Vous avez rêvé d'une huitième saison de Buffy ? Et bien la voici !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et Hayden créa la femme...

Aller en bas 
AuteurMessage
Eve
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 856
Race : Vampire/Tueuse
Camp : Neutre
Date d'inscription : 08/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 240 ans (décédée à 19)
¤Pouvoirs¤: Une ancienne Tueuse devenue vampire et libérée d'une âme un peu trop lourde: ça vous évoque quoi, vous?
¤Relations¤:

MessageSujet: Et Hayden créa la femme...   Mar 15 Avr - 17:00

[Dédoublement provisoire...] [Ce topic se situe le jour suivant la visite de Marc Venturi]


Pieux? Nan.
Eau bénite? Nop...
Arbalète? Pas assez costaud.
Penchée au-dessus de son sac aux merveilles _comprenez armes piquantes et tranchantes_ Eve fronça les sourcils, ça cogitait dur sous les boucles châtains... Voilà deux jours qu'elle avait repéré les allés et venues de deux démons Shekhmarr, deux beaux rougeâtres costauds hérissés de piques osseuses à à peu près chaque articulations et à la particularité d'avoir une langue extensible défiant toutes les lois de la mesure, bref de vrais petites anges! Hier, elle avait pu découvrir leur tanière et aujourd'hui, elle passait à l'étape "je-rentre-je-me-fais-botter-les-fesses-et-je-massacre". Peut-être n'avaient-ils rien fait après tout, il était réputés pour ne pas chercher trop de noises... jusqu' ce qu'ils aient faim et qu'ils s'en prennent aux yeux du ou des premiers venus... C'est goûtu un globe occulaire...

Ah! Les couteaux! Et des jolis en plus, la lame recourbée faisait le double de la taille du manche. Hey, on peut tailler dans le lard et aimer les jolies choses!

Eve attrappa son portable tout neuf qui trônait sur un guéridon. C'était pas pour ce qu'il allait servir encore cette fois-ci mais allons bon... Il y avait toujours Spooky...
Spooky, petit fantôme, prisonnier dans son château virtuel aux milles pièges... et Eve qui volait de records en records à grands coups de bip-bip-bip! Merveilleuses petites choses que ces nouvelles technologies! Ca rendait la planque tellement moins barbante!

Le soleil déclinait depuis une bonne heure et était maintenant couché, Eve acheva de se vêtir et empoigna les anses de son sac.

Woah... Vertige...
Les jambes de la vampire ployèrent sous elle et elle se retrouva à se retenir à la rampe de l'escalier.

Blackout. Néant total. Rien.

Les yeux fermés, elle se les frotta un instant pour se reprendre. Lorsqu'elle les rouvrit, elle n'était plus debout à côté de l'escalier, mais assise, sur une marche. Combien de temps avait passé?!


*J'ai mangé au moins ce soir?*

Les crises d'hypoglicémie chez les vampires, c'est pas ce qu'il y a de plus courant, mais les manques de sang, ça oui et c'était même la pire torture que l'on pouvait imaginer pour ces pauvres créatures.
Mouais, c'était pas le moment de faire le régime, il allait falloir se trouver autre chose pour tenir toute la nuit...

Son regard encore un peu flou se posa sur son sac à moitié reversé sur le sol, elle marmonna:


-Non, mais depuis quand je sors armée comme un membre de commando? Plus larguée tu meurs...

Ca la fit rire...
Elle ne prit qu'un seul couteau et le glissa dans sa ceinture de pantalon.

A peine debout à nouveau, elle sentait déjà mieux. Plus de vertige, la tête bien dégagée, elle voyait déjà une nuit efficace et productive se profiler.

Elle se dégagea de sa veste et l'envoya négligemment s'écraser sur un fauteuil alors qu'elle se dirigeait vers la sortie, à présent vêtue comme si décembre n'existait pas.
Pas besoin de faire semblant d'avoir froid quand on le craint pas, que des foutaises!


*******************



Eve traversa les mauvais quartiers pour se diriger vers le bois, plus elle avançait plus les maisons se faisaient un peu plus chaleureuse, ça respirait bon la petite vie de famille moyenne américaine tranquille, "little house with litle garden". Certains enfants avaient même reçu la permission de jouer un peu dans la rue avec les petits voisins en attendant d'aller se coucher. C'était sans doute pas très sérieux, peut-être même un peu dangereux.

La tueuse marchait d'un pas lent, tournant à droite, puis à gauche comme si elle connaissait déjà son chemin. En réalité, elle n'était pas pressée, elle profitait un peu. Elle n'était jamais comme cela. Cela faisait même une éternité que ça ne lui était pas arrivé de saisir l'instant, elle courait toujours après des fantômes. Et pas seulement Spooky.

Elle commençait à saisir doucement ce qui était en train de lui arriver. Une petite silhouette attendait près d'un arbre. En ayant fait une dizaine de pas, Eve put distinguer l'odeur et le visage d'une petite fille. La rue était déserte et l'enfant emmitouflée dans son manteau épais trépignait.
Une voix parvint de la maison illuminée de décoration de fêtes protégée par la haie:


-Amy! Rentre maintenant...

-Mais oui, mais Leister ne veut pas!

Au bout d'une laisse fine, le yorkshire tout blanc agita sa queue frénétiquemment et regarda sa maîtresse de 10 ans innocemment.

-Allez, fais pipi et dépêche-toi!

Le chien alla renifler l'arbre longuement, Amy soupira.

-Il n'a peut-être pas envie...

L'enfant tourna la tête en direction de la voix, elle sourit à la dame qui souriait également:

-Bien sûr que si il a envie, il traîne simplement... Pour m'embêter!

Eve s'approcha et Amy remarqua alors sa peau bleutée marbrée. Elle dit avec l'aisance de son jeune âge:

-Vous n'avez pas froid?

C'était une inconnue et Amy avait des consignes à ce sujet, qu'elle avait pourtant bien intégrées mais elle était devant sa maison, ses parents étaient juste là, la dame n'avait pas l'air d'un gros monsieur barbu qui offre des bonbons. Et puis il y avait Leister.

-Oh que si!

Et ça ne semblait pas la déranger. Très bien... Amy commença à la trouver étrange, mais gentiement étrange...
Eve tendit l'oreille:

-Tu as entendu? Je crois qu'on t'appelle encore...

L'enfant tourna la tête en direction de chez elle:

-Non, on ne m'a pas appellé...

-Dommage... Il aurait peut-être mieux valu!

La dame sympathique empoigna l'enfant par le col de son manteau et l'attira vers elle. Amy n'eut pas le temps de crier, la main glacée d'Eve était venue se plaquer sur sa bouche, étouffant le bruit et sa respiration. Ses yeux noisettes croisèrent le visage monstrueux qui lui faisait face et des larmes de panique commençèrent à y naître.
Les dents se plongèrent dans la chair tendre de son cou et lorsque le sang se mit à couler, Eve resserra un peu plus fort son étreinte et le débit augmenta.

Les larmes coulèrent sur les joues tendres de la petite fille qui ne songeait plus à essayer de crier car ses forces s'envolaient. Elle avait mal et elle commençait à avoir froid à son tour.

Elle avait un goût de fruit, Eve se souvenait aimer ça mais cela faisait tellement longtemps qu'elle n'en avait plus touché qu'elle ne parvenait pas à identifier celui-ci...
Et jusqu'à ce que la dernière goutte de son sang ait quitté son coeur et que son battement ait faibli jusqu'à ce qu'il ne soit plus, elle serra fort fort Amy.

Leister avait regardé le spectacle sans trop comprendre ce qui arrivait à sa petite maîtresse. Une dame avait l'air de lui faire un gros calin et ça n'avait pas l'air de lui déplaire puisqu'elle ne bougeait plus. Ce n'est que lorsque le corps sans vie d'Amy chuta sur le sol que la petite bête se mit à aboyer frénétiquemment.

Il se retrouva maté par un grognement tout aussi bestial et deux yeux mauvais qui le toisaient de haut. Il n'avait jamais vu un chien aussi grand.
Il gémit doucement et s'enfuit la queue basse vers sa demeure, la laisse traînant derrière lui.

Eve était déjà loin lorsque des cris paniqués déchirèrent la nuit. Elle passa sa langue sur ses commissures ensanglantées.

Cassis. C'était cassis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 856
Race : Vampire/Tueuse
Camp : Neutre
Date d'inscription : 08/12/2005

¤Fache cachée¤
¤Age du personnage¤: 240 ans (décédée à 19)
¤Pouvoirs¤: Une ancienne Tueuse devenue vampire et libérée d'une âme un peu trop lourde: ça vous évoque quoi, vous?
¤Relations¤:

MessageSujet: Re: Et Hayden créa la femme...   Sam 17 Mai - 1:13

Les accords de musique parvenaient dans la petite rue à travers l’ouverture de la porte par laquelle un flot de chair fraîche s’engouffrait à l’intérieur du club et un autre, dégoulinant de sueur et d’alcool sortait prendre un peu d’air neuf et puis le pourrir aussitôt en allumant une cigarette.
Eve déchiffra avec un plaisir bouillant les lettres lumineuses sur le mur d’entrée. Pourquoi ses pas l’avait-elle porté jusqu’au Bronze ? Sans doute que les veines battantes et le sang bourdonnant lui parvenaient mieux aux sens que la musique de sauvage qui se jouait à l’intérieur. Plus elle avançait, plus elle sentait ses muscles se tendre d’anticipation.

Elle ne se demandait plus ce qui venait de lui arriver. L’âme, les remords, les tourments, ça n’avait déjà plus de sens dans son esprit libre. Elle se souvenait pourtant de celle qu’elle avait été depuis un siècle jusqu’à seulement quelques heures et ce souvenir la dégoûtait. Voilà pourquoi elle avait cessé de se demander pourquoi, comment, quelle importance! Elle était de nouveau en elle, la prédatrice, et c’était ce qu’elle était vraiment, pas cette demi-loque brisée par un sort… Elle avait disparu semblait-il, mais elle voulait la chasser celle-là et pour cela, il lui fallait tuer, torturer, entendre des supplications de grâce, engendrer peut-être aussi, presque plus que par envie, c’était un besoin. Le petite Amy avait été si douce, si sucrée, au lieu de la contenter, elle avait tout au plus été un amuse-bouche.
Tant de sang fou et fiévreux, la boîte s’offrait à elle comme le champ vierge de tous les possibles, un jardin des délices, son Eden. Autant de pommes à croquer pour Eve...

Alors que se posait à elle l’épreuve de franchir entièrement la porte et de pénétrer dans ce monde assourdissant et à la lumière aveuglante pour ses rétines de créatures de la nuit, elle se prit à regretter que la « famille » ne soit pas à ses côtés comme autrefois. A part les révolutions et les guerres, jamais ils n’avaient connu ensemble l’ivresse d’un troupeau servi sur un plateau pour l’hécatombe. Poussée par un jeune couple amoureux qui avançait enlacé, la pleine possession de ses moyens et de ses instincts ne tarda pas à lui revenir.

La vampire balaya d’un air presque enfantin, émerveillée devant tant de gourmandises à portée de main. Son attention fut aussitôt attirée par le groupe sur scène : le sang des musiciens était assez drôle à avaler, il semblait continuer à battre la cadence sous la morsure. Celui des danseurs montait vite et était incroyablement rapide à boire. Celui des enivrés finissait par faire tourner la tête mais ils tombaient vite inconscients et ça n’était vraiment pas ce qu’Eve voulait. Son regard tomba finalement sur les sièges confortables qui était installé sur l’arrière de la salle, les groupes d’amis discutaient et riaient, les couples se pelotaient, les plus timides faisaient tapisserie. Ca semblait être le cas du jeune homme en chemise verte, un joli vert qui mit Eve en appétit, dommage pour lui.

Elle s’approcha de sa table avec un sourire carnassier. Il soupira. Il semblait attendre quelqu’un, il ne la vit pas de suite.


-Elle n’est pas venue, c’est ça ?

Le blond leva la tête et esquissa un petit sourire gêné :

-J’ai l’air si pathétique ?

Un « Oui » venu du fond de son cœur flétri faillit franchir les lèvres de la vampire mais elle choisit plutôt de s’asseoir, l’air de pas y toucher, à côté de lui.

-Tant pis pour elle alors, elle ne sait pas ce qu’elle a raté.

Le garçon rit un peu jaune, mais il se décala légèrement sur le côté montrant à Eve que sa présence était plus que tolérée. Encouragée par ce petit succès qui lui prouvait qu’elle n’avait pas perdu la main, elle poursuivit :

-Merci de m’accueillir dans le clan de la loose, on m’a fait faux-bond à moi aussi ce soir.

-Vrai ?

L’intérêt de la proie piqué, Eve acquiesça en silence. Le jeune homme se pencha vers la table basse devant eux et attrapa une bouteille de bière qu’il tendit à l’inconnue. Puis, il avança sa propre bouteille à demi-pleine pour trinquer :

-Santé ! Moi c’est Adam.

Eve grimaçait presque en portant le goulot à sa bouche, erk, elle espérait que le goût de malte ne se retrouvait pas trop dans son sang à lui. Son visage se figea aussitôt et elle ouvrit de grands yeux surpris avant qu’ils soient transformés d’excitation :

-Tu m’en diras tant…

Et par cette simple phrase, du simple plan nourriture, le jeune homme fut élevé à d’autres desseins.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Et Hayden créa la femme...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compliments à ma femme et à ses Léopards
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» [X] A morning in autumn [PV Hayden]
» Une femme aurait accouché d’un poisson...
» L'écrivain Georges Anglade et sa femme sont morts dans le séisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BtVS : La Huitième Saison :: Le RP : Sunnydale :: ::Quartiers Délabrés : Aeden Square::-
Sauter vers: