Vous avez rêvé d'une huitième saison de Buffy ? Et bien la voici !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Manoir de Crawford Street] Visite nocturne [Cordy Eve]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cordy
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 971
Age : 28
Race : Mi-humaine/Mi-démone
Date d'inscription : 19/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 24 ans
¤Pouvoirs¤: Combat, Visions et Pouvoir de l'Amour
¤Relations¤:

MessageSujet: [Manoir de Crawford Street] Visite nocturne [Cordy Eve]   Mar 26 Fév - 2:08

Le soleil s'était couché depuis plusieurs heures sur Sunnydale, pourtant la nuit de Cordelia était loin d'être terminée. Après avoir passé une formidable soirée de réveillon chez les Summers, elle avait encore deux visites à rendre afin que ce Noël soit parfait. Par bonheur, elle avait pu régler avec Willow les derniers détails au sujet de ce qui l'avait amenée à quitter la ville et de ce qu'elle avait découvert durant son absence, et la Sorcière semblait très optimiste. Elle avait même dit qu'il n'y avait aucune raison pour que cela ne marche pas. Et si la personne qui avait permis à toutes les Potentielles de devenir des Tueuses à part entière tenait un tel discours, c'est qu'effectivement tout allait bien se passer; il ne pouvait en être autrement. Ainsi, alors qu'elle marchait d'un pas assuré dans les rues, Cordy était confiante, et elle savait qu'elle avait toutes les cartes en main pour offrir à Angel le plus beau Noël de toute sa vie. Et pour quelqu'un qui avait vécu pas loin de trois cent fêtes de Noël, c'était quelque chose!

Si tous les éléments étaient réunis pour faire du Noël du vampire un Noël magique et inoubliable, pour autant la jeune femme allait devoir patienter encore un peu avant de lui révéler sa surprise - une surprise totale sachant qu'Angel n'était même pas au courant du retour de la belle -, car pour l'heure c'était un autre vampire qu'elle allait voir : Eve. Leur dernière entrevue remontait déjà à plusieurs mois, mais cette fois elles s'étaient quittées en bon terme, après une nuit relativement mouvementée au cours de laquelle elles avaient éliminé plusieurs monstres particulièrement hideux comme Sunnydale en a le secret. Cordy avait d'ailleurs trouvé la photo d'une jeune femme ce soir-là, visiblement prise pour cible par ces démons. Elle n'avait pas eu l'occasion de faire des recherches sur cette mystérieuse amazone - à en juger par son look sur la photo -, à dire vrai elle n'en avait eu ni le temps, ni l'envie. Plus exactement, elle n'y avait pas du tout repensé depuis. Tout ça semblait si loin à présent, et seule sa quête personnelle avait occupé son esprit durant ces dernières semaines, elle n'avait pensé à rien d'autre qu'Angel et à ce qui était susceptible de changer dans son existence, dans leur vie à tous les deux, si elle trouvait ce qu'elle cherchait. Et elle avait réussi...

Elle écarta le drap faisant office de porte d'entrée sans s'en apercevoir. Ainsi elle était parvenue à son avant-dernière destination de la soirée : le Manoir de Crawford Street, actuellement la demeure d'Eve. Elle ne savait pas vraiment ce qui l'avait poussée à venir là, aucun motif précis en tout cas, simplement l'envie de voir la vampire. L'esprit de Noël avait fait naître en elle le désir d'être plus proche des personnes qui comptaient pour elle, et c'est tout naturellement qu'elle s'était rendue chez Buffy, puis ici, preuve qu'Eve s'était logée une place dans le grand coeur de Cordelia, même si elles n'avaient pas passé énormément de temps ensemble et que leur relation était tout sauf simple et normale.

La vampire faisait face à Cordy, l'ayant certainement sentie venir bien avant qu'elle n'entre. Celle-ci la regarda dans les yeux quelques secondes sans rien dire, et lui sourit simplement. Elle eut un moment d'hésitation et se décida finalement : elle s'avança vers Eve et la prit dans ses bras pour la saluer. Elle savait que la buveuse de sang n'était pas familière avec ce genre de contact, mais elle au contraire ne pouvait pas s'en empêcher, il était dans sa nature d'aller vers les gens, de leur montrer l'affection qu'elle leur portait. Elle n'avait pas de raison d'agir différemment avec Eve, surtout avec elle même, si solitaire et renfermée.

Toujours serrée contre la vampire, elle lui dit :


" Je suis contente de te voir. J'avais peur que tu aies choisi de passer Noël au cimetière. Elle relâcha son étreinte et recula de quelques pas, comme pour laisser Eve se remettre de ce contact physique prolongé. J'ai entendu dire que tu t'étais retrouvée aux prises avec des citrouilles tueuses et que tu avais rencontré The Tueuse Herself. Comment c'était? "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/jonathanmays
Eve
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 856
Race : Vampire/Tueuse
Camp : Neutre
Date d'inscription : 08/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 240 ans (décédée à 19)
¤Pouvoirs¤: Une ancienne Tueuse devenue vampire et libérée d'une âme un peu trop lourde: ça vous évoque quoi, vous?
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Manoir de Crawford Street] Visite nocturne [Cordy Eve]   Lun 3 Mar - 16:54

Le sang coulait le long de la gorge d'Eve. Chaud, épais, elle pouvait le sentir jusque dans son estomac la nourrir, la combler, d'aucuns aurait même pu dire la faire revivre, et même si ce n'était qu'un leurre, c'était bien l'impression qu'il pouvait donner. Aussi répugnant que celui puisse paraître, et que cela lui paraissait d'ailleurs à elle-même, la vampire aimait ce sentiment d'humanité perdu, bien que ce qu'elle était en train de faire était bien loin d'être humain. Elle pouvait mentir, elle pouvait prétendre lorsqu'elle était en face de mortels ou lorsqu'elle chassait du démon, mais pas lorsqu'elle avait faim. Alors, comme l'animal qui se repaît de sa proie, plus rien ne comptait, ses sens ne se focalisaient plus sur rien d'autre que sur son repas.
Non, elle n'avait pas senti Cordélia venir, du moins jusqu'à ce qu'elle soit trop près pour que même son instinct morfale ne puisse pas faire autrement que de la remarquer. Assise sur le canapé qui faisait face à la cheminée, Eve fit volte-face comme une criminelle prise en flagrant-délit et laissa tomber violemment le pot de plastique transparent aux trois-quart vide qui constituait son dîner. Elle bondit sur ses deux jambes, mal à l'aise en voyant qui venait lui rendre visite, était-il utile de préciser qu'elle n'attendait personne? Elle passa un revers de main nerveux sur ses commissures pour éliminer toute trace de son forfait et salua, crispée:


-Cordélia... Bonsoir, je ne m'attendais pas à...


Heureusement qu'elle n'eut pas à en dire plus et que Cordélia effecta son étrange rituel qui consistait à prendre les gens dans ses bras dans un élan d'affection. Eve connaissait la jeune femme depuis un petit moment maintenant, elle aurait du savoir comment réagir à son tour à son étreinte et pourtant il la laissait toujours un peu pantoise, ne sachant trop quoi faire de ses bras, de ses mains, de sa tête, bref de son corps tout entier.


Citation :
Je suis contente de te voir. J'avais peur que tu aies choisi de passer Noël au cimetière.

Noël... C'était aujourd'hui? Voyons on était le 20...23... C'était aujourd'hui! Et elle avait oublié. En fait, ça n'importe pas vraiment beaucoup lorsqu'on est 1) mort et 2) seule comme un rat sans personne avec qui fêter quoique ce soit. Si tant est qu'il y ait quelque chose à fêter d'ailleurs: la faim dans le monde, les clochards qui meurent de froid... Ce que le monde pouvait être hypocrite. L'avantage d'être un vampire était bien celui là: ne pas être tenté de se laisser aller à cette tendance bien humaine. Autrefois oui, pour la jeune fille qu'elle était c'était une fête, une jolie fête même avec une table bien mise, des lumières et un élan de coquetterie, mais le Dieu qu'elle priait alors avec ferveur elle n'y croyait plus depuis bien longtemps et ses illusions d'espoir et de paix étaient partis avec lui.
Elle avait presque fini par oublier que Noël avait toujours un sens pour pas mal de monde, y compris pour Cordélia:


-En fait, j'allais y partir. Oh, d'habitude c'est plutôt calme ces soirs là, pas beaucoup de monde dehors donc pas beaucoup de proies potentielles, pas comme pour le 31, là je pense qu'il y aura fort à faire! Je crois que les jeunes ne se rendent pas bien compte du délicieux repas de réveillon qu'ils font!

Puis Cordélia embraya la discussion sur un épisode qui semblait bien lointain à présent et qui ne manqua pas de faire sourire Eve.


Citation :
J'ai entendu dire que tu t'étais retrouvée aux prises avec des citrouilles tueuses et que tu avais rencontré The Tueuse Herself. Comment c'était?

La vampire réfléchit une seconde pour trouver le mot exact et répondt:

-Plutôt... intense... Hallucinant même, je n'avais jamais vu ça. Apparemment ça serait un Sorcier dont on parle beaucoup en ville, enfin depuis il n'a plus fait de tour de passe-passe, j'en déduis qu'il ne doit pas être bien malin. Farceur, ok, mais malin, pas sûr!

Puis comme si elle venait de prendre conscience de quelque chose, Eve fronça ses sourcils et demanda:


-Mais attend... Comment tu es au courant de tout ça toi? Ca fait une éternité qu'on ne t'a pas vu par ici? Tu as des yeux et des oreilles partout? _l'air malicieux de la tueuse se fit un peu plus sérieux_ Non, sérieusement, tu étais passée où tout ce temps? Ca va que depuis notre dernière escapade au cimetière je sis que tu peux te débrouiller toute seule, sinon je n'aurais pas manqué de m'inquiéter!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cordy
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 971
Age : 28
Race : Mi-humaine/Mi-démone
Date d'inscription : 19/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 24 ans
¤Pouvoirs¤: Combat, Visions et Pouvoir de l'Amour
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Manoir de Crawford Street] Visite nocturne [Cordy Eve]   Lun 3 Mar - 23:56

Cordelia n'avait pas remarqué l'activité à laquelle s'adonnait Eve juste avant qu'elle n'entre dans le Manoir. Après tout, cela ne l'aurait certainement pas choquée étant donné qu'elle avait déjà vu Angel s'alimenter plus d'une fois. Au contraire, elle avait eu l'occasion de remarquer qu'Angel était bien plus gêné qu'elle dans ce genre de situation, comme s'il était pris en flagrant délit, en train de commettre un crime. Mais Cordy savait ce qu'il était, et par conséquent elle concevait parfaitement qu'il avait besoin de boire du sang pour vivre, comme elle-même avait besoin de se nourrir d'aliments plus conventionnels. Après plusieurs années passées à côtoyer Angel de très près, elle avait fait l'amalgame entre ce qu'il paraissait être et ce qu'il était vraiment. Et aussi surprenant que cela pouvait sembler, Cordelia assimilait sa nature vampirique au paraître, et considérait que la bonté, la générosité, la bravoure et l'humanité qui l'habitaient correspondaient à ce qu'il était vraiment. Ainsi, elle le voyait comme un homme, différent certes, mais comme un homme avant tout, et pas comme un vampire avec une âme. Cette conception originale des choses la plaçait certainement comme la personne la plus à même de comprendre Eve et de l'accepter telle qu'elle était. Pour elle, ce n'était pas le fait d'avoir un cœur battant et une respiration qui faisaient de quelqu'un un humain, non, c'était ses actes, tout simplement. Elle avait appris à regarder sous la surface, à ne pas se contenter des apparences pour se faire un avis sur un individu. Il était évident qu'elle ne voyait plus du tout le monde qui l'entourait de la même façon qu'une dizaine d'années en arrière.

Elle remarqua l'étonnement sur le visage d'Eve lorsqu'elle mentionna Noël. La vampire avait vraisemblablement oublié que c'était aujourd'hui. Peut-être était-ce une réaction inconsciente pour lui épargner la peine de repenser à son passé en tant qu'humaine, à des souvenirs douloureux qui ne pouvaient que l'obliger à se dire qu'elle était seule, isolée, à l'écart du monde extérieur dans lequel elle n'avait plus sa place. Mais ce soir, elle n'était pas seule pour Noël, visiblement pour la première fois depuis longtemps, en exceptant les quelques vampires qu'elle devait tuer chaque année pour se changer les idées.


Citation :
-En fait, j'allais y partir. Oh, d'habitude c'est plutôt calme ces soirs là, pas beaucoup de monde dehors donc pas beaucoup de proies potentielles...

" Oui c'est ce que je me suis dit, c'est pour ça que je suis venue jusqu'ici à pieds et sans chercher un pieu dans mon sac pendant tout le trajet. En réalité, elle avait surtout été trop préoccupée par Angel pour penser à la possibilité de se faire attaquer par une créature de la nuit. Heureusement, ceci n'était pas arrivé. En d'autres circonstances, je t'aurais bien accompagnée au cimetière pour une petite soirée entre filles comme la dernière fois, mais je n'ai pas la tête à combattre ce soir, je veux que ce Noël soit normal, sans démons. "

Elle savait que ses derniers mots incluaient Eve ainsi qu'Angel, toutefois elle n'éprouva pas le besoin de se reprendre, car pour elle, ni Eve ni Angel n'étaient des démons.

Citation :
... pas comme pour le 31, là je pense qu'il y aura fort à faire! Je crois que les jeunes ne se rendent pas bien compte du délicieux repas de réveillon qu'ils font!

" Il en faut bien pour tout le monde! Cordy rit toute seule à sa plaisanterie de mauvais goût et réalisa à quel point elle pouvait dire des choses stupides parfois (souvent). Par contre je n'ai rien de prévu pour le 31 alors si tu veux on pourra aller vider les rues de Sunnydale de quelques vampires. "

Puis, Eve en vint à évoquer le Sorcier auquel Willow avait fait allusion en racontant à Cordelia les "exploits" qu'elle avait accomplis le soir d'Halloween en sauvant Kennedy et en protégeant le petit groupe des citrouilles tueuses.

Enfin, la vampire chercha à savoir d'où Cordy tirait ses informations, et demanda également des précisions sur ce qu'elle avait fait depuis leur dernière entrevue.


" Héhé, j'ai mes sources ma chère. Secret journalistique oblige, je ne peux rien dévoiler. Une fois encore, elle sourit à sa remarque quelque peu idiote mais demeura silencieuse encore une poignée de secondes, comme si elle allait vraiment ne pas en dire davantage, avant de poursuivre finalement. Figure-toi que la Tueuse est une vieille amie à moi, j'ai d'ailleurs passé le réveillon chez elle avant de venir ici. "

Elle eut envie de mentionner la petite anecdote concernant Willow qui était venue se réfugier au Manoir avec les autres lors de la fameuse attaque des citrouilles mais cette petite histoire incluait Angel, alors elle préféra ne rien dire, plutôt que de dire les choses à moitié en occultant la présence du vampire.

" Où j'étais passée? Disons que je menais une petite croisade personnelle, qui arrive bientôt à son terme. Eh oui je suis une femme bien mystérieuse je sais. En tout cas ça me touche que tu aies pensé à moi et que tu ne te sois pas trop inquiété en te disant que j'étais capable de me défendre par moi-même. "

Cordy n'osa pas interrompre la discussion qui s'était lancée et jugea bon d'attendre encore un peu avant d'offrir à Eve son cadeau, précieusement dissimulé dans son sac à main.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/jonathanmays
Eve
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 856
Race : Vampire/Tueuse
Camp : Neutre
Date d'inscription : 08/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 240 ans (décédée à 19)
¤Pouvoirs¤: Une ancienne Tueuse devenue vampire et libérée d'une âme un peu trop lourde: ça vous évoque quoi, vous?
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Manoir de Crawford Street] Visite nocturne [Cordy Eve]   Mar 4 Mar - 18:57

[Bon je poste en "live" je suis donc obligée de réduire pas mal la quantité et d'aller à l'essentiel! Razz]

Eve ne manqua pas de remarquer le petit air de mystère que Cordélia laissa flotter autour de son escapade et qu'elle ne dissipait pas, volontairement semblait-il. La jeune femme pouvait bien garder ses secrets pour elle, Eve en avait bien assez des siens à concilier, elle n'avait pas une vocation d'inquisitrice et se satisfaisait parfaitement de ce que l'on voulait bien lui raconter. D'autant que _flair vampirique ou autre_ elle avait le vague sentiment que si Cordélia ne lui en disait pas plus, à elle, c'était parce que le sujet aurait alors inévitablement mené à Angel de près ou de loin. Sa "croisade personnelle" et le brun ténèbreux étaient liés d'une façon ou d'une autre. On va croire Eve extralucide, mais en réalité tous les neurones de son cerveau n'étaient pas complétement morts, ils savaient encore établir une relation de cause à effet. Parler d'Angel avec Eve c'était déclancher la machine à venin. Mieux valait donc se taire tout à fait ou parler complétement d'autre chose.

Citation :
En tout cas ça me touche que tu aies pensé à moi et que tu ne te sois pas trop inquiété en te disant que j'étais capable de me défendre par moi-même.

-Je n'ai toujours pas digéré que tu ais trucidé plus de démons que moi le dernier soir où nous sommes sorties! La prochaine fois, fais moi plaisir, pour mon ego de tueuse surdimensionée, ne viens plus en patrouille avec moi ou alors conduis toi en vraie fille!

C'était agréable de plaisanter à nouveau. En temps normal, la vampire n'était déjà pas encline à être d'humeur gaie et légère, mais ces derniers temps l'avaient particulièrement tendue: le Sorcier fantôme, le retour de Drusilla, son entrevue avec celle-ci et l'intervention de son Sire. Eve n'avait plus pensé qu'à: taper pour avoir des infos, manger, dormir, tuer, taper pour avoir des infos etc etc... Le retour de Cordélia lui rappellait ce que c'était que d'avoir un peu de contact humain au milieu de tout cela, ce que cette âme étrangère dans le corps de la vampire réclamait finalement. Après avoir rejetté en bloc l'idée d'évoluer au milieu des humains tout en étant pourtant à demi-démon, force était de constater qu'Eve finissait par trouver ça plutôt pas désagréable. De sa soirée d'Halloween, plus que des citrouilles mortelles en elles-même, elle se souvenait plutôt d'avoir combattu au côté de la fameuse Tueuse, du commissaire Venturi et c'était cela qui lui donnait l'impression d'avoir été utile.
Ce contact là la rendait tout à la fois plus heureuse _un bien grand mot pour le personnage mais passons..._ et la replongeait aussitôt au fond du trou car alors elle pouvait mesurer toute l'étendue de ce qui la séparait d'eux.


- Tu parlais de la Tueuse justement, c'est vrai que cette soirée d'Halloween folklorique sur les bords m'a permi de l'observer et... elle est vraiment très douée... Rusée, rapide, ça ne m'étonne pas qu'elle ait réussi là où beaucoup ont échoué.


23 ans, c'était plutôt rare à fêter pour une Tueuse. Eve ne connaissait pas toutes les générations mais passer la vingtaine était assez rare pour être digne d'être mentionné dans les chroniques. Elle même avait trébuché juste avant de sauter la marche et elle oubliait également que Buffy avait failli deux fois arrêter son compteur. Elle avait eu des amis pour la tirer de là, les autres exécutrices n'avaient pas eu cette chance.

Eve regarda Cordélia de haut en bas dans sa tenue à faire relever un vampire de sa tombe et sourit:


-Tu veux peut-être t'asseoir un moment plutôt que de rester perchée sur tes talons qui me semblent de là insupportables... A moins que tu ne sois attendue ailleurs... Je t'aurais bien offert quelque chose à boire mais... hem...

*Oui, bon, tais-toi Eve, pas besoin d'en dire plus, on a compris que le jus de fruit multivitaminé ne t'aide pas à démarrer la journée du bon pied!*


Décidemment, un bien bien long chemin...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cordy
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 971
Age : 28
Race : Mi-humaine/Mi-démone
Date d'inscription : 19/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 24 ans
¤Pouvoirs¤: Combat, Visions et Pouvoir de l'Amour
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Manoir de Crawford Street] Visite nocturne [Cordy Eve]   Jeu 6 Mar - 23:20

Aux rires d'Eve vinrent s'ajouter ceux de Cordelia qui résonnèrent bruyamment dans la pièce suite à la plaisanterie de la tueuse au sujet de son égo meurtri. Elle adorait lorsque la vampire faisait de l'humour, car d'une part cela l'amusait toujours beaucoup, et d'autre part elle se plaisait à voir là-dedans un signe prouvant qu'Eve se sentait bien en sa présence, et qu'elle en oubliait pendant quelques instants sa condition de tueuse-devenue-vampire-destinée-à-tuer-les-siens-tout-en-ne-faisant-ni-vraiment-partie-des-humains-ni-des-démons, qui bien entendu favorisait une dangereuse tendance à la dépression et à l'isolement. En même temps, Cordy se souvenait avoir réfléchi à cette fameuse condition après avoir appris la véritable nature d'Eve, et elle en était arrivée à la conclusion que dans de telles circonstances, elle se serait sans doute suicidée. Fort heureusement, Eve n'avait pas pu lire dans ses pensées à ce moment précis et avait réussi - ou tout du moins essayait encore - à s'accepter et à finalement trouver une place dans ce monde. A dire vrai, Cordelia pensait que le chemin était encore long à en juger par le comportement de la vampire disons assez asocial, mais il y avait du progrès depuis qu'elles s'étaient rencontrées, et de toute façon elle avait bien dû parvenir à trouver en elle la force et le courage nécessaires pour vivre avec son fléau, puisqu'elle était toujours là deux siècles plus tard, chose qui ne manquait évidemment pas de ravir Cordy.

La jeune femme l'écouta attentivement lorsqu'elle reparla de la soirée d'Halloween et plus particulièrement de sa rencontre avec Buffy. Elle crut déceler dans sa voix et percevoir sur son visage comme une expression d'envie vis-à-vis de cette dernière. Pas de la jalousie, mais plutôt un sentiment proche de l'admiration, d'un certain engouement par rapport à cette Tueuse qui avait survécu à tant d'épreuves et vaincu tant de démons, là où elle était tombée sous les crocs d'Angelus. A ce propos, Cordelia se demanda si Eve était au courant du sacrifice qu'avait dû faire Buffy face à lui : sacrifier l'amour de sa vie pour sauver le monde, avant de sacrifier sa propre vie quelques années plus tard, poursuivant le même dessein. Mais elle ne lui posa pas la question, elle ne souhaitait pas discuter d'Angel ou de sacrifice suicidaire avec Eve, spécialement ce soir.


Citation :
-Tu veux peut-être t'asseoir un moment plutôt que de rester perchée sur tes talons qui me semblent de là insupportables... A moins que tu ne sois attendue ailleurs... Je t'aurais bien offert quelque chose à boire mais... hem...

" Je ne dis pas non, surtout après la marche que je viens de faire, je dois avouer que je commence à avoir légèrement mal aux pieds.
Oh je pense avoir assez bu comme ça chez Buffy, par contre si toi tu as soif n'hésite pas, ça ne me dérange pas. Et puis tout est permis à Noël!
"

Tout en disant cela, elle alla prendre place sur le canapé et une fois qu'Eve l'eut rejoint, elle jugea que le moment était venu de lui offrir son cadeau. Elle ouvrit son sac et y plongea la main pour en sortir un téléphone portable dont la boîte était emballée dans un paquet cadeau qu'elle avait confectionné avec soin. Elle tendit le petit coffret vers Eve et lui dit :

" J'ignore si tu sais t'en servir, mais je me suis dit que ça pourrait t'être utile pour rester en contact, et aussi pour ressembler à une vraie fille de ton faux âge si je puis dire. Fille? Femme? Cordy avait hésité, ne sachant pas si elle devait qualifier Eve par l'âge qu'elle paraissait avoir ou par l'âge qu'elle avait en réalité, celui d'une vieillarde très très vieille. Elle lui sourit et ajouta sur un ton détaché : Je n'attends pas de toi que tu me sautes dans les bras ou que tu fasses semblant d'être ravie si tu n'en as rien à faire; un merci suffira. "

D'autant plus que le meilleur restait à venir. Un autre cadeau, beaucoup plus personnel: un cadeau inexistant, intangible, et qui, s'il avait l'effet désiré, pouvait procurer à Eve une vraie dose de bonheur...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/jonathanmays
Eve
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 856
Race : Vampire/Tueuse
Camp : Neutre
Date d'inscription : 08/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 240 ans (décédée à 19)
¤Pouvoirs¤: Une ancienne Tueuse devenue vampire et libérée d'une âme un peu trop lourde: ça vous évoque quoi, vous?
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Manoir de Crawford Street] Visite nocturne [Cordy Eve]   Sam 8 Mar - 17:21

Le regard d'Eve tomba sur le pot de plastique duquel elle était en train de se nourir quelques minutes auparavant qui trônait sur la table basse comme une preuve de son délit. Non, elle non plus n'avait pas soif. plus soif du moins. Cordélia avait beau ne rien montrer d'un éventuel dégoût face à la condition d'Eve, celle-ci ne pouvait pas se donner en spectacle de la sorte... Elle empoigna le récipient et son contenu et les jetta négligemment au feu comme si les doigts lui brûlaient. Pas la plus brillante idée qu'elle ait jamais eu soit dit en passant car le plastique en fondant remplit l'atmosphère d'une odeur désagréable au possible.

Eve rejoint alors la jeune femme assise sur le canapé qui se mit à fouiller son sac pour en ressortir finalement un paquet enrubanné. Lorsque la vampire se le vit offrir, il lui fut difficile de réprimer des yeux ronds comme s'ils allaient lui sortir de la tête. Je ne crois pas avoir besoin de préciser le nombre de fois en 200 ans que cela lui était arrivé et donc de m'étaler sur l'effet que cela doit faire... Razz
Avant de s'en saisir son visage passa par toute les émotions: la surprise, l'incrédulité, l'émotion et puis finalement la confusion. Et Eve offrit à la gêne sa réponse habituelle:


-OK... Je me sens incroyablement et affreusement mal à l'aise maintenant...

Que devait-elle faire d'autre? Se montrer blasée et détachée comme si oui, les cadeaux, elle en trouvait un sur son pas de porte tous les matins (ou plutôt soir mais passons...)? Ca aurait sans doute rendue sa sitation d'autant plus pathétique... Plus encore que le cadeau en lui-même, c'était plutôt l'absence de cadeau en retour qui la rendait confuse au possible. Elle se souvenait quand même des bons vieux rituels entre êtres humains...

-Je ne savais pas que tu étais dans le coin sinon... Sinon, je crois que ça aurait pas changé grand chose. Je suis désolée, je suis pas vraiment dans "tout ça"...

"Tout ça", c'était tout bonnement ces fameux trucs d'humains. Eve se souvint alors que la prochaine étape consistait en ouvrir l'objet en question dont elle ne savait que faire entre les doigts. Comme s'il s'agissait de quelque chose empreint de sacralité autant que craint d'une certaine façon, elle se mit à détacher le papier qui l'enveloppait avec soin et cérémonie.
Après ce qui du prendre quelques minutes et être d'un ennui à pleurer, la tueuse dégagea une boite qu'elle ouvrit, cherchant dans le regard de Cordélia un indice. D'habitude, elle n'était pas tueuse a beaucoup aimer les surprises: dans le monde de la nuit, c'était en général signe de catastrophe ou d'apocalypse...

Un téléphone portable... Etait-il relié à une bombe? Y avait-il un démon au bout du fil? Non, non, juste un téléphone... C'était bien ça qui rendait l'objet d'autant plus mystérieux pour la vampire...

Voyant certainement son air interdit, Cordélia jugea bon d'intervenir:


Citation :
J'ignore si tu sais t'en servir, mais je me suis dit que ça pourrait t'être utile pour rester en contact, et aussi pour ressembler à une vraie fille de ton faux âge si je puis dire.
Je n'attends pas de toi que tu me sautes dans les bras ou que tu fasses semblant d'être ravie si tu n'en as rien à faire; un merci suffira.

En entendant la dernière phrase, Eve s'efforça de sortir de son examen minutieux de la bête de technologie qu'elle avait entre les mains et s'empressa de répondre:


-Non, non! C'est... super, Cordélia vraiment! Tu n'aurais pas dû, ça t'a sans doute coûté les yeux de la tête! Je m'y attendais pas, je suis surprise simplement. _puis elle rajouta avec un léger sourire_ agréablement surprise. Merci beaucoup.

Puis, sans trop comprendre pourquoi elle faisait ça, elle s'approcha de Cordélia pour la serrer dans ses bras. C'était aussi naturel et fluide que si un pantin s'y adonnait, mais elle avait compris que c'était ainsi que la jeune femme marquait son atachement, dans la joie ou dans la peine, à une personne alors bon... autant essayer à son tour. De plus, il semblait qu'Eve avait épuisé son quota de mots pour la soirée...
Finalement, pendant son accolade étrange, elle dit dans un rire:


-Et c'est vrai que j'y connais que dalle... Tu me montreras?

Il y avait fort à parier que le répertoire resterait désert pendant un long moment. Malgré tout, il y en aurait tout de même un. Celui de Cordélia.


[Je crois pas avoir grand chose d'autre à faire dire à Eve pour cet épisode... Conclus si tu veux et s'il y a plus, je rempilerai! Razz]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cordy
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 971
Age : 28
Race : Mi-humaine/Mi-démone
Date d'inscription : 19/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 24 ans
¤Pouvoirs¤: Combat, Visions et Pouvoir de l'Amour
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: [Manoir de Crawford Street] Visite nocturne [Cordy Eve]   Dim 9 Mar - 19:04

Pour une fois, Cordelia ne scruta pas le visage d'Eve lorsque celle-ci ouvrit son paquet. Elle fit plutôt mine de regarder ailleurs, afin d'éviter de mettre la vampire plus mal à l'aise qu'elle ne l'était déjà. Elle ne souhaitait pas non plus lui infliger une quelconque pression qui la pousserait à simuler une expression de joie ou quoi que ce soit. Après tout, les humains le faisaient bien entre eux, ne parvenant que rarement à se dire la vérité en face, et ce encore moins lorsqu'il s'agissait de dire que le cadeau qu'on venait de leur offrir ne leur plaisait pas du tout. Ainsi, durant les interminables minutes dont Eve eut besoin pour déballer son cadeau, le visage de Cordy resta figé sur le plastique qui contenait les restes du repas de la tueuse et qui était en train de (se) fondre dans la chaleur des flammes.

Lorsqu'Eve en eut enfin terminé avec le paquet cadeau, la jeune femme s'autorisa à reporter son regard sur elle et répliqua par rapport à ce qu'elle lui avait dit quelques instants plus tôt :


" Oh ne t'en fais pas pour ça Evy. J'ai toujours cru que les plus beaux cadeaux sont ceux que l'on fait sans en attendre d'autres en retour. Et le fait que tu n'aies rien pour moi contribue à embellir mon geste et à me donner l'impression d'être géniale. "

Si elle prononça ses deux premières phrases de manière très honnête, il n'en fut pas de même pour la dernière, qu'elle formula sur un ton excessivement supérieur et avec un grand sourire qui ne pouvaient cacher qu'elle plaisantait. Et elle devina aisément ce que la vampire insinuait par "tout ça", pour la simple et bonne raison que pour elle aussi, tout ça paraissait utopique et chimérique, comme si elle ne pouvait plus profiter de ce genre de fêtes heureuses sachant ce qui rôdait en secret dans les rues. Pourtant, elle s'était rarement sentie aussi bien et normale que ce soir, après avoir fêté Noël ordinairement, en ayant revu ses amis et en ayant offert des cadeaux. Parfois, pour sentir que l'on a sa place parmi les humains, il suffit simplement de se conduire en humain, et le reste suit de lui-même.

Visiblement, Eve en était arrivée à la même conclusion car alors que Cordelia s'apprêtait à répondre à ses remerciements, la vampire ne lui en laissa pas le temps et vint soudainement se loger dans ses bras. Cordy fut pour le moins surprise et pour la première fois imagina ce que pouvaient ressentir les autres quand elle les prenait dans les bras sans prévenir, du tout au tout. Elle se trouvait à présent dans cette situation, prise de cours, mais surtout bluffée. Elle comprit parfaitement ce que la vampire voulait exprimer par ce geste qui signifiait beaucoup, à ses yeux comme à ceux de la tueuse, à n'en pas douter.


Citation :
-Et c'est vrai que j'y connais que dalle... Tu me montreras?

Les derniers mots de la vampire revêtirent pour Cordelia un sens particulier, une signification plus profonde. Elle vit dans l'emploi de ce futur comme une demande détournée qui voulait dire "Seras-tu là pour moi?". Elle y voyait sûrement ce qu'elle avait envie de voir, mais qu'importe, la sensation était agréable. Et c'est à cette vision de la question qu'elle choisit de faire écho en répondant :

" Bien sûr, je serai là pour toi. "

Revenant maintenant à la véritable interrogation d'Eve, elle se défit en douceur de son étreinte et saisit le téléphone portable, l'alluma, indiqua à la vampire que le code PIN était pour l'instant 0000 mais qu'elle pouvait le changer si elle le souhaitait (pour info, Angel n'avait jamais changé le sien) et enfin ajouta son propre numéro dans le Répertoire, en allant lentement pour qu'Eve puisse bien repérer la marche à suivre. Elle lui montra aussi le bouton servant à appeler/décrocher et celui servant à raccrocher, se souvenant qu'Angel n'avait au début pas eu grande utilité de son téléphone car il ignorait comment passer un coup de fil ou comment décrocher quand quelqu'un l'appelait!

Enfin, Cordelia reposa le portable sur le canapé, car Eve allait avoir besoin de ses deux mains. En effet, il était temps à présent de passer au second cadeau. Pour cela, Cordy saisit les mains de la vampire qu'elle posa sur les siennes, lui faisant comprendre par un regard qu'elle devait se laisser faire.


" Eve, il y a une dernière chose que tu ignores à mon sujet. Quelque chose qui me rapproche encore plus de toi que ce que tu n'aurais jamais pu imaginer. Voilà, il y a quelques années, j'ai dû faire un choix entre perdre mes visions du futur qui me permettaient de sauver des vies et ainsi redevenir tout à fait normale, ou conserver mon pouvoir en devenant à moitié démon. J'ai opté pour la deuxième solution. Oui tu entends bien, sous mon apparence d'humaine ordinaire se cache une part de démon qui me permet de continuer à aider ceux qui en ont besoin. Je tenais à ce que tu le saches, car toi aussi tu as ta part de démon, et je sais bien qu'elle n'est en aucun cas comparable à la mienne, mais le fait est qu'elle te rend physiquement plus forte et quasiment immortelle, deux éléments qui utilisés à bon escient te donnent l'opportunité d'accomplir énormément de bien. Tu dois être consciente de cela. "

A mesure qu'elle parlait et qu'elle n'avait à aucun moment lâché Eve du regard, une intense lumière avait pris vie entre leurs mains qui bientôt furent entièrement recouvertes par un halo doré, halo doré qui finit par envelopper tout leur corps et inonder leurs êtres, leurs âmes. Cordy nota l'air dérouté qui vint se poster sur le visage d'Eve, avant de se changer en un sourire paisible, doux, serein. Elle ressentit tous les sentiments négatifs qui habitaient le corps de la vampire, la colère, la haine, la douleur, l'envie de vengeance, et les absorba un à un, le Bien qui faisait partie d'elle éradiquant ces sentiments néfastes aussitôt, pour qu'il ne reste à Eve plus que l'amour, et qu'elle s'en nourrisse durant quelques minutes, avant que la lumière ne s'estompe, entraînant avec elle le voile occultant cet amoncellement d'émotions nuisibles.

Cordelia, d'une voix presque angélique, souhaita un
" Joyeux Noël " à son amie, puis retira ses mains, se leva et quitta le Manoir, non sans jeter un dernier coup d'oeil à une Eve immobile, imperturbable et apaisée, auréolée d'une lumière étincelante dont l'éclat commençait déjà à faiblir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/jonathanmays
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Manoir de Crawford Street] Visite nocturne [Cordy Eve]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Manoir de Crawford Street] Visite nocturne [Cordy Eve]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» /!\ Visite nocturne dans la chambre d'une comtesse...(PV)
» Visite nocturne [PV Aurélien F/ Mirta] [ATTENTION MEURTRE]
» [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...
» 1657- Abbaye aux Dames, ville de Saintes
» Visite Nocturne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BtVS : La Huitième Saison :: ::Les Episodes:: :: Episode 10-
Sauter vers: