Vous avez rêvé d'une huitième saison de Buffy ? Et bien la voici !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le miracle de Noël [Episode 10 & 11]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cordy
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 971
Age : 28
Race : Mi-humaine/Mi-démone
Date d'inscription : 19/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 24 ans
¤Pouvoirs¤: Combat, Visions et Pouvoir de l'Amour
¤Relations¤:

MessageSujet: Le miracle de Noël [Episode 10 & 11]   Lun 10 Mar - 0:38

Elle marchait, encore, traversant les rues délaissées de Sunnydale en serrant plus fort contre elle son manteau à mesure qu'elle progressait et que sa robe légère ne parvenait plus à la protéger du froid. Elle observait d'un air gai les maisons aux lumières allumées et prenait plaisir à écouter les exclamations joyeuses des enfants qui n'avaient pas pu attendre jusqu'au matin pour ouvrir leurs cadeaux. Il lui arrivait d'apercevoir à travers des rideaux l'ombre d'enfants qui sautaient dans les bras de leurs parents pour les remercier, et la bonne humeur ambiante faisait naître en elle des images, elle se voyait assise sur des couvertures devant un feu de cheminée, le sapin éclairé par les guirlandes clignotantes qui donnaient à la pièce une teinte multicolore, son corps penché de côté, sa tête reposant sur l'épaule d'Angel qui avait passé un bras délicat autour de son cou. Si seulement la réalité pouvait être aussi belle...

Un sourire paisible régnait sur son visage, et la chaleur humaine qui se dégageait des foyers environnants parvenait presque à réchauffer son corps engourdi par la brise glaciale qui soufflait sur la ville et faisait voleter quelques papiers au sol. Cordelia leva la tête vers le ciel, espérant y voir en tomber quelques flocons de neige, mais il n'y aurait vraisemblablement pas de miracle de Noël cette année, du moins pas de ce genre-là. Elle reporta son regard vers l'avant, pour remarquer qu'elle était arrivée à bon port : l'immeuble qui abritait Angel trônait devant elle. Ainsi l'instant fatidique et redouté n'était plus qu'à quelques mètres de se réaliser. Quelle serait la réaction du vampire? Quelle décision prendrait-il?

La jeune femme jeta un dernier coup d'oeil vers l'extérieur désert et s'engouffra dans l'immeuble, laissant la porte se refermer lentement derrière elle. Quelques secondes plus tard, elle se trouvait devant l'appartement d'Angel, dont la porte d'entrée constituait l'ultime barrière qui la séparait de lui, de la déclaration qu'elle s'apprêtait à lui faire, et dont il ne se remettrait sans doute pas immédiatement. Pourrait-il seulement la croire, s'autoriser à concevoir qu'elle puisse avoir réussi? Bien sûr il le devrait, car jamais elle ne lui aurait fait part de sa découverte si elle n'était pas intimement persuadée qu'elle ne se trompait pas, que la résolution du problème était à portée de mains.

Sa main justement, hésitante, frappa quelques faibles coups à la porte, trahissant sa présence. Elle entendit des pas qu'elle connaissait bien se rapprocher, puis la barrière disparut, laissant la place à Angel. Faire marche arrière n'était plus une option envisageable dorénavant. Même si elle le voulait, elle ne pouvait plus reculer. Cependant, l'appréhension et le doute qu'elle éprouvait, aussi troublants étaient-ils, ne l'aveuglaient pas assez au point de la pousser au renoncement. Elle craignait la décision d'Angel, certes, elle craignait qu'il ne saisisse pas cette chance, qu'il prenne peur, qu'il se refuse le droit au bonheur et qu'il mette en pièces tout ce qu'elle avait accompli durant son périple. Il était quelqu'un de tellement complexe que Cordy n'arrivait pas à être totalement certaine qu'il prendrait le risque, qu'il accepterait de bouleverser l'un des fondements qui régissait son existence depuis des siècles et qui l'avait tant de fois obligé à se replier sur lui-même, à s'interdire d'aimer. Cela faisait partie de lui depuis tellement longtemps... Même si Cordelia ne voyait aucune raison susceptible de l'inciter à refuser, elle doutait, comme si une fois encore quelque chose d'inattendu se dresserait entre eux et les empêcherait d'être réunis.

Elle posa sur Angel un intense regard qu'il lui rendit, et elle crut y lire une expression de surprise, de joie, mais aussi d'inquiétude, comme s'il pressentait que derrière son retour en ville et sa venue chez lui se cachait un motif plus grand, qu'il ne s'agissait pas de simples retrouvailles. Et il était loin d'avoir tort. Alors que Cordy se perdait dans les yeux du vampire, son visage emprunt d'anxiété finit par se détendre et un sourire affectueux s'y dessina. Elle fit quelques pas vers Angel, franchissant le pas de la porte, et alla déposer sur ses lèvres un tendre baiser. Elle ne demeura pas serrée contre lui trop longtemps, ne le prit même pas dans ses bras (ce qui de la part de Cordelia est rarissime dans ce genre de situation), trop craintive de ne pas parvenir à réfréner son désir si elle prolongeait le contact. Ce n'était pas le moment de flancher, elle devait se maîtriser encore un peu, faire fi de son attraction pour Angel, oublier à quel point il lui avait manqué durant son absence, à quel point il avait occupé ses pensées, la moindre de ses pensées. Elle pourrait bien assez tôt s'abandonner dans ses bras, si seulement il acceptait...

Cordy se trouvait toujours dans l'entrée, n'osant pas bouger, empêchant involontairement Angel de fermer la porte. Quelle importance? Elle n'avait pas envie de s'aventurer plus loin dans l'appartement, d'attendre qu'il ferme la porte, qu'il revienne vers elle, qu'il lui glisse quelques mots maladroits comme quoi il s'était inquiété, comme quoi elle lui avait manqué, et elle de répondre alors que c'était réciproque, qu'elle avait fait tout cela pour lui, qu'elle l'aimait plus que tout. Non elle n'avait pas envie d'en passer par-là, tout ce qu'elle voulait, c'était en finir au plus vite. Et peut-être qu'inconsciemment, elle restait près de la porte ouverte pour avoir une chance de s'enfuir en courant si le brun ténébreux répondait par la négative et qu'elle était alors trop désemparée pour rester près de lui.

Avant de lui faire sa révélation, elle repensa au passé, à la première fois que l'idée lui avait traversé l'esprit, tant de mois auparavant. Jamais elle n'aurait cru être capable de réussir, jamais elle n'aurait cru que cela était possible, qu'il y avait une solution. L'idée lui était apparue si furtivement, une idée folle comme elle en avait souvent au cours des nombreux monologues de ses pensées. Et pourtant, celle-ci était sur le point d'aboutir. Elle se revit au Manoir de Crawford Street, entourée par Eve qui venait d'apprendre la vérité sur sa relation avec Angel, et par Venturi qui arrivait au bout de son interrogatoire.
[ Citation provenant de l'épisode 4 : Cordelia se remémora alors le passé, la période où elle avait été possédée par l'entité maléfique. C'est durant cette période qu'Angel avait perdu son âme pour la deuxième fois. Sauf que cette fois-là, c'était volontaire. Angelus savait quelque chose qu'Angel ignorait. L'équipe avait engagé un shaman pour que le monstre qui sommeillait se réveille. Pour cela, le shaman avait créé une illusion dans l'inconscient d'Angel. Et dans cette illusion, si Angel avait perdu son âme, c'est parce qu'il avait cédé au plaisir charnel avec Cordelia. Et s'il l'avait fait une fois, même en songe, n'était-il pas possible que ça se reproduise? Cordy, malgré elle, avait des doutes. Pourquoi cette terrible malédiction empêchait-elle l'homme qu'elle aimait d'être heureux? Parviendrait-elle à refouler son désir? Difficile à imaginer vu comme elle avait sauté sur Angel lors de leurs retrouvailles... Elle savait bien que même si son amour pour le vampire était très fort, elle n'allait pas renoncer à sa vie sexuelle éternellement. Soudain, elle eut une idée. Une idée inconcevable, une idée qui ne pourrait certainement jamais prendre forme, mais elle était bien présente dans l'esprit de Cordelia. Elle devait en avoir le coeur net. Bientôt. ]

Et ce "bientôt" s'était transformé en "maintenant". L'idée avait fait du chemin, Cordelia avait fait des recherches, était partie sur le terrain, avait trouvé ce qu'elle cherchait, et avait demandé l'aide de Willow pour parachever le tout. C'était à la Sorcière que revenait la responsabilité d'accomplir le sortilège qui libérerait Angel.

La jeune femme, dont le regard avait été fuyant durant sa rêverie rétrospective, replongea ses yeux dans ceux du vampire. Celui-ci n'avait pas ouvert la bouche, probablement conscient que Cordelia avait quelque chose d'important à lui révéler et qu'il devait la laisser parler la première. Elle se décida enfin à mettre fin au suspense, par une poignée de mots qui allaient tout changer :


" J'ai trouvé un moyen Angel. Un moyen de briser la malédiction qui pèse sur ton âme. "


FIN DE L'EPISODE 10

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/jonathanmays
Angel
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 904
Race : Vampire
Date d'inscription : 07/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 279 ans
¤Pouvoirs¤: Extrêmement séducteur :P
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: Le miracle de Noël [Episode 10 & 11]   Mer 12 Mar - 17:17

[Eheh mon post va être beaucoup moins long - difficile de faire plus entre nous ! Razz - mais c'est parti ! (enfin !)]

Angel était assis dans son bureau, dans le noir. Dans son bureau parce que le fauteuil y était confortable et que de s'assoir là lui rappelait les heures de gloire d'Angel Investigation. Dans le noir, car bien entendu, en tant que vampire, il préférait une ambiance nocturne. Même si celle-ci n'était qu'une illusion. On était encore au milieu de l'après-midi, et si les rayons du soleil d'hiver semblaient moins mordants, ils étaient tout aussi mortels.

Dans cette ambiance sombre, où chaque recoin semblait être un ennemi tapis, il repensait à ce qui s'était déroulé deux jours plus tôt. La conversation avait eu dans la pièce à côté... Et sa vie avait basculé : Un jour de Noël.

Christmas Day... A sentir cet appartement entièrement vide, il avait eu un profond soupir. Ce n'était pas vraiment du chagrin, c'était de la lassitude. Etre toujours seul, ne jamais rien partager avec quiconque. Parfois, cela lui pesait. En général, il évitait d'y penser mais la période des fêtes, même s'il ne l'aimait guère, lui rappelait toujours qu'il n'avait aucune famille.

C'était souvent un atout. Il ne fréquentait guère un milieu où il était bon de construire quelque chose. Et parfois, c'était juste déprimant, lourd. Il se sentait vide. Avoir une âme n'aidait en rien. Ca ne réchauffait pas l'hiver. Or son corps pour toujours était froid. Quant à son coeur... On lui demandait simplement de se taire.

Il avait fermé les yeux un instant, s'imaginant vaguement en père de famille, avec un chapeau de père noël, en train de découper la dinde. A quoi bon après tout ressasser tout ceci ? Il n'y aurait jamais accès.
Immanquablement, l'idée d'une famille avait fait revenir Cordélia à son esprit. Depuis que Willow lui avait rendu visite, il n'y avait pas un moment sans qu'il pense à elle (ça ne changeait pas vraiment de d'habitude, mais ses pensées étaient teintées d'une pointe d'amertume). Pourquoi ne l'avait-elle pas appelé ? C'était si difficile un coup de fil de deux secondes pour dire : Ne t'inquiète pas, je suis toujours vivante ?

Il avait soupiré une fois encore et son instinct lui avait appris que la nuit tombait peu à peu. Déjà... C'était de ces failles temporelles difficilement explicables qui apparaissaient quand vous réfléchissiez intensément. Il s'était décidé à se lever et était allé chercher une poche de sang dans son frigo... Cette hémoglobine bon marché dont le boucher l'approvisionnait. Il avait eu une moue dégoûtée. Il avait faim... Bientôt, un mug était sorti légèrement fumant du micro-onde.

Qu'allait-il bien pouvoir faire cette nuit ? Se promener dans le cimetière, afin de voir si un autre vampire avec des attentions beaucoup moins louables était en goguette ?
Il y avait la télé aussi... Mais il n'y aurait que des emissions de Noël, rien de plus barbant. La promenade était une meilleure option. Il avait fini son mug et s'était préparé à se changer, il avait tout juste fini, son long manteau noir prêt à être passé sur ses épaules lorsqu'on avait frappé légèrement à la porte.

Il savait que c'était elle. La façon de frapper, l'hésitation, l'odeur aussi bien entendu. Il était demeuré figé un court instant, se sentant tout penaud. Il avait bêtement pensé que son cadeau de Noël venait d'arriver... Il était encore loin de se douter combien il avait raison !

Il était allé ouvrir et elle était là, devant lui, toujours aussi belle, rayonnante. Elle l'avait regardé et il n'avait su que la regarder en retour. Elle l'avait embrassé et il n'avait pas eu le réflexe de la retenir dans ses bras.
Il avait attendu qu'elle parle, sagement, parce qu'il sentait que ce n'était pas à lui d'entamer la conversation. Aussi parce que malgré tout l'amour qu'il lui portait, il était en colère. En colère qu'elle l'ait abandonné. Il s'en voulait de ressentir cela mais il ne pouvait réfreiner ce sentiment.

La phrase était tombée comme un boulet de canon, l'appartement venait d'exploser, il n'y avait plus qu'eux au milieu des débris de meubles carbonisés. Il avait cligné un moment des yeux, ils étaient toujours dans l'embrasure de la porte, l'un et l'autre ni à l'intérieur, ni à l'extérieur, dans une sorte de no man's land. Tendu, il avait articulé douloureusement, en secouant légèrement la tête :


- Cordélia... Pourquoi est-ce que tu m'as laissé sans nouvelles ?

Il n'attendait pas forcément de réponse, il ne savait pas trop pourquoi il avait dit ça, plutôt que de répondre : Quoi, comment ? Tu en es sûre, youpi et autres. C'était comme s'il n'avait pas entendu.
Pourtant, il avait très bien compris et d'ailleurs, il se sentait difficilement de lâcher la poignée de porte tout de suite, tellement le sol lui semblait instable.

Ses yeux étaient revenus sur Cordélia et ça n'avait été qu'une immense interrogation dans son regard :


- Qu'est-ce que tu as dit ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Cordy
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 971
Age : 28
Race : Mi-humaine/Mi-démone
Date d'inscription : 19/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 24 ans
¤Pouvoirs¤: Combat, Visions et Pouvoir de l'Amour
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: Le miracle de Noël [Episode 10 & 11]   Ven 4 Avr - 0:17

Déjà plusieurs minutes qu'elle était là, immobile, ses yeux fixés sur la porte qui lui faisait face, et ses bras serrés contre son corps comme si elle en avait perdu la motricité. Elle n'arrivait pas à faire le mouvement qui lui permettrait de frapper. Consciente de son impuissance momentanée à agir, elle renonça finalement, s'autorisant encore quelques instants de répit. Elle se mit dos à la porte et se laissa glisser lentement jusqu'à toucher le sol. Ce n'était pas la première fois qu'elle en faisait autant, elle avait effectué précisément le même geste lorsqu'elle était revenue à Sunnydale, plusieurs mois plus tôt, et qu'elle n'avait pas trouvé Angel chez lui. Alors elle l'avait attendu, jusqu'au petit matin. Cette fois les choses étaient bien différentes : Angel était là, elle le savait, mais elle ne parvenait pas à lui faire savoir qu'elle aussi était là. C'était presque comme si elle attendait que ce soit lui qui vienne à elle, pareillement à leurs retrouvailles.

Deux jours s'étaient écoulés depuis la dernière fois qu'elle était entrée dans cet appartement, et qu'elle avait bouleversé de manière irréversible l'existence du vampire. Depuis, elle revoyait la scène, sans cesse, incapable d'écrire la suivante, incapable de se tenir devant lui et de voir comment il affrontait sa nouvelle réalité. Alors qu'elle pensait avoir trouvé la solution pour qu'ils soient plus proches que jamais, elle se sentait aujourd'hui bien plus éloignée d'Angel qu'elle ne l'avait été auparavant. Elle ne parvenait pas à imaginer ce qu'il ressentait par rapport à ce qu'elle lui avait offert, ni à se mettre à sa place, et cette barrière qu'elle avait elle-même dressée la freinait et l'effrayait, car elle n'était plus sûre de rien à présent. Angel était libre, mais souhaitait-il seulement partager sa liberté avec elle? Le pouvait-il, émotionnellement parlant?

Pour la énième fois, Cordy se replongea dans le passé, au cours de ce Noël 2003 où elle avait tout changé.


[ Flashback - Deux jours plus tôt ]


" J'ai trouvé un moyen Angel. Un moyen de briser la malédiction qui pèse sur ton âme. "

Angel la regarda d'un air pantois, restant interdit plusieurs secondes avant de poser une question qui n'avait absolument rien à voir avec ce que Cordelia venait de lui annoncer. Il avait simplement éclipsé l'information, comme pour retarder le moment où il devrait la prendre en compte, afin d'y réfléchir encore un peu et de concevoir plus posément ce qu'un tel changement signifiait. Cordy, elle, avait eu bien le temps d'y penser à mesure que l'idée avait germé dans son esprit, mais elle était tout à fait consciente du choc que cela devait représenter pour le vampire.


Citation :
- Cordélia... Pourquoi est-ce que tu m'as laissé sans nouvelles ?

Toujours à l'embrasure de la porte, la jeune femme répondit dans un murmure :

" Je...je ne voulais pas t'inquiéter. Sachant ce que j'étais en train d'essayer de faire, j'avais peur de ne pas résister à t'en parler, et la dernière chose que je souhaitais était te donner de faux espoirs car je n'étais pas encore sûre que ça pouvait marcher. Tu dois comprendre que tout ce que j'ai fait, je l'ai fait pour toi, pour nous, et même si ça a été dur, le résultat en vaut la chandelle. "

Cordy tentait de lire quelque chose dans les yeux du vampire mais en vain; il semblait totalement perdu, et par-là même elle l'était tout autant. Puis le brouillard qui semblait avoir envahi les lieux, rendant les deux êtres presque invisibles aux yeux de l'un et de l'autre, s'estompa légèrement lorsqu'Angel en revint à la déclaration abracadabrante qui l'avait stupéfié peu avant. Il ne réalisait toujours pas véritablement, mais il commençait à entrevoir la signification de tout ceci, même s'il n'était pas encore tout à fait prêt à l'admettre et à y croire.

Citation :
- Qu'est-ce que tu as dit ?

" Je sais, ça semble invraisemblable et complètement fou, ça l'est d'ailleurs, mais c'est pourtant possible. J'attendais d'en être certaine et de savoir comment m'y prendre avant de te mettre au courant. J'espère que tu ne m'en veux pas, ça t'aurait certainement donné plus de temps pour te faire à l'idée, mais je ne pouvais pas me permettre de prendre le risque d'insinuer en toi un espoir qui ne deviendrait peut-être jamais réalité. Maintenant il n'y a plus aucun doute...ça signifie pour nous l'occasion d'avoir une vie de couple normale - en exceptant bien sûr le fait que nous combattons le mal et que tu es plus âgé que moi de deux siècles et des poussières, sans compter ton immortalité -, et la chance inestimable pour toi de savoir que tu ne pourras plus jamais redevenir Angelus. "

Cette fois, Cordelia franchit la limite physique et psychologique qui la séparait d'Angel : elle passa le pas de la porte et pénétra à l'intérieur de l'appartement. Elle avait le sentiment de n'avoir rien à ajouter, même si tout n'avait pas été dit. Le reste était dans ses pensées, et elle en donnait un libre accès total au vampire à travers son regard. Il n'avait plus qu'à la regarder pour percevoir son trop-plein d'émotions et réaliser à quel point c'était important pour elle. En effet, le rêve de la jeune femme était à portée de mains : pouvoir se donner corps et âme à l'homme qu'elle aimait, et laisser la force de leur amour s'exprimer à sa juste mesure. Mais avant de croiser son regard et d'y lire toute cette effervescence passionnée, Angel ferma la porte...

[ Fin du flashback ]


Cordelia se releva enfin, toujours indécise, mais jugeant qu'elle ne pouvait pas rester plantée là plus longtemps. Ce qu'on ne sait pas ne nous blesse pas? Faux, totalement faux. Il n'y avait rien de pire que de ne pas savoir, rester dans l'ignorance et dans l'attente de cette vérité qui ne serait peut-être pas bonne à entendre, mais qui aurait au moins le mérite d'aplanir la situation et de mettre les choses au clair une bonne fois pour toutes. Cordy était lassée d'attendre, de perdre du temps, de laisser sa vie sentimentale défiler devant elle. Elle avait agi une première fois en trouvant un moyen de délivrer Angel, maintenant elle devait faire face à sa relation avec le vampire et savoir si un avenir était réellement possible entre eux. Quelque soit l'issue de tout cela, ça ne serait pas faute d'avoir essayé. Seulement il fallait être deux pour former un couple, et le temps était venu de savoir si Angel voulait être avec elle autant qu'elle voulait être avec lui. Plus que la fin de la malédiction qui menaçait le vampire de perdre son âme s'il accédait au bonheur, ce bouleversement représentait pour la jeune femme une sorte de nouveau départ, une façon d'enfin démarrer leur relation comme elle aurait dû démarrer et de la vivre pleinement. Car on ne pouvait pas dire que leur relation avait été parfaitement claire depuis le début. Ils s'aimaient, cela ne pouvait être remis en question, mais en omettant leurs sentiments, leur relation n'apparaissait pas vraiment comme une relation amoureuse "normale". C'était plutôt platonique, mais maintenant Cordelia avait besoin d'être fixée, de savoir si elle pouvait envisager un avenir avec Angel, un avenir qui les rendrait tous les deux heureux. Car l'amour ne suffit pas toujours.

Finalement, Cordy ne frappa pas à la porte, elle entra directement. L'ambiance était quelque peu maussade, l'appartement était complètement plongé dans la pénombre, dépourvu de toute source de lumière, naturelle comme artificielle. Quelqu'un semblait broyait du noir, et Cordy espérait être capable de lui insuffler sa lumière. Elle referma la porte bruyamment pour que le vampire s'aperçoive de sa présence, et elle alla s'asseoir sur le divan, attendant qu'il vienne à elle. L'heure de vérité avait sonné : leur avenir était entre ses mains.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/jonathanmays
Angel
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 904
Race : Vampire
Date d'inscription : 07/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 279 ans
¤Pouvoirs¤: Extrêmement séducteur :P
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: Le miracle de Noël [Episode 10 & 11]   Sam 12 Avr - 1:22

Il s'extirpa très lentement de ce fauteuil où il aurait voulu se fondre, tel un caméléon. Il avait senti sa présence bien avant qu'elle ne referme la porte d'entrée si bruyamment. Parfois, les sens ultra-développés avaient de mauvais côtés, on était rarement surpris... Et pourtant, de quelle manière l'avait-elle pris au dépourvu ce jour de Noël !

Ses excuses vaseuses avaient glissé sur lui comme de l'eau de pluie. Il n'écoutait pas vraiment, il était dans un autre monde. La voix de Cordélia lui semblait étrangement déformée, comme inhumaine.
Il dut essayer de reprendre ses esprits à plusieurs reprises tout au long de son discours. La chance qu'elle lui offrait, la nouvelle vie qui s'annonçait, toutes ces choses qui apparaissaient désarticulées, sans sens aucun. Mais qu'était-elle en train de...

Il la regarda, secoua la tête, revint sur son visage et le nom "Angelus" rétablit d'une violente manière le son et l'image. Ne plus jamais redevenir Angelus. C'est par-dessus tout, au delà du plaisir, ce qu'il avait souhaité le plus au monde. Pourtant, il demeurait perplexe. Il osa une question, ne voulant pas se réjouir avant de tout savoir :


- Mais comment as-tu fait ? Enfin je veux dire, de quelle manière serait-ce possible ?

Il était tellement habitué à ce que d'un grand bien naissent des conséquences funestes. Le Vampire n'était pas encore prêt à y croire, il fallait qu'elle le rassure, qu'elle lui ôte tous ses doutes. Qu'il réalise complètement la chance qu'elle lui offrait.

Surtout que de la perspective de ce changement se dégageait une grande peur. Allait-il réussir à gérer cette nouvelle vie qui s'annonçait ? Oui après tout, le grand malheureux qui ne pouvait pas passer entre les bras d'une jolie fille (qu'il aimait certes), il s'était fait au rôle... Il angoissait comme une femme tiens ! C'était consternant.

Il lui lança d'un œil impuissant (comble de la situation) :


- Je suis désolé, je devrais te remercier après tout ce que tu fais pour moi et je te harcèle. Tu veux venir t'asseoir ?

Il arriva, la chemise froissée, le visage angoissé. Il s'assit silencieusement en face d'elle et prit ses deux mains dans les siennes. Il avait eu le temps d'y réfléchir. La femme qu'il aimait était en face de lui. Angel lui livra les mots qu'elle attendait :

- J'ai pris ma décision. Je suis d'accord.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Cordy
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 971
Age : 28
Race : Mi-humaine/Mi-démone
Date d'inscription : 19/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 24 ans
¤Pouvoirs¤: Combat, Visions et Pouvoir de l'Amour
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: Le miracle de Noël [Episode 10 & 11]   Sam 12 Avr - 16:22

De légers bruits de mouvement provenant du bureau d'Angel indiquèrent à Cordelia qu'il n'allait plus tarder à faire son apparition. L'imminence de l'annonce de sa décision déclenchait chez elle une telle angoisse qu'elle songea un instant à se défiler, à quitter l'appartement sans même le voir, sans même l'entendre, dans un accès de couardise. Mais elle n'était pas du genre à plier, à se laisser submerger par le stress, ou plus exactement à laisser son stress agir et parler à sa place, car en réalité le stress l'avait engloutie tout entière depuis un certain moment déjà, et c'était à cause de cela qu'elle était restée figée de longues minutes durant devant la porte au lieu d'entrer tout de suite. A présent, quelle qu'était la vérité qu'Angel allait lui confier, elle devait l'affronter, et l'accepter. Car il n'y aurait pas d'appel, pas de second jugement, pas de deuxième chance : c'était maintenant...ou jamais.

Impact dans cinq secondes. Impact dans quatre, trois, deux, un...



[ Flashback - Deux jours plus tôt ]

Citation :
- Mais comment as-tu fait ? Enfin je veux dire, de quelle manière serait-ce possible ?

C'était du Angel tout craché. Il lui était impossible de savourer la bonne nouvelle sans en connaître les moindres détails, sans comprendre les secrets de fabrication et de fonctionnement de ce que Cordy lui offrait, sans être certain qu'il n'y avait pas d'effets secondaires malveillants ou de contrepartie pernicieuse. C'était son droit bien sûr, et le plus légitime même, compte tenu la dimension de ce dont il était question. Il ne s'agissait pas d'une simple modification physique comme une opération de chirurgie esthétique, non, on parlait bien d'un total changement de nature et de comportement, un bouleversement profond, intime, intérieur, et invisible aux yeux des autres bien que supposant une refonte absolue des conditions de vie de la personne concernée.

Cordelia savait qu'Angel avait peur, elle aussi était terrifiée. Evoluer n'était pas chose aisée et ne se faisait jamais sans heurts, elle était bien placée pour le savoir. En effet, si elle était devenue la femme qu'elle était désormais, c'était à Doyle qu'elle le devait, à ce que sa mort avait soulevé en elle, aux visions qu'il lui avait offertes, sans lui demander son avis. Elle n'avait pas eu le choix, elle n'avait pas eu le temps de comprendre et de consentir, ça lui était seulement tombé dessus et son existence n'avait jamais plus été la même. Aujourd'hui, elle proposait exactement la même chose à l'homme qu'elle aimait, et il devait réaliser que cette opportunité était inestimable et qu'elle ne pourrait que rendre sa vie meilleure.


" Comment j'ai fait? Je suis remontée à la source, tout simplement. J'ai appris que pour résoudre un problème le mieux était souvent de revenir à son commencement, alors c'est ce que j'ai fait. Je suis partie en Roumanie, et j'ai ratissé le pays, cherchant désespérément la terre sur laquelle le clan des Romanis t'avait jadis maudit. A force de patience et de détermination, je suis parvenue à l'endroit exact où tu avais été frappé par la malédiction. Fort heureusement le lieu était toujours désert et abandonné, sinon je n'aurais pas pu passer à la phase suivante de mon plan sans faille qui consistait à m'asseoir sur le sol où tu t'étais trouvé 105 ans plus tôt, en espérant réussir à déclencher une vision du passé dans laquelle je pourrais me plonger afin de noter précisément la façon dont le sort avait été lancé pour pouvoir ensuite le renverser. Ceci a demandé du temps, beaucoup de temps, j'ai passé des journées et des journées assise là, sur cette terre de souffrance et de tourment, à me demander si un jour enfin je pourrais voir le passé pour l'utiliser dans le but de modifier le présent. Et alors que l'espoir commençait à m'abandonner, la vision est finalement née dans mon esprit, je me suis plongée à l'intérieur aussi profondément que possible et j'ai noté tout ce que j'ai vu sur un calepin, les éléments utilisés pour accomplir la malédiction, les incantations prononcées. Puis une fois rentrée à Sunnydale j'ai communiqué tout cela à Willow et elle m'a dit qu'elle était en mesure de le faire. "

Cordy s'arrêta là, omettant quelques détails comme le fait qu'elle avait dû s'immerger à de nombreuses reprises dans sa vision avant d'être capable de retranscrire tout ce qu'elle y voyait et entendait, et qu'à chaque fois elle avait ressenti en elle la douleur et le supplice d'Angel encore plus fort. Mais en réalité les choses ne s'étaient pas tout à fait passées comme elle l'avait dit...

Citation :
- Je suis désolé, je devrais te remercier après tout ce que tu fais pour moi et je te harcèle. Tu veux venir t'asseoir ?

" Tu n'as pas à t'excuser Angel. Je sais que ça fait beaucoup de choses à assimiler d'un coup et c'est loin d'être évident. Après la mort de Doyle, j'ai eu bien du mal à accepter ce qu'il m'avait fait, je lui en ai longtemps voulu d'ailleurs. Et ce que je te propose aujourd'hui, c'est tellement grand...Je m'étais mis en tête que je ne pouvais pas te comprendre car tu n'es pas toujours facile à cerner et que le changement que je t'offre me dépasse, mais je crois que je me suis trompée. Je peux te comprendre, au moins un peu. J'ai accepté de devenir à moitié-démon pour conserver mes visions, j'ai renoncé à toi pour embrasser mon Destin en rejoignant les Puissances Supérieures, j'ai été possédée par une entité maléfique qui s'est montrée encore plus cruelle que certains des pires démons que j'ai jamais combattus et je suis restée dans le coma pendant plus d'un an après avoir donné naissance à cette même entité. Bien sûr je n'ai pas vécu autant de choses que toi, mais je crois que j'ai quand même eu un lot de mésaventures assez consistant pour réussir à entrevoir l'état émotionnel dans lequel tu te trouves. "

Elle le serra fort contre elle avant de conclure :

" Je crois que je ferais mieux d'y aller. Tu as besoin d'un peu de temps alors je vais t'en donner plus que je n'en ai eu. Quelques jours, c'est tout ce que je peux te promettre avant d'imploser. Et n'oublie pas, je t'aime, mais ça n'est pas pour moi que tu dois faire ça. Pense à toi, rien qu'à toi. Tout ce que tu dois te dire, c'est qu'il n'y a pas de risques, il n'y aura pas d'effets secondaires, seulement des conséquences sur toi et sur nous. Du changement. "

Et elle s'en alla.

[ Fin du flashback ]


Impact. Cordy regarda ailleurs lorsqu'Angel s'assit juste en face d'elle, prêt à prononcer son jugement. Il ne lui fut plus possible d'éviter son regard quand il prit ses deux mains dans les siennes. Ce contact fit frémir la jeune femme, dont le coeur tambourinait si vite qu'il battait bien assez pour eux deux. Elle plongea ses yeux dans ceux d'Angel, essayant de réprimer l'air implorant qu'ils exprimaient certainement, car elle ne voulait pas influencer le vampire. Mais ce ne fut pas la peine. Il lui dit ce qu'elle voulait entendre, et surtout, il le pensa vraiment :


Citation :
- J'ai pris ma décision. Je suis d'accord.

Ce fut l'explosion de joie. Cordelia lui sauta dessus, l'embrassa fougueusement, hurla, pleura de bonheur, l'embrassa encore. Tout ce stress qui l'avait rongé depuis deux jours, elle pouvait enfin le laisser éclater, l'évacuer. Son euphorie ne pouvait être contenue. Cordy avait besoin de relâcher la pression, même si cela pouvait la faire passer pour une hystérique aux yeux d'Angel et peut-être même lui faire peur, lui qui n'était pas habitué à de telles effusions de joie. Mais après tout, n'était-ce pas aussi pour sa joie de vivre, sa vivacité et sa fougue que le vampire était épris d'elle? Cette même jubilation qui l'avait poussée impulsivement à sauter sur les genoux du vampire dans une position pour le moins suggestive et brûlante?

La jeune femme prit alors conscience de son geste et se releva pour laisser Angel reprendre ses esprits. La consommation de leur amour, ce serait pour plus tard. Cordy était un peu gênée de ce qu'elle venait de faire mais elle en rit de bon coeur. Elle espérait qu'Angel était aussi heureux qu'elle à l'intérieur, enfin pas trop non plus pour le moment étant donné que la malédiction était toujours effective.

Elle se précipita vers l'entrée pour récupérer son téléphone portable dans la poche de son manteau qu'elle avait posé en rentrant, puis elle chercha le numéro de Willow dans le Répertoire et l'appela sans tarder, souriant allègrement au vampire qui la regardait à quelques mètres de là.
Leur vœu le plus cher n'était plus qu'à quelques minutes de devenir leur réalité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/jonathanmays
Angel
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 904
Race : Vampire
Date d'inscription : 07/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 279 ans
¤Pouvoirs¤: Extrêmement séducteur :P
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: Le miracle de Noël [Episode 10 & 11]   Mar 15 Avr - 21:45

On avait flashbacké, on s'était embrassés, on avait appelé la petite sorcière rousse pour exécuter son sort. Elle avait dit que les effets allaient s'en ressentir dans l'heure qui allait suivre et avait ajouté avec un clin d'œil à Cordélia "Profitez-en bien !".

Angel était resté au milieu du cercle tracé par la sorcière, de la poudre sur sa moquette blanche, assis les yeux fermés. Il était comme dans une bulle, il n'arrivait plus à savoir si Cordy bougeait ou pas dans les environs. Toujours est-il qu'elle se taisait. Ou que si elle parlait, il ne l'entendait pas. Il se sentait serein, détaché. Loin de tout, de son corps, de son esprit.

Et ce voyage en avant continuait, il avait l'impression qu'il ne pourrait jamais revenir. Mais il ne ressentait rien d'angoissant, il ne voulait pas revenir en arrière. Au bout il y avait la liberté, le bonheur et le plaisir. Au bout, la fin des tourments oui...

Il prit une profonde inspiration mais n'ouvrit pas encore les yeux. Son chemin n'était pas encore entièrement parcouru. Et bientôt, deux routes se présentèrent à lui. Laquelle emprunter ? Elle ne se distinguait pas vraiment l'une de l'autre, c'était plutôt le sentiment qu'elles inspiraient.
Angel prit celle de droite, elle avait l'air d'aller beaucoup plus loin et surtout, toujours et encore, la liberté lui tendait les bras dans cette direction. La liberté la plus totale.

Les chaines glissèrent de ses pieds et de ses poignets, il était à nouveau lui-même, il renaissait. Un désir immense était en train de croître du plus profond de ses entrailles. Il avait besoin de vivre, de sentir le sang pulser dans ses veines. Il avait besoin que la vie vienne à lui. Besoin.

Il était si loin maintenant et il était arrivé à son but. Il fallait se lever et respirer l'air vivifiant de cette résurrection. Il regarda en arrière, tout ce qu'il avait abandonné : La douleur, la peine, les entraves de son corps. Non c'était bien mieux que ça. Il le réalisa soudain avec un murmure extatique.

Il venait de perdre les entraves de son âme !

Angel releva ses paupières. Ses pupilles se dilatèrent et se rétrécirent aussitôt. Il huma l'air, il avait quelque chose de différent. Une odeur appétissante y flottait. Il se releva et tourna lentement la tête vers Cordélia, un sourire aux lèvres. Quelle merveilleuse jugulaire elle avait. Ah mais c'était trop facile. Beaucoup trop tôt surtout. Il dit avec une voix profonde :


- Ah je ne te remercierai jamais assez de ce que tu viens de faire pour moi, mon amour...

Il alla la serrer dans ses bras et enfouit son visage dans ses cheveux et dans son cou. Il frémit. Elle était à croquer. Il la relâcha et se laissa tomber dans le canapé en s'étirant :

- Bien, ne te vexe pas mais je suis vraiment lessivé par cette expérience. Alors...

Il lui montra la porte d'un signe de tête.

- On se voit vite.

Oh que oui. A très vite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://btvs.forum2jeux.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le miracle de Noël [Episode 10 & 11]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le miracle de Noël [Episode 10 & 11]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 457 One piece
» 04. Episode n°4 ; La générosité de Noel
» Episode 1 - American Beauty
» Nouveau Cabinet + 20000 emplois en Haiti ! Quel miracle ?
» Episode 443 One Piece

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BtVS : La Huitième Saison :: Le RP : Sunnydale :: ::Quartiers Résidentiels:: :: Appartement d'Angel-
Sauter vers: