Camp : Le mien ^^
Date d'inscription : 05/12/2007

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 41 ans
¤Pouvoirs¤: L'argent, avant tout ...
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Sunnydale City Hall] A la croisée des chemins ...   Lun 31 Déc - 5:53

O'Brian n'avait pas de chance : alors que celui ci pensait que la jeune femme allait accepter sa proposition, ce fut la douche froide ...
Alice déclina poliment son offre et avec ironie s'il vous plaît ! ^^
Dépité, il ne put s'empêcher d'afficher une mine défaite ...
Mais la réaction de la "potentielle" concernant le poste de secrétaire, proposé à la mairie, permis au policier de rebondir ...
O'Brian décida de la jouer quitte ou double :

Mais bien sûr ! ...
Votre accent se remarque à peine !
Et puis ... vous trouverez peut être une bonne âme pour ... mettre votre CV sur le haut de la pile ! ...


Lança t-il un arborant un sourire cette fois triomphant ...
Non ce policier n'était pas très futé .
En même temps quand on joue son "va tout" ...

Paterson lui, s'impatientait et levait les yeux au ciel ...
En effet si son collègue avait terminé son service, le sien continuait et le devoir l'appelait, par conséquent .

Mais ce n'était pas fini, O'Brian crut bon de rajouter :

Et ... votre nom, c'est ? ...

De mieux en mieux, et en plus le gros malin s'imaginait que la fille irait jusqu'à lui donner son numéro de portable . ^^
Certains ne doute de rien ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Sunnydale City Hall] A la croisée des chemins ...   Lun 31 Déc - 12:52

Alice s'attendait à tout de la part du policier. Sauf à la proposition qu'il venait de lui faire. Mettre son CV sur le haut de la pile ? Hum... Voilà qui demandait réflexion. Elle lui lança son plus charmant sourire en remerciement.

"Vous feriez ça pour moi ? Oh, ça serait si gentil de votre part..."

Comment paraître plus cruche encore ? Elle battit des paupières avec un sourire ravi. Elle n'était pas naïve, loin de là, mais elle jouait les innocentes demoiselles pour jouer avec les faveurs de l'homme en uniforme. Il était laid comme un pou, lourdau et il avait l'air d'être le genre de flic comme ceux dans les films : mangeur de donuts et buveur de bière. Pourtant, il pouvait lui être utile. il était bon d'avoir un contact dans la police, non ?

Puis il lui demanda son nom. Du coin de l'oeil, elle avait remarqué que l'autre agent s'impatientait. Aussi, elle décida de ne pas le faire trop attendre. Il voulait sans doute son numéro de téléphone, en plus de ça. Il devait bien s'immaginer qu'elle lui serait si reconnaissante de l'aider à avoir ce poste qu'elle se jetterait dans ses bras graisseux pour le remercier... Et bien non, ça ne se jouerait pas tout à fait come cela...


"Je m'appelle Alice. Alice Dupré."

Elle lui sourit de nouveau. N'était-ce pas risqué de lui donner sa véritable identité ? Non, de toute manière il verrait son CV, alors...
Puis elle fit la chose la plus improbable du monde. Elle prit dans sa poche un petit calepin et le tendit au policier avec un stylo, le tout dans un sourire.


"Je... pourrais avoir votre numéro ? Des fois que je me fasse agresser par une autre poubelle..."

Elle rit discrètement de sa blague. Elle avait le sens de l'humour, la frenchie. Cependant, le numéro du policier lui servirait bien plus qu'on ne pouvait le penser...
Revenir en haut Aller en bas
Van Haacken

avatar

Nombre de messages : 44
Age : 52
Race : Monstre à visage humain
Camp : Le mien ^^
Date d'inscription : 05/12/2007

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 41 ans
¤Pouvoirs¤: L'argent, avant tout ...
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Sunnydale City Hall] A la croisée des chemins ...   Ven 4 Jan - 7:33

"Vous feriez ça pour moi ? Oh, ça serait si gentil de votre part..."

O'Brian était aux anges : il imaginait la petite déjà à moitié séduite ...
Bénéficier de la reconnaissance d'une jolie jeune fille, cela ne survient pas tout les jours ...
Et le policier répondit aux oeillades d'Alice par un sourire éclatant ...
Le monsieur bomba même le torse : bref il faisait le beau .

"Je m'appelle Alice. Alice Dupré."

L'agent O'Brian laissa alors échapper un :

Très jolie nom !

Tout à fait spontané .

Puis lorsque la jeune "étudiante" lui tendit son calepin et un stylo, tout en lui réclamant son numéro personnel, le policier accepta bien volontiers ...
Il éclata de rire à l'écoute de la boutade de la miss et griffonna son numéro de portable sur le carnet, avant de le rendre à sa propriétaire ...

Voilà mademoiselle ...
Comme ça je pourrai vous informez de l'avancement de votre "dossier" !
Il suffira de m'appeler ...


La stratégie du gros malin était simple : si Alice n'obtenait pas d'entretien, il lui proposerait de prendre un verre afin de la consoler ...
Et dans le cas contraire, encore mieux : ils arroseraient ce succès ensemble .

O'Brian !

ça c'était l'officier qui s'impatientait : son collègue offrit son sourire le plus langoureux à Alice et conclue :

Bien ...
Puisque vous pouvez vous débrouillez toute seule, je vous laisse vous sauvez !
Et n'hésitez pas a envoyer votre cv : je ferai le nécessaire ! ...

A bientôt !


Ponctua t-il, en décochant un clin d'oeil .
Car le bougre espérait bien la revoir un jour : une fille aussi belle et sympa en plus, c'était rare .
Et puis, Jessica, sa copine officielle, n'en saurait rien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Sunnydale City Hall] A la croisée des chemins ...   Lun 7 Jan - 12:08

L'officier de police rit à la plaisanterie de la demoiselle et griffona bien vite quelques chiffres sur le calepin avant de le rendre à Alice. Elle lui sourit tout en reprenant le carnet.

"Merci beaucoup, euh... O'Brian."

Elle ne connaissait pas son prénom. Logique qu'elle l'appelle par son nom de famille, non ? Enfin, peut-être allait-il le lui dire. En attendant, elle rangea rapidement le calepin et reporta son attention sur ces messieurs policiers.

"J'éviterai de me perdre de nouveau dans les environs, je vous en donne ma parole."

Elle hocha la tête comme pour appuyer ses dires.
Dans son esprit, l'idée de travailler pour le Maire, de gagner un peu d'argent en tant que secrétaire, cette idée lui plaisait bien. Non, elle n'aimait pas particulièrement être près du pouvoir. En réalité, elle s'en moquait bien. Mais le fait de travailler en Amérique malgré son statut de petit française tout juste sortie de sa bourgade, ça c'était intéressant. Elle n'avait pas de carte verte, hélas, mais comptait bien l'obtenir rapidement en travaillant pour la ville. Aussi, cette idée d'envoyer un CV la motivait particulièrement.


[HJ : Désolée, c'est un peu court...]
Revenir en haut Aller en bas
Van Haacken

avatar

Nombre de messages : 44
Age : 52
Race : Monstre à visage humain
Camp : Le mien ^^
Date d'inscription : 05/12/2007

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 41 ans
¤Pouvoirs¤: L'argent, avant tout ...
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Sunnydale City Hall] A la croisée des chemins ...   Lun 7 Jan - 20:53

( HJ : Pas de problème Wink
ont ouvre le topic " entretien" - Van + Alice- quand tu veux Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Sunnydale City Hall] A la croisée des chemins ...   Mar 8 Jan - 1:37

[HJ : Bah je te laisse faire... Tu peux l'ouvrir dès maintenant, si tu veux. On aura qu'à le dater du 22 ou 23 décembre, pour rester dans la cohérence des dates... ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Sunnydale City Hall] A la croisée des chemins ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sunnydale City Hall] A la croisée des chemins ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la croisée des chemins
» Une croisée des chemins salvatrice [PV Mei Lee Huang / Sirina Dubarson]
» La croisée des chemins [PV Rosiel]
» Préval à la croisée des chemins; droite ou gauche?
» A la croisée des chemins || Louise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BtVS : La Huitième Saison :: ::Les Episodes:: :: Episode 10-
Sauter vers: