Vous avez rêvé d'une huitième saison de Buffy ? Et bien la voici !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 S'établir. Où ? Dans la crypte, pardis !

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: S'établir. Où ? Dans la crypte, pardis !   Dim 15 Juin - 23:07

Sunnydale brisée, Sunnydale bafouée. Lorsqu’Evgeniy posa pour la première fois depuis près d’une trentaine d’années les yeux sur la Vallée du Soleil, il ne put s’empêcher d’émettre un rire éraillé, singulier et des plus nerveux. En effet, la dernière fois qu’il avait foulé de ses propres pieds la terre de Sunnydale, cette ville était considérée comme étant l’une des plus dangereuses des Etats-Unis. Aujourd’hui, cette ville n’était que le pâle reflet du lieu démoniaque et mal famé d’autrefois. Lorsqu’il constata que, malgré le fait que la nuit soit tombée, un silence insondable pesait sur les rues de la ville, il plissa les yeux de dédain. Etait-ce donc ce qu’était devenu cette ville légendaire ; un simple tas de béton dégoûtant et rempli d’humains malpropres ? Oui, c’était absolument ce qu’était devenue la ville de Sunnydale. Une ville typiquement californienne dénuée de charme et d’intérêt.

Il se mit alors à marcher, sans savoir précisément où se diriger, un certain dégoût sur le visage. Il cracha une fois encore un juron, jeta une brève œillade à sa montre, comme si elle pouvait lui fournir un quelconque réconfort puis reprit sa marche forcée. Il était minuit treize. Minuit treize. Le visage blafard –mais néanmoins des plus plaisants- du jeune homme fut parcourue par une illumination. Il était minuit treize. Minuit treize. Maintenant, cela faisait exactement une douzaine de jours qu’il était parti en direction de feu la bouche de l’Enfer pour recevoir ce qui lui avait été promis quelques temps auparavant. Il hâta le pas, de crainte d’être arrêté par un groupe de miliciens ou encore de policiers. Pour lui, seul le sang des purs et des justes méritait d’être versé. Evgeniy vibrait pour le sang. Il bandait pour elle.


Un frisson parcourra alors ses membres endoloris. Le froid, mordant et acerbe, l’agressait d’une manière brutale et inattendue. Comme enragé, il donna un violent coup de pied dans une canette de coke traînant sur le trottoir, avant de se mettre à courir derrière, ne cessant de frapper dedans à mesure qu’elle était à sa portée. Lorsque, essoufflé, il dut s’arrêter, il mordit sa langue, dans le but de faire jaillir le sang de l’organe rouge. Apaisé par la quantité de glucose contenue dans l’hémoglobine, il ferma les yeux, sortit de sa poche une cigarette et l’alluma. Il tira une taffe dans le but de diluer le goût âcre du liquide vital puis la jeta à terre. Il lui accorda un regard de pitié mêlée à du mépris, avant d’abattre sa semelle dessus. Il roula les yeux de dédain, jusqu’à qu’il se rende compte qu’il était arrivé au lieu de destination : le cimetière de Sunnydale. Il balaya du regard la ruelle qui y menait, puis frappa avec une extrême fureur le portail. Ce dernier, rouillé, céda très rapidement sous l’impulsion de l’homme. Il prit alors la direction d’une des cryptes.

Une convulsion traversa son corps, comme si son corps voulait l’alerter du danger. Il blêmit, avant de s’écrouler sur une des nombreuses pierres tombales. Ce qu’il appelait le petit « inconvénient » de son « état » venait encore une fois de frapper. Effectivement, depuis qu’il avait pris la décision de cesser de se montrer en tant qu’adorateur du Mal et d’occulter son côté lubrique et pernicieux au profit de celui qui restait « à peu près » humain », il était en proie à des attaques continuelles du Mal qui, ancré dans son sang, n’acceptait qu’une autre autorité se déclare chez Evgeniy. Cependant, ce que ne comprenait pas le Mal, c’est qu’Evgeniy n’avait pas abjuré et renié sa foi, mais qu’il faisait juste preuve de discrétion dans le but de ne pas être vu et de pouvoir par la suite répandre le mal d’une manière encore plus sournoise et dégoûtante. Il s’adossa à une stèle funéraire, hoqueta, puis se releva avec difficulté. En titubant, il se dirigea vers ce qui lui semblait être la porte d’entrée d’une des nombreuses cryptes vidées de ses habitants de Sunnydale.

Il rentra alors dedans. De crainte d’avoir à faire à une quelconque forme de vie -démoniaque ou non-, il sortit de sa poche une fiole d’eau bénite. Il enleva le bouchon et en déversa partout autour de lui. N’entendant aucune supplication ou cri d’étonnement, il comprit que la crypte était inhabitée et apte à l’accueillir en son sein. Il posa son petit sac à dos sur le sol et l’ouvrit. Dans le bric-à-brac, il trouva une lampe torche qu’il saisit afin d’explorer les environs. Après l’avoir chargée avec des piles, il vérifia l’état de la crypte. Elle était vétuste, comme il s’y attendait. En regret du temps passé, il poussa un soupir de dédain avant de s’allonger sur le sol marbré dans le but de se reposer après son long périple à travers la Californie.
Revenir en haut Aller en bas
 
S'établir. Où ? Dans la crypte, pardis !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BtVS : La Huitième Saison :: ::Les Episodes:: :: Episode 10bis-
Sauter vers: